PARTAGER
fr.shafaqna - Une mosquée unique au Qatar!

SHAFAQNA – IQNA : L’agence internationale MYAA (Mangera Yvars Architects), fondée par Ali Mangera et Ada Yvars Bravo, a livré en 2015 la Faculté d’études Islamique du Qatar (QFIS), un bâtiment de 41,000m2 (70,000 m2 paysage) située sur l’’Education City Campus’ de Doha. L’ouvrage consiste en une université mixte et une mosquée. Communiqué.

La QFIS est fondée sur le concept islamique de ‘Kulliyya’ ou «lieu où chercher tout savoir». Le bâtiment conçu par MYAA propose un environnement d’apprentissage progressif qui permet de poser l’institution sur le front d’une pédagogie contemporaine de l’Islam en contrepoint de l’image souvent péjorative de l’éducation islamique.

Le Kulliyya sous-entend que la connaissance et la foi sont liées mais que tout savoir est éventuellement issu de la foi. Dans la QFIS, cette relation est explorée par MYAA à travers un plan en spirale infinie et les multiples chemins qui lient la faculté à la mosquée.

Chose unique dans le monde musulman, le projet offre une parité aux étudiants en fournissant un espace éducatif et non-hiérarchisé où les deux sexes sont également considérés. Le plan place l’imposante mosquée à une extrémité de la parcelle. Elle est dotée de deux minarets de 90 m de hauteur, symbolisant le savoir et la lumière. La bibliothèque, les salles de classes et les bureaux sont au milieu.

La mosquée est portée par les ‘Cinq piliers de l’Islam’, sur lesquels sont gravés des vers en Qur’anic faisant référence au Hajj, au jeûne, à la charité, la prière et la foi. Les piliers offrent aux étudiants une voûte fraîche les menant à l’entrée.

Les espaces dédiés à l’éducation sont à la fois formels et informels et incluent corridors, salons et un jardin. La faculté est symboliquement séparée de la mosquée par une cascade de quatre étages représentant l’ablution, enveloppée par un escalier. Cette pièce d’eau agit comme lieu de calme méditatif avant d’entrer dans l’espace sacré de la mosquée.

Le projet est intrinsèquement durable ; la large façade sud abrite le lieu du soleil. La voûte est un espace tempéré couvert. Les classes sont dotées de petites cours fraîches et le revêtement en céramique réduit la chaleur tout en permettant un éclairage naturel. Les étages sont protégés tout autour du bâtiment par une façade double peau qui module la radiation solaire.

Le jardin islamique crée un microclimat permettant un apprentissage en plein air durant près de cinq mois de l’année. Les plantes locales consomment peu d’eau et sont irriguées avec l’eau grise provenant des ablutions.

La QFIS est rapidement devenue un point focal non seulement pour les étudiants mais aussi pour la communauté, permettant au bâtiment de briser les barrières sociétales. «Dans un monde troublé, la QFIS suggère qu’un espace islamique peut être contemporain, progressiste et inclusif. Surtout, elle peut agir comme une balise d’espoir pour tous les conflits qui font rage en Moyen-Orient», souligne MYAA.

Déjà multi-récompensée, MYAA est lauréate en 2017 pour ce bâtiment du ‘American Architecture Prize for Architectural design’ dans trois catégories (Education – Culture – institutions).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here