PARTAGER

SHAFAQNA – Courrier international : La guerre des drones menée par les États-Unis, portée à son apogée sous l’ère Obama, a longtemps été présentée comme une manière “chirurgicale” de lutter contre le terrorisme. Pourtant, entre 2012 et 2013, 90 % des victimes n’étaient pas les cibles initialement définies. Jeremy Scahill, journaliste d’investigation à The Intercept, dénonce la mise en place d’un “programme d’assassinats” américain envers des personnes jamais jugées, et qui a fait plusieurs centaines de victimes civiles depuis 2009.

Cet entretien est le premier d’une série de trois interviews avec Jeremy Scahill sur le thème de la guerre des drones menée par les États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here