PARTAGER

SHAFAQNA – 25 Shawwal (148 H / 748 C) est l’anniversaire du martyre de l’imam Jafar Sadiq.

Ja’far b. Muhammad connu sous le nom de l’Imam as-Sâdiq (a) (83-148 H), est le sixième Imam des chiites duodécimains et le cinquième Imam des Ismaélites.

Durant son Imamat fut coïncidé avec les califats de cinq derniers califes Omeyyades (c’est-à-dire Hicham b. Abd al-Malik et après lui) et de deux premiers califes Abbassides (al-Saffah et al-Mansur ad-Dawânîqî).

A cause de la faiblesse du gouvernement abbasside, l’Imam as-Sâdiq (a) avait plus d’activité scientifique que les autres Imams des chiites.

À lire aussi : Qui était l’Imam Jafar Al-Sadeq (a.s.)

Les élèves et narrateurs de hadiths de l’Imam as-Sâdiq (a) furent 4 000 personnes environs.

La plupart des hadiths chiites furent rapportés par l’Imam as-Sâdiq (a) et pour cette raison, l’école chiite aussi connu sous le nom de chiite Ja’farî ou de l’école Ja’farî.

L’Imam as-Sâdiq (a) a un statut élevé chez les imams des quatre écoles sunnites. Abu Hanifa et Malik ibn Anas furent parmi les rapporteurs des hadiths de lui. Abu Hanifa dit que l’Imam as-Sâdiq (a) est le plus savant parmi les musulmans.

En 1378 H, Cheikh Mahmûd Shaltût, le chef de l’université al-Azhar présenta l’école Ja’farî comme un école islamique légitime.

Malgré la faiblesse des Omeyyades et les demandes des chiites, l’Imam as-Sâdiq (a) ne révolta pas contre le gouvernement.

Il n’accepta pas la demande d’Abu Muslim al-Khorasani et Abu Salama, qui lui ont demandé de prendre en charge le califat.

À lire aussi : Télécharger le livre « Le fiqh de l’imam As Sadiq »

L’Imam (a) ne participa pas à la révolte de son oncle, Zayd b. Ali. Il a également interdit les chiites du soulèvement.

Il n’avait pas non plus de bonnes relations avec les califes de son époque, et faisait du Taqîyya à cause de pressions politiques des gouvernements Omeyyades et des abbassides et la conseillait à ses partisans.

En raison d’avoir des relations avec les chiites, de répondre à leurs questions et leurs demandes et collecter le khums et la Zakat ; l’Imam as-Sâdiq (a) fonda l’organisation des représentants. Les activités de cette organisation se sont étendues au cours des Imams suivants, et ont atteint un sommet en l’Occultation mineure.

A l’époque de l’Imam as-Sâdiq (a), les Ghulat (les gens qui exagèrent sur les Imams) étaient très actif. L’Imam (a) a opposé avec les pensées des Ghulât et les a présenté comme des mécréants et des polythéistes.

Par ordre du gouvernement abbasside, l’Imam as-Sâdiq (a) voyagea en Irak et visita Karbala, Nadjaf et Koufa. Il montra à ses compagnons la tombe de l’Imam Ali (a) qui fut inconnue jusqu’à ce temps-là.

Plusieurs savants chiites croient que l’Imam as-Sâdiq (a) fut empoisonné et martyrisé par l’ordre d’al-Mansur ad-Dawânîqî.

Selon les sources de hadiths, l’Imam as-Sâdiq (a) présenta son fils, l’Imam al-Kâzim (a) comme son successeur ; mais pour protéger la vie de lui, nomma cinq personnes y compris le calife abbasside comme ses successeurs.

À lire aussi : Biographie de l’Imam Ja’far Sadiq (as)

Après le martyre de l’Imam as-Sâdiq (a), les chiites furent divisés en différentes sectes comme Fatahîyya, Nâwûsîyya et ismaélisme.

Plus de 800 livres sont écrits sur l’Imam as-Sâdiq (a). Les deux livres Akhbâr as-Sâdiq ma’a Abî Hanîfa et Akhbâr as-Sâdiq ma’a al-Mansûr écrit par Muhammad b. Wahbân ad-Dabîlî (4 H), sont les plus anciens parmi eux.

Certains autres livres sont : Zindigânî Imam Sâdiq Ja’far b. Muhammad (a) écrit par Sayyid Ja’far Shahîdî, al-Imam as-Sâdiq (a) wa al-Madhâhib al-Arba’a écrit par Asad Haydar, Pîshvâyi Sâdiq écrit par Sayyid Ali Khamenei, Mawsûat al-Imam as-Sâdiq (a) écrit par Bâqir Sharîf Qarashî.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here