PARTAGER

SHAFAQNA – La révolte de Mukhtâr , est un mouvement historique dirigé par Mukhtâr b. Abî ‘Ubayd Al-Thaqafî pour se venger des assassins des martyrs de Karbala. Elle eut lieu en l’an 66 H à Kufa. Lors de cette révolte de nombreux assassins de la tragédie de Karbala qui avaient causé le martyre de l’Imam Hossein (a) et ses compagnons, surtout leurs chefs dont ‘Ubayd Allah b. Ziyâd, Umar b. Sa’d, Shimr b. Dhi Al-Jawshan et Sanân b. Anas, furent tués.

Certains savants chiites croient que cette révolte eut lieu sous l’ordre de l’Imam Sajjâd (a).

Au cours de la tragédie de Karbala, Mukhtâr fut en prison. Après être libéré, il tentait à se venger des assassins de l’Imam Hossein(a). Il joignit d’abord, Abd Allah b. Zubayr (qui s’était révolé contre Yazid à Hijâz), mais peu de temps après, il s’éloigna de lui et alla à Kufa pour préparer la révolte.

Lire aussi : Présentation du Livre ; L’événement de Karbala

Allégeance à Abd Allah b. Zubayr

Mukhtâr avait donc rencontré Abd Allah b. Zubayr. Plus tard, quand on lui proposa de prêter le serment d’allégeance à Abd Allah, il réponit qu’ils n’avaient pas le même but et que ce ne serait pas dans son intérêt de faire l’allégeance avec lui. Toutefois, sous la pression de son entourage, il accepta de faire l’allégeance avec Abd Allah à deux conditions :

Abd Allah ne doit rien faire indépendement de lui et sans le consulter; et il ne doit pas s’opposer à lui non plus.

Abd Allah doit confier le rang le plus élevé de son gouvernement à Mukhtâr.

Au cours du combat contre l’armée de Yazîd, Mukhtâr fut présent dans l’armée de Abd Allah b. Zubayr et à côté de lui. Mais d’après certaines sources, lorsqu’il vit que Abd Allah usait de ruse contre lui, il prit sa distance et partit de à la Mecque et à Kufa pour préparer sa révolte.

Lire aussi : Testament d’Imàm Houssein (as) à son frère Mohammad Hanafyàh

Avant de quitter la Mecque, Mukhtâr rencontra Muhammad b. Hanafîyya; lui fit part de son intention de révolte contre les assassins de l’Imam Hossein(a) et lui demanda son avis et son autorisation. Muhammad l’autorisa et le conseilla de ne pas oublier la piété au cours de sa révolte.

Mukhtâr quitta la Mecque pour Kufa. En route, il campa dans un endroit près de Kufa et commença à pleurer pour l’Imam Hossein(a) et sa famille. En le voyant, certains chiites le joignirent. Il fit ses grandes ablutions (ghusl) dans la rivière de Hîra, se macula du parfum, mit son turban, prit son épée dans la main, et alla à la mosquée de Sukûn à Kinda et en passant, partout, il donna la promesse d’une prochaine victoire aux gens.

Six mois après la mort de Yazîd et au milieu du mois de Ramadan, il entra à Kufa. En même temps, Abd Allah b. Zubayr avait envoyé Abd Allah b. Mutî’ à Kufa en tant que l’émir de Kufa.

Révolte des Tawwâbîn (Repentants)

Dès que Mukhtâr arriva à Kufa, Sulaymân b. Surad lui demanda de joindre la révolte des Tawwâbîn pour se venger des assassins de l’Imam Hossein(a). Mukhtâr ne le trouvait pas digne pour diriger le combat contre Yazîd. Il disait aux chiites que Sulayman n’a pas assez d’expérience dans la guerre et ne connait pas les difficultés et les complexités de guerre. Umar b. Sa’d vint chez l’émir et lui dit : « Les Repentants ne pourront rien faire contre vous. Mais c’est Mukhtâr qui sera dangereux pour votre gouvernement ».

Lire aussi : Les preuves Coranique de l’imamat des Imams chiites

De ce fait, au cours de la révoltes des Tawwâbîn, Ubayd Allah b. Zîyâd mit Mukhtâr en prison.

Survivants des Tawwâbîn

Après l’échec de la révolte des Tawwâbîn (Repentants), Mukhtâr envoya une lettre aux survivants de cette révolte et les invita à le joindre. Ils acceptèrent et lui proposèrent d’attaquer la prison pour le libérer. Mais Mukhtâr préféra d’attendre sa libération. Il envoya alors une lettre à Abd Allah b. Umar, le mari de sa sœur, et lui demanda de le libérer. Abd Allah b. Umar fit son possible et enfin, Mukhtâr fut libéré.

Promesse de Mukhtâr

L’émir de Kufa, Ibrâhîm b. Muhammad, pour libérer Mukhtâr lui demanda de s’engager à ne rien faire contre le calife, et de promettre que s’il fait quoi que ce soit contre le gouvernement, il devra sacrifier mille chameaux et libérer tous ses esclaves. Mukhtâr accepta, mais en sortant de la prison, il dit à l’émir :

« Mille chameaux ne sont rien devant mon but. Egalement je prèfere ne rien avoir mais arriver à atteindre mon objectif».

Préparation pour la révolte

Bien que beaucoup d’agents du gouvernement le sourveillèrent, Mukhtâr envoya certains de ses partisans pour réunir des soldats.

