PARTAGER

SHAFAQNA- Hajij : C`était le troisième jour de mois Cha‘abân de la 4ème année de l’hégire à Médine. Un beau jour, une grande joie au sein de la famille de saint Prophète (que la paix soit sur lui et sa famille). Il venait naitre le deuxième petit fils de Messager Dieu (p) : Al-Hussein.

Le prophète (p) en fut très ravi, et dès qu’il entendit la bonne nouvelle, il accourut vers la maison de sa fille Fatima-Zahra et Ali, pour les en féliciter…

Le prophète (p) entreprit lui-même d’exécuter les rites recommandés pour le nouveau-né : appel à la prière à l’oreille droite, formule de l’établissement de prière à l’oreille gauche et quelques invocations…c`est lui-même qui a choisi le nom Hussein pour son petit-fils.

En effet, Le Prophète Haroun (le frère de Prophète Moise (as)) avait 2 enfants appelés Shabbar et Shabbir. La traduction de Shabbar en arabe est Hassan et celle de Shabbir est Hussein. “Ce qui fait penser au hadith authentique de saint Prophète (p) qui disait : “Oh Ali! Tu es pour moi ce que Hàroune était pour Moïse sauf qu`il n`y a pas de prophète après moi.

À lire aussi : La position de l’Imam Hussein (A.S) chez le Prophète (S) 

Son titre est : Sayyidu’ Shuhada, le Sibt (Al-Asghar).

Le septième jour de sa naissance, l’Imam Ali (as) fit le sacrifice du mouton et distribua la viande aux pauvres et aux orphelins.

Imam Hussein (as) avait vécu six ans à côté de son grand père, le saint Prophète Mohammad (p). Après la mort de ce dernier, l’imam Hussein resta avec son père, le commandeur des croyants Ali ibn Abi Talib (as).

Après le martyre de son père, il prêta serment de fidélité à son frère l’Imam Hassan et lui accorda son plein soutien dans sa résistance contre la rébellion de Muawiya qui voulait instaurer la dictature de la dynastie de Bèni Omeyyeh.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here