PARTAGER

SHAFAQNA – Leila Hussein est une membre de la communauté chiite d’Algérie. Dans une interview avec Shafaqna, elle explique la culture de Ashura dans sa communauté.

Shafaqna: Avec quelle envergure l’Imam Hussein et l’événement d’Ashura sont-ils connus de votre société, par les musulmans ou non musulmans?

Leila: L’Algérie, située au Nord Africain, a été sous le règne de l’islam dès 720 de notre ère, et fait partie du Grand Maghreb arabe. La religion d’État est l’islam de courant Malékite, la langue arabe étant la langue officielle.

De par cette double appartenance, à la communauté musulmane et au monde arabe, la croyance des algériens est naturellement imprégnée par une vénération de la Famille Noble du Prophète Mohammad Salla Allah Alayh Wa Aleh (SAAWA), et les noms portés par les membres de la Famille Noble du prophète (SAAWA), sont très répandus dans la société.

Une étude sociologique réalisée par les autorités françaises en 1958, a révélé qu’après le nom de Mohamed (SAAWA), les noms qui reviennent le plus souvent, parmi les Algériens, sont : Ali, Hassan et Hussein pour les noms masculins, et Fatima Zahra pour les noms féminins. Il est très fréquent de voir des familles attribuer les noms de « Hassan et Hussein » à la naissance de jumeaux.

La vénération de l’Imam Hussein Aleyh Assalam (AS) existe chez les croyants.

L’Algérie étant à dominance musulmane et sunnite, il n’existe pas de statistiques officielles spécifiant des populations non musulmanes, ou appartenant à une confession autre que l’Islam. De ce fait, dans notre société, la célébration de Ashura ne peut pas être distinguée sous cet angle.

À lire aussi :“Le chiisme n’est pas nouveau au Sénégal”: Entretien avec Cheikh Chérif Mballo (Partie 1)

Shafaqna: Comment se déroulent les cérémonies de deuil de Muharram dans votre pays et dans d’autres états africains

Leila: En Algérie, le jour de Ashura a une grande particularité, et officiellement il est déclaré férié.

Achura est célébrée en Algérie avec un principe et un fond religieux. C’est un jour où le jeûne est largement observé. Il est associé également à l’un des cinq piliers de l’Islam qui est la Zakat. En ce jour, les gens sont rappelés pour accomplir le versement des dus de la zakat, dont les taux sont annoncés à cette occasion.

Selon la croyance sunnite, basée sur des hadiths, Achura commémore l’expiation d’Adam et Hawa AS, après leur venue sur Terre, ainsi que l’accostage de l’arche du prophète Nûh AS,  le salut du prophète Ibrahim AS sauvé du feu de Nemrod, le salut du prophète Yûnus AS, sauvé des entrailles de la baleine, et d’autres faits prophétiques survenus en ce jour.

On peut distinguer une grande variété de festivités tenues sur l’ensemble du territoire algérien. Certaines célébrations semblent porter un fond religieux, mais d’autres portent un aspect de fête et de joie, dont l’origine reste difficile à identifier.

Cette distinction pourrait s’expliquer par la diversité des flux politiques qui ont touché le Grand Maghreb durant les siècles passés. En effet, le règne de l’islam s’est établi dès 720 de notre ère. Puis, la dynastie Fatimide s’est établie au Grand Maghreb durant 909 – 973. Des migrations de différentes origines se sont également établies vers le Maghreb. Puis, le colonialisme français, ayant sévi en Algérie pendant 132 ans, ceci a causé l’effacement de beaucoup de traditions originelles de la population d’avant colonialisme.

C’est la raison pour laquelle on peut remarquer de nos jours un mixage dans la façon de célébrer Ashura. Certaines festivités s’apparentent à des fêtes joyeuses, et d’autres portent plutôt un aspect relevant du règne fatimide chiite.

Les célébrations qui semblent s’apparenter au règne fatimide s’expriment, en particulier, par la visite et la vénération des mausolées des Saints, dont la descendance revient à Fatima Zahra fille du Prophète Mohammad (SAAWA).

En Kabylie, pour en citer un exemple, la célébration de Ashura est consacrée à la visite des Mausolées en signe de rendre hommage aux Saints de la région.

En ce jour, les visites des Mausolées est de toute retenue, elles s’accompagnent d’offrandes de plats traditionnels, (le Couscouss avec légumes et viande), distribués aux foules de pèlerins  dans une ambiance de solidarité et de générosité.

Des pèlerins viennent de loin implorer les Saints afin de leur demander d´intercéder auprès de Allah pour l’accomplissement de leurs vœux. Dans ces lieux, on évite de manifester des aspects de fête, la célébration se fait avec beaucoup de retenue. Les foules de pèlerins affluent vers les Saints avec des offrandes de toutes natures pour implorer leur ( الشفاعة)  intercession.

Les mausolées de la région deviennent des centres de prières intenses. Les pèlerins sont là pour demander : des solutions aux problèmes, de guérir de maladie, avoir une progéniture, et prient les Saints d’intervenir en leur faveur.

