PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Le parlement des philippines a récemment adopté un projet de loi accordant l’autonomie aux îles de la province de Mindanao, où vit la communauté musulmane du pays.

Un texte signé par le président philippin Rodrigo Duterte le 26 juillet dernier et qui marque une avancée notable vers la paix, alors qu’un conflit séparatiste dans le sud du pays dure depuis les années 70. Dans cet archipel à majorité catholique, de nombreux musulmans souhaitent en effet leur indépendance. 

Le texte prévoit donc création de la Région autonome Bangsamoro, qui remplacerait la région autonome actuelle qui avait vu le jour suite à un accord signé en 1996 avec un groupe rebelle rival du Milf, le MNLF (le Front national de libération Moro). 

Le Milf, le principal groupe rebelle actuellement, avait déjà signé en 2014 un accord de paix avec le gouvernement prévoyant d’octroyer l’autonomie à la minorité musulmane dans certaines parties de Mindanao. 

À lire aussi: Dans le département français le plus musulman, les Assises territoriales de l’Islam se préparent

Mais la nouvelle région autonome est censée être plus grande et avoir davantage de pouvoirs. L’autonomie serait même totale d’ici 2022. En échange, le Milf s’engage à déposer les armes de ses 30 000 combattants. 

Dimanche, des dizaines de milliers de membres et sympathisants du Milf se sont réunis dans le sud, pour discuter de cette loi historique. En effet si les leaders approuvent la loi, il considèrent qu’elle doit également l’être par la population locale et votée par référendum. 

Mais déjà lors du rassemblement, nombreux étaient ceux qui plébiscitaient la loi et la fin du conflit. 

« C’est notre rêve. Si nous mettons un terme (au conflit), peut-être que nous pourrons vivre en paix », a déclaré à l’AFP un vétéran de la guérilla. 

« C’est le début de la paix sur Mindanao. C’est le début de l’unité entre les musulmans et les chrétiens », a également confié une femme au foyer. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here