PARTAGER
Fadlallah Grand Ayatollah Muhammad Hussein Fadlullah connaissance de l’Imam Mahdi connaître l’Imam Mahdi Imam al-Mahdï Imâm Mahdî L’absence de l’imam al-Mahdi L’Occultation l’Occultation majeure l’islam chiite la découverte de l’islam chiite Le Mahdi Naissance de l’Imam Mahdi Occultation mineure réapparition de l’Imam Mahdi

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie d’un sermon du vendredi par feu l’ayatollah Fadlallah de la mosquée de al-Imamayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le premier shawwâl 1428 / 12 octobre 2007:

Le jour de l’unité

Aujourd’hui, c’est le jour du Fitr. C’est un jour béni car les Musulmans s’y rencontrent. Dieu, le Très-Haut, a voulu que les Musulmans de tout le monde s’y rencontrent et se sentent unis en fêtant, après avoir senti qu’ils sont unis pendant le mois de Ramadan en jeûnant le jour, en priant la nuit et en implorant Dieu, à Lui la Grandeur, dans leurs invocations Lui demandant de leur permettre d’être proches de Lui.

Dieu a donc voulu que la fête soit un jour de rassemblement où les Musulmans de tout le monde concrétisent leur unité en fêtant le Fitr. Hélas, ils sont toujours en désaccord sur la date du Fitr en raison de la divergence de leurs avis jurisprudentiels.

Aujourd’hui, c’est aussi le Vendredi, qui est la fête hebdomadaire des Musulmans. Là aussi, Dieu, à Lui la Grandeur, Demande au Musulmans de se rassembler chaque semaine dans un endroit donné pour se connaître mutuellement, pour s’accorder, pour communiquer et pour se rencontrer dans leurs mosquées et leurs lieux de prière entre les mains de Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire. Chaque endroit où l’on fait l’office de la prière du Vendredi est à considérer comme un endroit où les Musulmans s’unissent dans toutes leurs affaires, ce qui constitue, pour les croyants, un moyen de communiquer et de se solidariser les uns avec les autres.

Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, a demandé à tous les Musulmans de s’attacher solidement à l’unité islamique. Il le leur a demandé en leur disant : ((Attachez-vous tous au Lien de Dieu. Ne vous divisez pas)) (Coran III, 103). Le lien de Dieu n’est rien d’autre que le Coran. Il est aussi l’Islam. De ce fait, tout Musulman et toute Musulmane doivent considérer que leurs liens avec les autres Musulmans sont des expressions de leur attachement à l’Islam qui est le lien le plus solide. Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, dit à ce propos : ((Celui qui renie faux dieux et démons pour vouer sa foi à Dieu seul, aura saisi l’anse la plus solide)) (Coran II, 256).

L’Islam est le lien le plus solide

L’Islam, pour Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, est le lien le plus solide. En le saisissant, le Musulman pourra raffermir ses pas le Jour où les pas glisseront. Les Musulmans doivent se rencontrer au niveau de l’Islam et ne pas se laisser disperser par aucune chose marginale comme la divergence en matière de l’école jurisprudentielle, de l’ijtihâd, de l’appartenance à un parti politique, à une race ou une langue. Rien de tout cela ne doit les conduire à se diviser. Ils doivent se réunir par l’Islam car ils croient tous en un seul Dieu, en un seul Prophète et en tous les messages, ainsi qu’aux anges et au Jour dernier ; car ils croient tous en un seul Livre ((inaccessible à l’erreur d’où qu’elle vienne)) (Coran XLI, 42). Mais aussi car ils croient tous à la prière, au jeûne, au pèlerinage, au jihâd, et au fait d’ordonner le bien et d’interdire le mal. Ainsi, les Musulmans se rencontrent au niveau de maintes positions et Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, dit : ((Attachez-vous tous au Lien de Dieu. Ne vous divisez pas, rappelez le bienfait que Dieu vous prodigua puisque vous étiez des ennemis, mais Il a réuni vos cœurs et vous êtes devenus par Son bienfait des frères. Et vous étiez sur le bord d’un précipice de feu, mais Il vous en a sauvés. C’est ainsi que Dieu vous montre Ses Signes escomptant que bien vous vous dirigiez)) (Coran III, 103).

