PARTAGER
Afrique du Sud, mosquée Nizamiyeh

SHAFAQNA – IQNA: Selon l’attaché culturel iranien en Afrique du Sud, les plans de construction de cette mosquée ont été conçus à l’origine en Turquie, puis adaptés par un architecte sud-africain aux normes de construction sud-africaines. La construction de la mosquée a commencé en octobre 2009 et s’est achevée en 2012.

Les travaux ont commencé le 1er octobre 2009 et le bâtiment a été officiellement inaugurés le 4 octobre 2012 par le président sud-africain, Jacob Zuma. Le nom de la mosquée est inspiré du nom d’une école militaire du XIe siècle, qui offrait un système d’enseignement supérieur à Bagdad et dans d’autres régions du monde islamique. Le modèle de cette mosquée s’inspire de la mosquée ottomane Salamīyah construite au 16ème siècle à Edirne en Turquie, par l’architecte Sinan.

La mosquée a un dôme principal qui mesure 31 mètres de hauteur et 24 mètres de largeur, recouvert de 48 tonnes de plomb, 4 demi-dômes et 21 dômes plus petits. L’intérieur de la mosquée est décoré de mosaïques turques et de calligraphies au plafond. Ce dôme est peint selon l’art turc et le tapis étalé en dessous du dôme en est le reflet. La mosquée a 4 minarets de 55 mètres de hauteur équipés d’escaliers qui conduisent à trois plates-formes.

La mosquée peut accueillir jusqu’à 6000 fidèles et possède 5 salles d’eau pour les ablutions dans une de ses cours. Les soirs d’évènements spéciaux elle est éclairée par des lumières vertes et violettes.

À lire aussi: Afrique du Sud: Une campagne pour diffuser le Coran dans les langues locales

L’école de cette mosquée a été ouverte en janvier 2012 et peut accueillir 850 étudiants. Le programme scolaire comprend des études islamiques à côté du programme d’éducation laïque officiel sud-africain. Les cours sont dispensés en anglais, mais l’arabe et le turc sont également enseignés. Un enseignant bien connu, Isaac Turan, a été nommé directeur de l’école qui peut héberger environ 300 garçons dans son pensionnat.

La clinique Nizamiyeh fournit des services médicaux aux personnes qui n’ont pas besoin d’être hospitalisées dans 10 secteurs différents. À la demande de Nelson Mandela, Ali Katirci Oglu, le financier du complexe, a ajouté la clinique au complexe et sa section commerciale compte 11 magasins dont certains revenus sont consacrés au frais de la mosquée.

Le cimetière Nizamiyeh est un cimetière privé géré par les fondateurs du complexe et situé dans un coin de la mosquée visible de l’intérieur. Mehmet Ramzi Effendi, nommé ambassadeur truc ottoman en Afrique du Sud en avril 1914, et décédé en 1916 après son arrestation par le gouvernement colonial, a été le premier à être enterré dans ce cimetière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here