PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre Le Jeûne de Ramadhân: Sa signification, ses effets et ses status, compilés, traduits et édités par Abbas Ahmad al-Bostani, sélectionné par SHAFAQNA.

Tout Musulman “capable” (1) et remplissant les conditions requises pour être soumis aux prescriptions de la Loi islamique a l’obligation d’acquitter la Zakât (2) de Fitrah (3) pour lui-même, pour les membres de sa famille et pour ses hôtes. Cet acquittement doit avoir lieu, avant midi, le jour de la Fête de Fitr (La fête de Ramadan). La Zakât Fitrah consiste en 3 kilos d’une denrée alimentaire, telle que le blé, les dattes, les raisins secs, le riz etc… Il peut acquitter aussi cette Zakât par le paiement, en argent, de la valeur de la quantité préscrite de la denrée alimentaire qu’il aura choisie.

À qui offrir la Zakât de Fitrah?

La Zakât de Fitrah doit être offerte à:

1-Les pauvres: c’est-à-dire ceux qui ne possèdent pas de moyens de subsistance pour une année – que ce soit sous forme de biens réels ou sous forme d’un travail.

2-Les miséreux (al-Masâqîn) c’est-à-dire ceux qui sont plus démunis que les pauvres sur le plan financier.

À lire aussi : Le bureau de Son Eminence La Haute autorité religieuse (LV) détermine le montant de la zakat pour cette année

3-Les insolvables (al-Ghârimîn): c’est-à-dire les débiteurs dont les dettes se sont accumulées au point de ne plus pouvoir les payer. On leur offre donc de l’argent de cette Zakât pour qu’ils acquittent leurs dettes.

4-Dans le chemin de Dieu: c’est-à-dire toute uvre de bienfaisance, telle que la construction de mosquées, d’écoles, d’hôpitaux, de foyers … ou la diffusion du savoir.

5-Les percepteurs de cette Zakât: c’est-à-dire ceux dont le travail est de percevoir et de distribuer la Zakât de Fitrah.

6-Les “coeurs à rallier”, (al-Mu’allafah qulûbuhum): c’est-à-dire ceux parmi les musulmans qui ont une foi chancelante et dont on craint qu’ils ne soient susceptibles de changer de religion.

De même on peut offrir cette Zakât à des polythéistes dans l’espoir de les faire se convertir à l’Islam ou d’obtenir d’eux du secours. Toutes ces catégories de personnes sont appelées «les coeurs à rallier».

 

Notes :

1. Celui qui possède un bien (argent) suffisant pour ses dépenses annuelles, ou qui a un travail dont la rétribution suffit pour couvrir ses dépenses annuelles.

2. impôt islamique.

3. la fin du jeûne du mois de Ramadan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here