PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Le Maroc, ses plages, ses riads… et ses prostituées ? C’est ainsi qu’une série ramadanesque diffusée en Arabie Saoudite résume le royaume chérifien. Une série de stéréotypes qui n’est pas franchement du goût des téléspectateurs marocains. La série « Share Chat » a en effet présenté, dans un épisode qui a fait beaucoup parler de lui, le royaume comme une destination privilégiée pour le tourisme sexuel.

C’est Yabiladi qui nous informe de cet épisode qui a marqué les internautes. Le scénario : les trois héros de la série se rendent au Maroc. Leur objectif ? Trouver des partenaires avec lesquelles ils contracteront un mariage temporaire. C’est à Marrakech que se déroule l’action. Et c’est ce qui choque au Maroc : comment les autorités locales ont-elles pu accepter ce tournage au vu du scénario qui donne une si mauvaise image du royaume ?

« Il ne faut pas exagérer. Les Marocains sont très sensibles sur ce sujet »

Comme l’indique Yabiladi, les scènes ont été jugées « injurieuses » et « offensantes » par les Marocains, qui déplorent que l’Arabie Saoudite se soit amusée à véhiculer des stéréotypes éculés sur les femmes marocaines. Certains parlent de « diffamation », quand d’autres se demandent quelle aurait été la réaction des Saoudiens si la situation avait été inversée.

À lire aussi : L’Algérie et le Maroc dans les mailles du conflit entre l’Arabie saoudite et l’Iran

En Arabie Saoudite également, les téléspectateurs se sont insurgés. Nawaf Ben Hammoud, un Saoudien cité par le site marocain, estime que « cette série est insolente et nuit aux relations entre les deux pays. Elle ne raconte pas la réalité du peuple marocain et du peuple saoudien. »

Un des acteurs de la série a tenu à répondre en invoquant… la liberté d’expression. Pour Hassan Asiri, qui s’exprimait sur Al Arabia, il ne faut pas y voir une critique du royaume chérifien mais une simple « comédie pour plaire aux fans. » L’acteur ne comprend pas la polémique : « Il ne faut pas exagérer. Les Marocains sont très sensibles sur ce sujet, mais lorsqu’ils ont présenté ‘Zine Li Fik’ (‘Much loved’, un film qui avait fait polémique), dans lequel l’homme saoudien apparaît comme le plus sale au monde, aucun Saoudien n’a rétorqué. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here