PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : En mars dernier, plus de 130 clubs de foot palestiniens avaient appelé Adidas à cesser de sponsoriser l’équipe nationale israélienne, et en juin plus de 16.000 personnes ont signé une pétition dans le même sens, qui avait été remise au siège de la firme à Amsterdam.

Le mouvement palestinien BDS a quant à lui appelé au boycott d’Adidas depuis 2012.

Une campagne qui a amené ADIDAS a interrompre son sponsoring du “Marathon de Jérusalem” qui passe par des colonies illégales et Jérusalem-Est tout aussi illégalement annexée.

À lire aussi: Les Émirats arabes unis et la Tunisie perdent des rencontres de judo pour avoir refusé de faire flotter le drapeau israélien

La FIFA e été saisie à plusieurs reprises sur la nécessité d’exclure l’équipe israélienne, comme elle le fit de l’équipe sud-africaine de foot pendant l’apartheid.

Et ceci d’autant plus que 6 équipes de foot israéliennes sont basées dans les colonies, c’est à dire des terres confisquées illégalement aux Palestiniens.

La FIFA a fait la sourde oreille, jusqu’ici, se prétendant “neutre”, et bafouant sa propre charte d’éthique sur le “fair play”.

Mais la pression doit se poursuivre, car l’apartheid israélien n’a pas sa place dans les compétitions sportives.

D’ailleurs, les Palestiniens appellent désormais à boycotter PUMA qui vient de prendre la place d’ADIDAS en tant que sponsor de l’équipe israélienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here