PARTAGER
fr.shafaqna - Ayatollah Bahjat ; une personne vertueux et un caractère moral et mystique

SHAFAQNA – Muḥammad Taqī Bahjat Fūmanī était une autorité chiite (marja ‘) et une mystique contemporaine. Il est né en 1334/1916. Il est allé à Karbala pour étudier les disciplines islamiques en 1929-30, puis en 1933-34 il est allé à Nadjaf. Après un certain temps, il est retourné en Iran en 1943 et a commencé à enseigner au séminaire islamique de Qom. Ayatollah Bahjat était un élève de Sayyid Ali Qadi et était connu parmi les gens et les savants pour sa piété. En 2009, il est mort à l’hôpital Wali ‘Asr (a) de Qom et a été enterré à l’intérieur du sanctuaire sacré de Fatima al-Ma’suma (a).

Muhammad Taqi Bahjat est né en 1916 dans une famille religieuse à Fuman dans la province iranienne de Gilan. Plus tard, il a transformé la maison dans laquelle il est né en une école de séminaire islamique. Quand il avait 16 mois, Bahjat a perdu sa mère et a été élevé par son père. Son père, Mahmud, gagnait sa vie en fabriquant une sorte de biscuit traditionnel à Fuman.

De l’immigration à l’Irak à rentrer en Iran

Après ses études préliminaires à Fuman, l’ayatollah Bahjat a émigré de son lieu de naissance en 1348 / 1929-30 et s’est installé dans des séminaires islamiques en Irak pour étudier les disciplines islamiques. Il a d’abord résidé à Karbala pendant quatre ans.

Lire aussi : Un modèle à suivre ; les caractères et les choses, ceux-ci qui devront être prises

En 1352 / 1933-34 il a émigré à Najaf pour finir ses études intermédiaires des disciplines islamiques avec les savants éminents là comme l’Ayatollah Shaykh Murtada Taliqani. Après cela, il a commencé ses études supérieures en fiqh (jurisprudence islamique) et usul al-fiqh ainsi que l’éthique et le mysticisme avec des érudits et des mystiques éminents à Nadjaf.

Après avoir reçu l’autorisation d’ijtihad de ses maîtres, Bahjat retourna en Iran en 1363/1944 et resta quelques mois à Fuman afin de rendre visite à sa famille et à ses proches. Il s’est ensuite rendu à Qom pour visiter le Sanctuaire de Fatima al-Ma’suma (a) et en savoir plus sur le séminaire islamique de Qom. Il est resté à Qom pendant quelques mois au cours desquels il a entendu parler de la mort de ses maîtres à Najaf, l’un après l’autre. Il décida donc de rester définitivement à Qom où il devint une marja ‘(une autorité chiite) des années plus tard.

Caractère moral et mystique

Depuis son adolescence, Muhammad Taqi Bahjat était attentif aux questions mystiques et morales. Sa conception du mysticisme pur était en termes de soumission à Dieu. Certains grands savants, tels que ‘Allama Tabataba’i, Sayyid Rida Baha’ al-Dini, les ayatollahs Ali Quddusi, Hasan Zade Amuli, et ‘Abd Allah Jawadi Amuli, avaient l’habitude d’assister à ses prières de la congrégation, surtout le jeudi soir. Il a pleuré de piété dans ses prières.

Jusqu’à sa mort, il a vécu dans une vieille maison près de la mosquée Fatimiyya dans le district de Guzar Khan à Qom. Chaque matin, après ses prières du matin et près du lever du soleil, Bahjat alla au sanctuaire sacré de Fatima al-Ma’suma (a) et vénérait dans la mosquée Shahid Mutahhari dans le sanctuaire.

L’ayatollah Bahjat a publié son Risala très tard. Il avait demandé à ses amis d’attendre que d’autres savants publient leurs fatwas. Après cela, s’il y avait encore des gens qui ne voulaient pas suivre ces savants comme Marja et qui voulaient juste suivre Bahjat, alors il publierait ses fatwas.

Du point de vue des autres érudits

  • Imam Khomeini: “M. Bahjat a des positions spirituelles très distinguées, il a le pouvoir de mourir volontairement”.
  • ‘Allama Tabataba’i: “Il est une personne vertueux”.
  • Ayatollah Baha ‘al-Dini: “Actuellement, la personne la plus riche du monde, spirituellement parlant, est M. Bahjat”.
  • Allama Muhammad Taqi Ja’fari (après avoir cité un hadith selon lequel rencontrer des érudits religieux est aimé par Dieu 70 fois plus que le tawaf de la Kaaba): “Un exemple de ceci est l’ayatollah Bahjat. Quand je le visite, je suis spirituellement impressionné pendant quelques jours “.

Lire aussi : Dîner avec l’Ayatollah

Instructions éthiques

L’ayatollah Bahjat a donné beaucoup d’instructions éthiques qui sont axées plus que toute autre chose sur l’accomplissement des obligations religieuses, en évitant les interdictions religieuses et en se conformant aux maximes islamiques.

Voici quelques-unes de ses instructions:

  • Les gens qui demandent la prédication devraient être invités à dire s’ils ont pratiqué les prédications qu’ils ont entendues jusqu’à présent. Savez-vous que si une personne agit sur ce qu’ils savent, Dieu leur révélera ce qu’ils ne savent pas? L’appel au bon chemin doit-il se faire par la langue? Ne nous dit-on pas d’appeler le bon chemin avec nos actions?
  • Si les rois du monde connaissaient les plaisirs en accomplissant des prières, ils ne se livreraient jamais à des affaires matérielles.

Traduit par Shafaqna français

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here