Rohingya : la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi annule un déplacement à l’ONU

Cette déclaration intervient à quelques heures d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise qui a conduit des centaines de milliers de Rohingya à fuir la Birmanie.

27
SHARE
par Carcoma par caricaturadig

Shafaqna – La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a annulé un déplacement pour l’Assemblée générale de l’ONU à la fin du mois, a annoncé son porte-parole mercredi 13 septembre, alors que le pays est pointé du doigt pour la crise qui a entraîné un exode massif de la minorité rohingya vers le Bangladesh.

Cette annonce est faite à quelques heures d’une réunion du Conseil de sécurité qui doit discuter, à huis clos, de cette crise.

Depuis le début de la flambée de violences le 25 août, plus de 370 000 Rohingya de Birmanie se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir une opération de l’armée birmane, accusée de persécutions envers cette minorité musulmane.

A la frontière birmano-bangladaise, les organisations internationales peinent à prendre en charge les personnes – malades, blessées pour certaines, affaiblies et affamées —, qui arrivent en nombre, complètement démunies dans une zone où les camps sont déjà surpeuplés.

Le dernier dessin animé de Badiucao pour HKFP

« L’ampleur et la vitesse de l’afflux sont sans précédent au Bangladesh », dit l’Unicef, qui ajoute que « 60 % des réfugiés sont des enfants ».

Le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a évoqué lundi « un exemple classique de nettoyage ethnique ».

 

LEAVE A REPLY