PARTAGER
Ayatollah Khamenei, Iran, technologie nucléaire

SHAFAQNA – Khamenei : Nous sommes parmi les meilleurs pays au monde dans certaines disciplines de pointe mais cela ne doit pas nous suffire et nous satisfaire. Le mouvement scientifique dans le monde, est rapide et nous avons un retard qui date du passé. Bien sûr, la science a progressé [en Iran], ainsi que le cycle de commercialisation et d’industrialisation de la science.

Hier, dans une exposition qui était organisée ici, j’ai constaté l’enthousiasme, la confiance en soi et l’assurance des participants. Bien sûr, parmi les quelques milles entreprises fondées sur le savoir, 30 entreprises étaient présentes. Il parait que nous avons 4000 entreprises fondées sur le savoir. Ce chiffre doit être de 400 000 dans l’avenir.
Bien sûr, avant tout, il faut préparer les infrastructures juridiques nécessaires à ces entreprises et supprimer les obstacles.

La science commettra des erreurs si elle s’écarte de la culture correcte. La science nucléaire est bénéfique mais l’absence de sentiment d’humanité dans ce domaine, a conduit à la production de la bombe atomique qui est une menace pour le monde aujourd’hui.

Bien que nous étions capables d’aller dans cette voie, nous ne l’avons pas fait, de manière décisive et courageuse. Construire et garder des bombes atomiques sont une erreur car il est interdit (religieusement) (haram) de les utiliser.

La science est dangereuse si elle n’est pas accompagnée d’une démarche correcte de l’esprit. C’est la raison pour laquelle nous pensons que chez les élites, la « religion » et la « nationalité » doivent être suivies sérieusement. Nous devons vivre à l’iranienne, penser à l’iranienne et suivre le modèle islamique et iranien de progrès dans le domaine de la science [ainsi que dans les autres domaines].

Nous voulons acquérir la science et nous étudions mais nous ne voulons pas que nos universités soient une copie de telle ou telle université américaine. Imiter les meilleures universités du monde mettra un terme à notre renaissance scientifique.

À lire aussi : Erdogan : Des armes nucléaires pour tous ou pour personne

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l’art de la Révolution islamique était de faire en sorte que les hommes, les femmes, les jeunes et les gens âgés s’engagent dans les arènes difficiles y compris celles des domaines scientifiques et qu’elle a même par-là, suscité l’admiration de ses ennemis. Rappelant certaines victoires scientifiques du pays, il a déclaré : «L’utilisation des capacités scientifiques dans diverses régions du pays, a permis de «renforcer les capacités défensives», « des traitements médicaux avancés», «le contrôle des maladies», «la résolution des problèmes d’ingénierie technique», «la biotechnologie», «la production de produits durables avec la nanotechnologie» et «l’accès à la technologie nucléaire pacifique».

Il a qualifié le rassemblement des « élites du grand Iran culturel », c’est à dire les élites du vaste territoire culturel iranien au cours des siècles passés, d’exemple des capacités des élites et a ajouté : « Le rassemblement et les relations avec les élites d’Asie occidentale, du monde musulman, de l’axe de résistance et même avec les élites dans le monde qui cherchent la vérité dans tous les pays, y compris aux États-Unis et en Europe, et leur institutionnalisation peuvent aboutir à la présentation et à la promotion d’un « savoir pur et digne » et d’une «pensée correcte » .

L’Ayatollah Khamenei a critiqué certaines négligences dans la présentation de la troisième voie offerte par la révolution islamique au monde, et a déclaré : « Notre voie n’est ni socialiste ni fondée sur la démocratie libérale. Grâce à la bénédiction de l’islam, nous avons offert aux nations une troisième voie et nous devons, de plus en plus, par notre discours rationnel et nos actes, attirer les cœurs dans cette voie bénéfique pour l’humanité et sauver les nations de l’infiltration croissante de la culture occidentale décadente.

Son excellence a qualifié « d’étonnants » les résultats de la comparaison des avancées scientifiques des universités ces quarante dernières années et avant la révolution islamique, et a ajouté : « Ce grand mouvement est au début de son chemin mais il atteindra le sommet à l’aide de la grâce divine et des efforts des élites et de la jeunesse, et la jeunesse iranienne doit voir l’avenir sous cet angle.

L’Ayatollah Khamenei a ajouté que la confiance en Dieu, la piété et la spiritualité créaient un espoir véritable et croissant, et a conseillé ceci aux jeunes élites : « Purifiez tant que vous le pouvez, vos cœurs déjà purs et pensez toujours à Dieu le Bienveillant, dans vos paroles et vos actes, vous sentirez et comprendrez l’aide de Dieu dans l’amélioration continue que vous connaitrez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here