Ses représentants furent :

  • Sâ’ib b. Mâlik Al-Ash’arî
  • Yazîd b. Anas
  • Ahmar b. Shumayt
  • Rufâ’at b. Shaddâd, un des chefs des Tawwâbîn
  • Abd Allah b. Shaddâd Bajalî, un des chefs des Tawwâbîn

En tant que Représentant de Muhammad b. Hanafîyya

Mukhtâr annonça à Kufa qu’il est le représentant de Muhammad b. Hanafîyya et que d’après ce dernier, il est fidèle et émir et qu’il va se venger des assassins de l’Imam Hossein(a) sous l’ordre de Muhammad b. Hanafîyya.

Lire aussi : Qui est-ce qui a inhumé la pure dépouille de l’imam Hossein (as)?

Certains chiites comme Abd Ar-Rahmân b. Shurayh doutaient de la vérité de prétention de Mukhtâr concernant son rapport avec Muhammad b. Hanafîyya. Ils décidèrent d’aller à Médine pour demander la vérité directement à Muhammad b. Hanafîyya, lui-même.  Ils allèrent chez Muhammad b. Hanafîyya et lui demandèrent si la représentation de Mukhtâr est vraie.

Muhammad leur répondit :

« Par Allah ! j’aimerais qu’Allah se venge des assassins de Husayn (a) par qui que ce soit de Ses serviteurs ».

D’après une narration, Muhammad les aurait amené auprès de l’Imam Sajjâd (a) et l’Imam aurait dit :

« Mon Cher Oncle ! si un de nos adeptes veut nous secourir, les gens doivent lui obéir. Je te choisis comme mon représentant. Fais alors ce que tu décides ».

Ils comprirent que l’Imam Sajjâd (a) et Muhammad b. Hanafîyya sont satisfaits de cette décision. Alors, ils revinrent à Kufa et joignirent Mukhtâr.  Certains savants chiites comme: l’Âyatullâh Khuî et Mâmaqânî croyaient que la révolte de Mukhtâr fut commencée par l’autorisation de l’Imam Sajjâd (a), lui-même.

Rôle d’Ibrâhîm b. Mâlik Al-Ashtar

Mukhtâr invita Ibrâhîm à le joindre. Au début, il doutait de Mukhtâr ; mais en voyant la lettre de Muhammad b. Hanafîyya et le témoignage des chiites qui avaient rencontré Muhammad, il prêta le serment d’allégeance à Mukhtâr.

Date du début de la révolte

D’abord, il fut censé commencer la révolte le jeudi 14 du mois de Rabî’ Al-Awwal. Mais étant donné l’affrontement hâtive d’Ibrâhîm avec le commandant des soldats de Kufa qui a abouti à son assassinat, la révolte fut commencée le mardi 12 de ce même mois de l’an 66 H. .

Lire aussi : Tragédie de Karbala; la famille du prophète assassinèrent de soif

Slogan

Mukhtâr ordonna à Abd Allah b. Shaddâd de commencer le combat par le slogan :

« Yâ Mansûr, Amit (Ô Victorieux (Dieu)! Tue! ) ».

C’était le slogan du Prophète (s) pendant la bataille de Badr et Banî Mustaliq. Après le Prophète (s) ce fut le slogan des révoltes chiites. Ensuite, ils choisirent celui-ci:

« Yâ la Thârât Al-Husayn (Ô vengeurs de Husayn) » comme leur slogan.

Abd Allah b. Mutî’, l’émir de Kufa ne put résister que quelques jours. Il s’enfuit et alla à la Mecque.

Conquête du palais de Kufa

Le jour de vendredi, le 15 du mois de Rabî’ Al-Awwal, Mukhtâr entra dans le palais de Kufa et dirigea la prière du vendredi. Avant la prière, il fit deux discours et expliqua les buts de sa révolte et après la prière, les gens lui prêtèrent le serment d’allégeance.

Assassinat de Mukhtâr

Enfin, le 14 du mois de Ramadan en l’an 67 H, Mukhtâr et 19 personnes de ses partisans sortirent, combattirent et furent tués. Parmi ces 19 personnes, on peut citer Abd Allah et Abd Ar-Rahmân (Deux fils de Hujr b. ‘Adî) et Sâ’ib b. Mâlik Ash’arî (l’ancêtre des Ash’arîyyûn de Qom).

Fin des désobéissants à Mukhtâr

Après le martyre de Mukhtâr, toutes les 6 000 personnes qui lui avaient désobéi, furent déacpitées par l’ordre de Mus’ab. Un jour Abd Allah b. Umar dit à Mus’ab :

« Tu es celui qui a tué 6 000 musulmans dans un seul jour ».

Mus’ab lui dit : « Ils n’étaient pas musulmans ».

Abi Allah lui répondit :

« Même s’ils étaient des moutons, il ne faudrait pas les tuer dans un jour comme ça alors qu’ils étaient musulmans ».

Assassinat de l’épouse de Mukhtâr

Après avoir tué Mukhtâr, Mus’ab appela les deux épouses de ce dernier, Umm Thâbit et Umra et leur demanda d’insulter Mukhtâr. Umm Thâbit le fit et fut libérée, mais Umra dit :

« Que Dieu fasse miséricorde à Mkhtâr. Il était un vrai serviteur d’Allah ».

Mus’ab ordonna de la décapiter. Elle fut la première femme dans la communauté musulmane qui fut décapitée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here