Dieu nous demande ainsi de ne pas nous laisser envahir par les animosités, car lorsque les Musulmans se divisent en partis politiques différents ou en écoles jurisprudentielles différentes, ils commencent à se regarder les uns les autres comme des ennemis. L’un des Imâms de la Famille prophétique (p) a dit : «Lorsque le Musulman dit à son frère : ‘tu es mon ennemi’, alors chacun d’eux traite l’autre de mécréance ». Il en est ainsi car Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, dit : ((Les croyants sont frères)) (Coran XLIX, 10). Ceux qui ne sont pas en bonne entente les uns avec les autres se disent qu’ils sont des ennemis, alors que Dieu dit que les croyants sont frères ; et lorsque l’homme dit ce que Dieu ne dit pas, alors il devient mécréant.

L’unité : Le dénominateur commun des Messages

Dieu s’adresse à Ses messagers en disant : ((Messagers de Dieu, nourrissez-vous d’aliments purs et pratiquez le bien : Je suis parfaitement instruit de vos œuvres. Et cette religion, la vôtre, en vérité, est une ; et Je suis votre Dieu, le même : Craignez-moi !)) (Coran XXIII, 51-52). Dès le moment où Dieu ait envoyé Adam et Noé, jusqu’à la clôtures des messages par Muhammad (P), Dieu a considéré les messages comme étant les mêmes ((Tous croient en Dieu, en Ses anges, en Ses écritures et en Ses envoyés)) (Coran II, 285). Tous les messages appellent à l’unité, à la crainte révérencielle et à la foi en le Jour dernier. La religion à laquelle appellent tous les messagers est la même. Puis Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire dit : ((Ne vous livrez pas entre vous à des disputes qui affaibliraient votre mordant et entameraient vos chances de succès. Soyez persévérants, car Dieu est avec ceux qui patientent)) (Coran VIII, 46). C’est pareil au vent : Lorsqu’il souffle dans une seule et même direction, il est fort ; mais il est faible lorsqu’il va dans tous les sens.

Chers frères ! Nous devons préserver l’unité islamique. Nous pouvons ne pas être d’accord au niveau de certaines questions politiques, au niveau de certains avis jurisprudentiels, ou au niveau de certaines idées sectaires. Mais Dieu nous dit : ((Si vous êtes en désaccord grave sur une affaire, déférez-la à Dieu et au Messager, pour peu que vous croyez en Dieu et au Jour dernier… Tel sera pour vous le parti le plus sage et aux suites les plus heureuses)) (Coran IV, 59). C’est que Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, nous demande de nous rencontrer sur la base de l’Islam, du Coran et de l’unicité de Dieu.

L’unité spirituelle dans la prière

Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, nous demande de pratiquer la prière en groupe. Cette prière est très recommandée à tous les jours de la semaine. Une Tradition affirme que « La rétribution de la prière en groupe, lorsque le nombre des participants y est supérieur à dix, ne peut être calculée que par Dieu ». Quant à la prière du Vendredi en groupe, elle est décrétée obligatoire par Dieu. Dieu nous demande aussi de nous réunir par la prière de la fête pour approfondir chez les Musulmans le sentiment de se réunir au nom de Dieu et entre les mains de Dieu. Lorsque nous nous réunissons entre les mains de Dieu, nous nous engageons à ne pas nous réunir entre les mains de Satan et de tous les autres démons qui s’emploient à susciter la discorde entre nous.

Chers frères ! Apprenons à être unis pour constituer une force face aux injustes, face aux arrogants et face aux mécréants. Dieu Nous demande de porter la responsabilité d’agir pour être dignes et pour être forts : ((C’est à Dieu que revient la gloire, et à son Envoyé, et aux croyants)) (Coran LXIII, 8) et ((Préparez pour lutter contre eux tout ce que vous trouverez, de force et de cavaleries, afin d’effrayer l’ennemi de Dieu et le vôtre)) (Coran VIII, 60).

C’est ce que nous tirons comme avantage des rencontres spirituelles à chaque prière, à chaque fête, à chaque mois de Ramadan, à tout temps et dans tous les lieux où Dieu nous demande de nous rencontrer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here