Ancien diplomate : Israël essaie « d’empêcher le succès du JCPOA »

by egolabi
JCPOA, Israël, États-Unis, Iran

SHAFAQNA- L’ancien ambassadeur d’Iran au Royaume-Uni estime qu’Israël, avec l’aide des États-Unis, tente de créer d’autres problèmes à l’Iran afin que l’Iran ne réussisse pas à relancer le JCPOA et à lever les sanctions. Lorsque nous arrivons à une telle situation, nous voyons que M. Mora vient à Téhéran et veut en quelque sorte encourager l’Iran à coopérer avec l’AIEA. Certaines promesses seront probablement faites, et d’autre part, M. Josep Borrell est venu à Téhéran et a tenté de résoudre le problème avec un message des Américains. Dans le même temps, le ministre russe des Affaires étrangères est venu à Téhéran, faisant des efforts pour résoudre ce problème et encourager Téhéran à coopérer davantage avec ce groupe. Nous voyons que dans ces efforts il y a une concurrence étroite entre les puissances pour parvenir à un accord significatif.

Le Dr. Sayyid Jalal Sadatian

Le Dr Sayyid Jalal Sadatian dans une interview avec le journaliste de Shafaqna Future en réponse à la question suivante : « Compte tenu de l’incertitude du cas nucléaire et dans cette situation, nous assistons à la visite de Biden dans la région, qui formerait un consensus contre l’Iran, et les voyages régionaux de Bin Salman sont également en cours, pouvons-nous dire que dans un avenir proche, nous verrons un changement dans l’équilibre des forces régionales ? » Il a précisé : Si nous voulons examiner la question en mettant l’accent sur le JCPOA, les efforts des parties sont à la hauteur de la réussite de chacune d’entre elles. Qui sont les parties ?

À lire aussi : Expert en diplomatie : Les États-Unis et l’Iran «ont besoin du JCPOA» et d’un accord

Un côté de l’histoire est l’Iran et certains pays comme la Russie et la Chine, chacun cherchant clairement ses propres intérêts. L’autre côté est l’Occident, à la tête duquel se trouvent les États-Unis et l’Europe, derrière lesquels un acteur dominant nommé Israël, tente d’empêcher le JCPOA de se concrétiser. Car avec la conclusion du JCPOA, l’Iran obtiendra une bonne capacité et pourra accéder aux ressources financières et aux marchés internationaux, et normaliser ses relations avec de nombreux pays. Ceux-ci peuvent être dangereux pour Israël et introduire la plus grande menace de l’Iran, donc Israël essaie d’inciter à l’iranophobie en Occident et à l’intérieur des États-Unis, et a réussi dans une certaine mesure dans cette direction. Le succès d’Israël a été qu’en plus des républicains qui l’ont soutenu, il a également attiré un certain nombre de membres du Congrès américain, qui ont parfois commenté et proposé des projets de loi pouvant être ratifiés.

Il a ajouté : Israël, avec l’aide des États-Unis, essaie de créer d’autres problèmes pour l’Iran afin que l’Iran ne réussisse pas à relancer le JCPOA et à annuler les sanctions. Lorsque nous arrivons à une telle situation, nous voyons que M. Mora vient à Téhéran et veut en quelque sorte encourager l’Iran à coopérer avec l’AIEA. Des promesses sont probablement faites, et d’autre part, M. Josep Borrell est venu à Téhéran et a tenté de résoudre le problème avec un message des Américains. Au même moment, le ministre russe des Affaires étrangères est venu à Téhéran, faisant des efforts pour résoudre le problème et encourager Téhéran à coopérer davantage avec ce groupe. Nous voyons qu’il y a une concurrence étroite dans ces efforts entre les puissances pour qu’un accord important puisse être atteint.

 

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

Version Anglaise

Version Persane

 

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.