PARTAGER

SHAFAQNA – Le Quotidien : 127 jeunes musulmans du quartier ouest de la commune de Vélingara se sont privés des vacances scolaires de Noël pour chercher à en savoir davantage sur l’islam chiite. Certains n’en connaissaient que le son différent de l’appel à la prière du muezzin de la mosquée chiite du quartier. Ils se sont joints à leurs pairs qui fréquentent les fidèles du guide Chérif Mohamed Aly Aïdara pour participer à une session de formation de 2 jours.

Dimanche et lundi passés, ces jeunes filles et garçons se sont familiarisés avec l’école chiite de l’islam, ont appris la différence cultuelle entre le chiisme et le sunnisme. De même, ils ont pu recueillir des informations sur le guide des musulmans chiites du Sénégal, Chérif Mohamed Aly Aïdara, ainsi que sur l’Institut Mozdahir International, qui porte les projets du guide dans les domaines de la santé, du développement et de l’éducation.

Taha Ahmad Sougou, un des formateurs a expliqué: «Il s’agit d’une rencontre de mise à niveau sollicitée par des jeunes du quartier. Ils se posaient un certain nombre de questions auxquelles nous avons tenté d’apporter des réponses. D’abord, il y a beaucoup de bruit sur Chérif Mohamed. Qui est-il vraiment, qu’est-ce qu’il fait, pourquoi le fait-il et à qui profitent ses activités. A la question qu’est-ce que le chiisme, nous avons enseigné que le chiisme est l’islam authentique qui enseigne l’originalité et cherche dans l’originalité de l’islam.» M. Sougou poursuit : «Nous avons aussi donné des informations sur la dimension de la personnalité du prophète, qui est un Etre infaillible, un modèle à qui il faut obéir en tant que musulman et sur les imams qui sont les héritiers du prophète».

Aminata Diao la vingtaine sonnée, à l’issue de la formation, a déclaré : «Je suis sunnite et j’ai cherché à en savoir sur le chiisme. Il y a des différences certes, dans l’office de la prière et dans la façon d’appeler du muezzin. Mais pour l’essentiel, nous obéissons au même Dieu, au même prophète et avons les mêmes références, le même Livre Saint. Désormais je peux répondre, en connaissance de cause, à beaucoup de questions sur le chiisme et l’institut mozdahir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here