PARTAGER

SHAFAQNA – POSITIVR | par Raphaëlle Dormieu : À 600km au sud d’Alger, aux portes du Sahara, une ville durable transformée en oasis est un véritable havre de paix pour ses habitants : Ksar Tafilelt. En 2016, cette éco-ville du désert a reçu le 1er prix de ville durable pour être parvenue à cette incroyable expérience humaine et environnementale. Lumière sur un lieu exceptionnel.

Ahmed Nouh, initiateur du projet de Ksar Tafilelt, a réussi ce dont peu ont été capables : allier architecture traditionnelle, développement durable, agriculture biologique, préservation de l’environnement et cadre de vie sain. Tout cela en plein désert du Sahara.

À lire aussi: Ahmedabad, la première ville indienne classée à l’UNESCO menacée par la pollution

Depuis 20 ans, Ksar Tafilelt fait office d’exemple, installée au sommet d’une colline rocheuse de la région du Mzab, dans le nord du Sahara. Cette cité avant-gardiste inspirée d’un héritage ancestral se revendique comme la première ville écocitoyenne d’Algérie.

Seddik Karim, membre de la Fondation Amidoul, explique à Brut :

« Nous, on n’a rien inventé, on ne fait que perpétuer la vision de nos ancêtres, donc respecter la nature et lui donner son droit. »

L’éco-ville aux 6 000 habitants se dresse fièrement comme phare durable dans cette région aride inscrite au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here