D’autres reviennent en ce jour pour remercier Allah pour avoir exhaussé leurs vœux, en ramenant les offrandes promises.

Il existe de milliers de mausolées de Saints sur le territoire algérien, où les pèlerins affluent pour leur visite le jour de Ashura, avec des manifestations plus ou moins variables, avec Dikr et Madih,récitations de louanges à Allah.

Ces célébrations sont parfois similaires dans le Maghreb. Toutefois, du fait de la diversité des religions et des coutumes des pays africains, il est difficile de résumer la célébration de Ashura dans ces pays.

Shafaqna: Avez-vous déjà tenu un dialogue interconfessionnel sur la question de Ashura et de l’Imam Hussein.

Leila: L’Imam Hussein Que le Salut Soit Sur Lui, par le sacrifice exceptionnel qu’il a tenu à offrir en obéissance à Allah, et pour l’accomplissement de la volonté divine ” شاء الله ان يراني قتيلا“de Allah (Soubhanah Wa Taâla), restera pour toujours le sujet de dialogue le plus enrichissant, le plus profond et le plus lumineux.

Ce sacrifice n’a pas été présenté d’une manière spécifique aux disciples chiites, mais à toute l’humanité, à toutes les générations de tous les temps, et à tout être fervent de vérité. Le Martyr de L’Imam Hussein Que le Salut Soit Sur Lui restera «  Le Repère de la vérité absolue, du cheminement vers l’adoration de Allah ».

Personnellement, je n’ai pas eu à tenir un dialogue interconfessionnel d’une manière officielle, au sujet de Ashura et l’Imam Hussain AS.

Shafaqna: Quelle influence le message d’Achura a-t-il sur votre vie personnelle et sociale?

Leila: Au vu de mon humble expérience, je résume que, connaitre l’islam est une question, mais connaitre la vérité et la grâce de l’Islam, en est une autre question. La vérité de l’islam, ne pourra jamais être atteinte en excluant la Famille Noble du Prophète , Ahl El Bayt, alayhem essalem. L’Imam Hussein AS, dans cette question, représente un flambeau qui éclaire les ténèbres pour indiquer aux fidèles, le chemin le plus court qui mène à la vérité de l’lslam.

À lire aussi :“La universalité du Chiisme est adaptable à toutes les cultures humaines”: Entretien avec Cheikh Chérif Mballo (Partie 2)

Imam Sadek AS avait dit «  Nous  (Ahl El Bayt) Sommes Tous des Navires de sauvetage, mais le Navire de Imam Hussein est plus large et plus rapide . « كلّنا سفن النجاة إلاّ أنّ سفينة الحسين أوسع وأسرع .

Imam Hussein est comparé à un Navire qui a la capacité de contenir tous les fidèles à travers tous les temps, pour les sauver d’un chavire inévitable. Ashura est une œuvre spirituelle exceptionnelle. Son influence divine a le pouvoir de faire basculer spontanément et radicalement la vie spirituelle de tout être humain, quelque soit son appartenance et son origine.

Quant à la vie sociale, il n’est pas toujours possible aux disciples de Ehl El Bayt et de l’Imam Hussain AS de provoquer des changements dans la société, où de l’adapter à sa façon de concevoir sa croyance. Ceci ne doit pas perturber la façon de s’en tenir à la droiture. La confession exige de chacun un travail en profondeur, ceci est la priorité qu’il ne faut pas perdre de vue.

Shafaqna: Comment les enseignements et la culture de l’Ashura de l’Imam Hussein pourraient-ils aider les gens modernes?

Leila: Contrairement à tous les évènements historiques, l’occurrence du martyr de Imam Hussein AS, depuis presque quatorze (14) siècles, n’a jamais pu rendre cet évènement ancien ou dépassé par le temps.

Il n’y a pas d’étonnement sur cette question. En effet,  Ashura est un évènement  exceptionnel, conçu par Le Personnage exceptionnel de l’Imam Hussein Que le Salut Soit Sur Lui, sur une consigne et une recommandation de Son Grand Père et Prophète Mohammad (SAAWA).

Le jour de Ashura, Imam Hussein AS est sorti avec le slogan « َإِنَّما خَرَجْتُ لِطَلَبِ الإصْلاحِ في أُمَّةِ جَدّي », «  Je Suis sorti pour réclamer une réforme dans la Nation de mon Grand- Père, et Prophète Muhammad SAAW ». Par ce message divin, il s’entend que le martyr de Ashura est venu pour perpétuer l’islam dans toute sa grandeur et à toutes les époques.

Le secret et la perpétuité de Ashura résident dans ce slogan qui porte un message profond et éternel.

De ce fait, les enseignements de Ashura ont la force de répondre éternellement aux attentes de tous les assoiffés de la vérité à travers tous les temps. La civilisation et la modernité, au sens utilisé de nos jours, ne peuvent pas se placer au dessus de la vérité enseignée par Ashura.

Ashura, restera l’enseignement le plus riche de tous les temps, où chacun puisera la réponse à ses propres questions. Ashura est le sommet de la civilisation et de la modernité au sens réel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here