PARTAGER

SHAFAQNA – francetvinfo.fr : Ils avaient décidé de boycotter le discours prononcé par Mike Pence, vice-président des Etats-Unis, dans l’enceinte de la Knesset à Jérusalem, lundi 22 janvier. Des députés arabes israéliens, opposés à la décision de Donald Trump de faire de Jérusalem la capitale d’Israël, ont été expulsés du Parlement.

Une douzaine de députés arabes israéliens (sur les 120 parlementaires) ont été poussés vers la sortie, dans un grand brouhaha, par les gardes de la Knesset à l’ouverture du discours de Mike Pence. Ils s’étaient levés pour brandir un tract proclamant que Jérusalem est la capitale de la Palestine.

Dans son allocution, le vice-président américain a annoncé sous un tonnerre d’applaudissements du Parlement israélien que l’ambassade des Etats-Unis ouvrirait à Jérusalem avant fin 2019, malgré la colère des Palestiniens. Cette rupture unilatérale avec des décennies de diplomatie américaine et avec le consensus international a en effet provoqué le courroux des Palestiniens et des manifestations dans le monde arabe et musulman.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here