PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Galilée, Newton, Copernic, Kepler, ces noms de grands savants vous sont certainement familiers. Leurs découvertes scientifiques majeures figurent dans les manuels scolaires.

Mais est-ce que celui d’Al-Biruni vous évoque quelque chose ? Né en 937, au Khwarezm, actuel Ouzbékistan,  cet érudit musulman éclaira le monde de ses lumières, 600 avant Galilée.

À lire aussi: Ce que l’Occident doit à la civilisation islamique

A la fois mathématicien, astronome, physicien et philosophe, il étudia la thèse de la rotation de la Terre autour de son axe et sa révolution autour du Soleil. Al-Biruni côtoya l’illustre Avicenne, dont il fut le proche collaborateur.

Polyglotte, les langues grecque, persane, arabe n’avaient aucun secret pour lui. Il maîtrisait aussi le sanskrit, l’hindi et plusieurs autres dialectes indo-aryens. Féru d’histoire, il publia un ouvrage de référence « Histoire de l’Inde » (Kitab fi Tahqiq ma li’l-Hind).

Al-Biruni fut un esprit médiéval brillant de l’Âge d’or de l’islam. Une période prolifique, où les savants musulmans étaient légion et en avance sur leur temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here