ASharq: Le Liban et la Libye ont conclu un nouvel accord concernant la disparition de l’Imam Musa Sadr

by reza maroofi

SHAFAQNA-  Le voyage d’une délégation officielle libyenne à Beyrouth a soulevé la question de l’arrestation d’Hannibal Kadhafi, le fils de l’ancien président libyen Mouammar Kadhafi, et de la disparition de l’imam Moussa Sadr et de ses deux compagnons en 1978. ASharqUne source judiciaire libanaise a déclaré à Al-Sharq le vendredi 26 janvier : La délégation libyenne dirigée par Ali Ashtavi, vice-ministre de la Justice chargé de la police judiciaire, des juges et des agents de sécurité, a rencontré à Beyrouth Henry Al Khoury, ministre de la Justice du Liban et Hassan Al Shami, chef du comité de suivi de l’affaire. de l’Imam Musa Sadr.

“Des pourparlers francs et positifs ont eu lieu et ont rétabli la confiance entre les deux parties”, a indiqué cette source.

Hannibal Kadhafi était un réfugié politique en Syrie, mais un groupe dirigé par Hassan Yaqoub, ancien membre du Parlement libanais, dont le père Cheikh Mohammed Yaqoub a disparu avec Sadr, a été amené au Liban.

La source a indiqué que la délégation libyenne a promis de répondre aux lettres du procureur dans le cas de la disparition de Sadr, dans lesquelles il a demandé des informations à 13 personnalités sécuritaires et politiques du régime de Mouammar Kadhafi, ainsi qu’à Abd Salam Jaloud.

Le tribunal libanais a demandé une enquête sur ces responsables.  L’enquêteur judiciaire libanais accuse Hannibal de “dissimuler des informations sur l’histoire de l’imam Moussa Sadr et de ses deux compagnons” et de “responsabilité directe des prisons politiques, y compris celle où se trouvait Sadr”.

Source: ASharq

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.