PARTAGER
fr.shafaqna - Une vie divine ; comment vivre

SHAFAQNA – Si nous nous tournons vers le Coran et lui posons cette à savoir pourquoi est-ce que nous avons été créés, la réponse du coran est celle-ci :

“وَ ما خَلَقْتُ الْجِنَّ وَ الْإِنْسَ إِلَّا لِیَعْبُدُونِ”

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour l’adoration. » (Coran 51:56)

Que signifie adoration ? L’adoration signifie la soumission à Dieu c’est-à-dire les choses que nous faisons y compris les choses quotidiennes les plus simples et les plus ordinaires telles que manger ou boire que nous donnons à cette chose une couleur divine et un sens d’adoration. Une vie divine signifie que l’homme signifie que fasse des choses c’est-à-dire ces chose que nous faisons au quotidien avec une bonne intention et selon le respect des normes religieuses.

Il nous arrive parfois de regarder l’adoration sous un angle très réduit en se disant c’est quelque chose de très limitée dans l’accomplissement d’un certains nombre de rites particuliers tels que prier, jeuner, aller en pèlerinage… Sachez que ce n’est pas seulement qui fait l’adoration. Est-ce que les êtres humains ont essentiellement été créés pour ces rites ?

Lire aussi : Les effets éducatifs de la foi en le Jour de la Résurrection dans la vie individuelle et sociale

Il peut arriver qu’on s’imagine que ce genre de vie est une vie très limitée et apparait comme une forme de restriction. Mais, si nous élargissons la signification de l’adoration, nous verrons bien qu’elle signifie se soumettre à Dieu et comme le dit Molla Sadra dans Asfar, l’adoration de tout un chacun dépend de son connaissance qu’il a de Dieu.

En d’autres termes, il existe un rapport direct entre l’adoration de l’homme et sa connaissance par rapport à Dieu. L’homme qui connait d’avantage Dieu l’adore mieux encore et son adoration est plus profonde. Et qui adore Dieu atteindra la place que l’islam veut. Alors qu’est-ce que l’islam attend de nous ? Est-ce ce à quoi nous aspirons est une vie creuse, vide sans aucun sens ? Est-ce que notre vie se résume juste à observer la prière, à jeuner, ou faire les rappels de Dieu et les invocations, est-ce seulement cela que l’islam attend de nous ? Certes ne sont pas comme ça.

Il faut d’abord regarder si les infaillibles ont mené une telle vie ? Est-ce que l’imam Ali (as) passait toute sa journée du matin au soir à faire des invocations ? A prier seulement ou uniquement à faire le Zikr ? En dehors de ça il ne faisait plus d’autres choses ?

Une chose est sure tel n’était pas le cas. Ali ibn Abou Talib était un homme de  politique, un guerrier, un homme de science, un travailleur ; un qui travaillait, qui creusait des puits au point d’arriver sur l’eau. L’imam Ali (as) ne faisait pas juste les Zikr. Alors où est l’adoration de Ali (as) ? Est-ce que l’adoration de l’imam Ali (as) c’est juste au moment où il lisait l’invocation de Koumeil ? Est- ce que l’adoration d’Ali (as) se limitait juste au moment où il accomplissait la prière ?

Lire aussi : L’effet de la religion sur la vie personnelle et sociale

Une prière dans laquelle tellement il était concentré dans l’entretien avec son Dieu qu’on pouvait lui enlever une flèche qu’il avait reçu au pied sans qu’il ne s’en rende compte. Non même lorsque l’imam Ali (as) ibn Abou Talib creusait le puits, c’était un acte d’adoration qu’il faisait, lorsqu’il était en train de se battre, au champ de bataille, c’était un acte d’adoration : « Le coup de frappe de l’imam Ali le jour de Hamdat est mieux que l’adoration de Thaqaleyn » [2] ce n’est pas une exagération de dire que le coup d’épée que l’imam Ali (as) avait frappé ce jour est au dessus de l’adoration des djinns et de tous les êtres humains.

Car l’acte en soi est un acte d’adoration. En d’autres termes, toute la vie de l’homme devient adoration, donc si nous revenons pour une seconde fois à cette question à savoir quel est réellement une vie divine, la réponse sera la suivante :  Une vie divine n’est rien d’autre que l’ensemble des actes que nous posons au quotidien y compris les actes les plus banals et les plus ordinaires tels que manger et boire ces actes peuvent devenir divins et considérés comme l’adoration. Alors on peut se poser la question à savoir comment est-ce que ces actes peuvent devenir les actes d’adoration ?

La réponse est simple : « Si chaque fois que nous voulons manger, nous observons un certain nombre de normes concernant la gastronomie car si nous voulons manger, nous devons observer de règles qui concernent la nourriture car ce n’est pas n’importe quoi qu’on peut manger. On ne peut pas manger un bien acquis illicitement. Il y a certain nombre de chose dont l’islam a interdit la consommation, on ne peut pas les consommer.

