PARTAGER

SHAFAQNA – Déjà on discute sur le glorieux Coran et la sounnah et aussi la Raison comme les trois partis de la source pansée de chiites, et après on a distingué qui fait parti de la maison du prophète. Maintenant on va discuter sur le Consensus comme le quatrième partie de source de pensée chiite.

Par tradition, une des sources pour la compréhension de l’Islam est le Consensus (Ijma ‘). Selon la methodologie chiite de pensee, le consensus des gens ou un groupe d’entre eux tels que les erudits par eux memes, n’est pas suffisant comme une preuve (loujja) ; car si une personne peut se tromper; deux, trois, ou mille, ou meme tout un groupe peut se tromper. Cependant, quand il y a un accord parmi tous les Musulmans ou erudits Musulmans de maniere que l’accord correspond a la Sounnah, il peut servir comme preuve, comme un moyen pour decouvrir la volonte de Dieu.

Lire aussi : Les preuves Coranique de l’imamat des Imams chiites

Par exemple, quand nous trouvons que chaque Musulman du temps de Prophete recitait ses prieres d’une certaine maniere, nous nous rendons compte que le Prophete leur a instruit de le faire ainsi ; autrement il n’y aurait aucun facteur pour unifier leur action. Il n’est pas possible d’imaginer qu’ils aient tous agi aveuglement et sans aucune instruction, ou qu’ils se soient tous trompes et que le Prophete ne leur ait pas corriges,

Ainsi, pour les chiites le consensus n’est pas en lui meme une preuve. Il peut etre valable s’il conduit a decouvrir la Sounnah. En consequence, si des Musulmans sont aujourd’hui d’accord sur un sujet donne, alors qu’un erudit a des doutes sur le jugement islamique concemant ce sujet, il ne peut dire methodiquement que puisque tout le monde dit ainsi, je vais aussi dire la meme chose.

Il y a eu beaucoup de cas dans l’histoire ou tous les etres humains ont cru d’une meme maniere et puis plus tard ils ont decouvert qu’ils s’etaient trompes, par exemple la terre etant plate.

Lire aussi : L’effet de la religion sur la vie personnelle et sociale

Il n’y a que Le Coran et la Sounnah qui sont incontestablement vrais et exempts de tout erreur. Cette approche garantit une sorte de dynamisme a la pensee chiite, de telle sorte que chaque generation d’erudits et meme un seul erudit est capable, et reellement exige, de se referer directement au Coran et a la Sounnah et de mener son propre ijtihad original, qui est son investigation et jugement independant. Ijtihad n’a jamais ete interdit ni abandonne dans le monde chiite. Les chiites croient que le point de vue d’aucun juriste, meme si sa position est elevee, n’est pas exempt d’interrogation ou de defit scientifique. Bien sur, comme dans les autres disciplines, chaque chercheur religieux a besoin de consulter et examiner soigneusement les travaux de ses predecesseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here