PARTAGER

SHAFAQNA – Press TV : L’expert israélien Asaf Gibour, dans un rapport publié dans le quotidien israélien Makor Rishon, s’est fait l’écho de cette tentative, affirmant qu’après cet attentat manqué, Ben Salmane aurait ordonné l’arrestation de son frère Bandar Ben Salmane.

Dans un article publié par le quotidien israélien Makor Rishon, l’expert israélien Asaf Gibour dévoile que Bandar ben Salmane aurait remis plus de 10 millions de riyals saoudiens à l’un des officiers de la Garde royale pour assassiner son frère Mohammed. Mais l’officier a été identifié et emprisonné dans le palais al-Emir.

La tentative d’assassinat montre qu’une nouvelle guerre tribale a d’ores et déjà éclaté au sein de la famille royale saoudienne. Par la suite, MBS a renforcé l’équipe de sécurité chargée de le protéger.

« Ben Salmane a formé une unité de sécurité appelée Force de réaction rapide, qui comprend de nouveaux agents de sécurité, a-t-il poursuivi. Ces personnes sont triées sur le volet et suivent une formation intensive. Le but de ce groupe est d’assurer la protection du prince héritier aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Arabie saoudite. »

À lire aussi : Mohammed Ben Salmane très critiqué pour avoir marché sur le toit de la Kaaba

« Selon certains, Ben Salmane serait exposé à une série de menaces, dont certaines émaneraient même de son cercle familial le plus étroit ainsi que des officiers et des gardes chargés de sa protection », a indiqué Gibour.

Et cet expert de poursuivre : « Les autorités saoudiennes n’ont pas officiellement confirmé ces informations diffusées par les médias et postées sur les réseaux sociaux, mais elles rejoignent les informations de la presse étrangère qui portent sur un nouveau différend entre le roi Salmane ben Abdelaziz et son fils Mohammed, le prince héritier. Le roi s’est dit mécontent des récents actes de son fils. »

En ce qui concerne la visite de Salmane ben Abdelaziz à Charm el-Cheikh pour assister à une conférence, Gibour s’est exprimé en ces termes :

« Pendant le voyage du roi en Égypte, il a reçu des messages de proches du prince héritier, l’informant que son fils préparait des complots à son encontre. Et cela a amené le roi à changer immédiatement ses propres gardes du corps et à cet effet une trentaine de ses fidèles sont allés en Égypte pour l’accompagner et la garde égyptienne chargée de le protéger a également changé par crainte que le prince héritier les ait chargés d’actes hostiles à son encontre.

Une fois rentré d’Égypte en Arabie saoudite, le roi Salmane n’a pas été accueilli par son fils. Ce dernier a plutôt profité de l’absence de son père pour faire des changements à l’intérieur du palais, dont la nomination de son frère Khalid Ben Salmane au poste de secrétaire adjoint à la Défense et de la fille de Bandar Ben Sultan, Rima, au poste d’ambassadrice aux États-Unis. Bien que ces changements aient été envisagés depuis longtemps, ils ont été exécuté sans l’aval du roi et à son insu. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here