Lire aussi : L’Homme et ses Obligations selon de la croyance chiisme

Si nous faisons des efforts pour consommer des biens acquis licitement, si nous mangeons quelque chose avec l’intention d’obtenir plus de force pour aller travailler, ou pour aller se débrouiller à débloquer les problèmes des gens ou à résoudre les problèmes de nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos collègues et nos semblables humains afin qu’ils aient une élévation spirituelle, si nous travaillons dans le but d’accomplir un devoir tout cela fait en sorte que rien que le simple fait de manger devient obligatoirement un acte d’adoration. Cela fera en sorte que le fait de dormir devienne un acte d’adoration.

En réalité aura complètement un sens. On rapporte une histoire que ; Lorsque le prophète avait dit à la mosquée si vous voulez voir un homme du paradis, la première personne qui entrera ici est un homme du paradis. Il y avait un jeune qui souhaitait vraiment voir qui devait entrer comme un homme du paradis et quelles sont les caractéristiques  (qui font qu’ils soient quelqu’un du paradis).

C’est alors qu’il vit que c’est un vieux monsieur qui entra et c’est ainsi que le jeune homme passa son temps à l’observer mais il vit que le vieux ne faisait rien de particulier il se dit alors que surement c’est lui fait des choses particulières pouvant l’entrainer au paradis voilà que ce jeune se mit à suivre le vieux jusqu’à chez lui. Le vieux est entré chez lui, le jeune garçon vit qu’il ne pouvait pas obtenir des informations de l’intérieur de la maison depuis l’extérieur il cogna la porte et dit : Ô père je suis de passage et je ne sais où aller j’aimerai passer la nuit chez vous, le vieux répondit je vous en pris entrez, le jeune entra et continua à surveiller les gestes du vieux à distance et vit toujours que le vieux ne faisait rien de particulier, le jeune se dit que surement si le prophète (ç) a dit cela au sujet du vieux monsieur, cela veut dire qu’il a dû faire quelque chose de très particulier.

Lire aussi : La signification et l’effet de la prière

Au moment de dormir, le jeune se dit qu’au milieu de la nuit, le vieux beaucoup à faire de l’adoration particulière. Alors il veilla pour vois quel genre d’adoration le vieux monsieur fait, mais il constata que le vieil homme dormit jusqu’à l’heure de la prière du matin. Il trouva des petits et arriva à vivre trois jours chez le monsieur et ne vit rien de particulier.

C’est alors qu’il se plaça devant le vieux et lui dit : monsieur le messager a dit telle chose à votre sujet je vous ai suivi pour voir ce que vous faites et que cela fait en sorte que vous soyez des gens du paradis et j’ai constaté que vous ne faites rien de particulier alors qu’est-ce que vous avez fait ?

Le Vieux monsieur dit : Je ne sais pas si je fais partie des gens du paradis. Mais je ne fais rien de particulier non plus. Seulement, la quantité des choses que je fais, le fais juste pour Dieu. Le strict minimum de travail que je fais, je fais les efforts de ne pas accomplir les mauvais actes et c’est tout et en réalité c’est tout. »

C’est dans ce sens que le prophète a dit que ce monsieur était un homme du paradis dont la vie divine est une vie qui signifie que l’homme doit avoir des bonnes intentions et respecter les normes religieuses dans tous les actes qu’il pose au quotidien, c’est en ce moment qu’il verra que la couleur et le sens de la vie changent. Nous avons beaucoup entendu ces propos qui disent faites en sorte que votre vie ait de la bénédiction.

Lire aussi : Source de pensée chiite

Un savant l’Ayatollah Bahodini disait que : « faites l’expérience pour avoir la connaissance ».

Allamah Tabataba’i disait : « Si vous appliquez ce hadith : celui qui se dévoue sincèrement pour Dieu pendant quarante jours, Dieu ouvrira ses yeux et le pétrira de la sagesse… »[3].

Si pendant quarante jours vous faites un acte sincèrement rien que pour Dieu, et que vous ne pas ce changement dans votre vie,[4] maudissez-moi. En d’autres termes, j’ai tellement confiance en ces propos que si vous agissez ainsi, et que vous nous avons fait cette expérience vous verrez que notre vie changera incha Allah.


Référence

[1] – Sourate Zariat : 56
[2] – Ikbar al Ahmal, Sayyed ibn Taous, page 467, Darul koutoub ul islamiya Téhéran, 1367.
[3] – Behar ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 67, page 249, Mo’assassa al Wafa, Beyrouth Liban 1404 hégires lunaires.
[4] – Affirmation de l’Ayatollah Amini qui cite Allamah Tabatab’i.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here