PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : Avec des cœurs remplis de chagrin et de tristesse, et inspirés des paroles du Messager d’Allah (les prières d’Allah soient sur lui et sur sa sainte maison): «Certes, il existe dans le cœur des croyants, en ce qui concerne le martyre de Hussain, une chaleur qui ne se calme jamais »et de faire revivre les rituels sacrés Husseinite, pratiqués à cette époque par les processions de condoléances de Karbala depuis des centaines d’années; en mémoire et rappelant la tragédie immortelle d’Al-Taf à travers l’histoire … Les processions de condoléances continuent à affluer vers les sanctuaires de l’Imam Al-Hussein et d’Al-Abbas (la paix soit sur eux deux) pour présenter les condoléances pendant la commémoration du martyre de l’Imam Al-Hussein (que la paix soit sur lui).

À lire aussi: Les recommandations pour faire revivre les rituels de l’Achoura

L’entrée de ces processions se déroule selon le calendrier établi par le Département des rites et des processions Husseinite en Irak et du le monde islamique, afin d’éviter les cas d’intersection entre eux et d’assurer la fluidité des mouvements des visiteurs.

Parmi ces processions figuraient un grand nombre de jeunes croyants et un certain nombre de croyants des différents groupes d’âge, venus pour commémorer les rituels de la tragédie husseinite, rappelant ce qui est arrivé à leur imam Al-Hussein ( la paix soit sur lui) dans ces jours-là, lui donnant le serment de marcher sur son chemin en même temps, louant l’esprit djihadiste de l’imam al-Hussein (que la paix soit sur lui), qui a sacrifié son sang pur pour combattre l’injustice et la tyrannie et qui est le phare du sacrifice et du don pour la réforme de toutes les nations et de tous les peuples du monde.

Il est à noter que les processions de condoléances participant aux rituels des dix premiers jours du mois sacré de Muharram, et qui doivent entrer dans le sanctuaire de l’imam Al-Hussein et son frère Aba Al-Fadl Al-Abbas ( la paix soit sur eux deux) se limitent aux processions de Karbala, qu’il s’agisse de processions de service ou de condoléances, ce qui est la tradition depuis cent ans.

À lire aussi: Le lancement des processions de condoléances le matin du premier jour du mois sacré de Muharram

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here