PARTAGER
al-Sayyid al-tabatabaï Allamah Tabatabai Allameh Tabatabaï Mohammad Hossayn Tabatabai ascension du prophète généalogie des prophètes Prophétie CONNAISSANCE DE L'ISLAM Connaissance coranique connaissances islamiques Prophète

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre “INTRODUCTION A LA CONNAISSANCE DE L’ISLAM” par Sayed Mohammad Hossein Tabâtabâï, sélectionné par SHAFAQNA:

Le Seigneur Tout Puissant a créé l’univers de l’être ainsi que des créatures diverses; tous ont bénéficié de ses innombrables bienfaits. L’homme et toute créature animée, du premier au dernier jour de son existence, a été élevé dans Son berceau; chaque créature a suivi un but prédéterminé, fixé par le Seigneur, tout en restant continuellement à l’ombre de Sa miséricorde. I1 nous suffit de considérer les âges de notre vie – c’est-à-dire, depuis l’allaitement jusqu’à la vieillesse, en passant par l’enfance et la jeunesse, pour comprendre toute la sollicitude que nous a prodiguée le Seigneur, pour comprendre tout l’amour qu’il a porté à chacune de Ses créatures. C’est à cause de cette affection qu’il cherche à les ménager, ne les laissant sombrer dans le mal et le néant que s’il le juge nécessaire ou opportun. L’espèce humaine est une création de Dieu et nous savons que son bonheur réside dans son bon sens, sa bonté et sa clairvoyance, c’est-à-dire, qu’elle doit avoir des convictions justes, une morale appropriée, un comportement modèle.

On peut dire que l’homme dispose d’une raison innée qui lui permet de distinguer le bien du mal, le vrai du faux. Or, il faut savoir que la raison seule ne peut défaire le nœud des problèmes et guider l’homme vers la clarté et la bonté; en effet, les mauvaises actions, les vices sont souvent l’apanage de gens, sensés et raisonnables qui, appâtés par le gain ou les plaisirs, ont sombré dans l’égarement. Aussi, le Seigneur Tout-Puissant a choisi pour l’homme un moyen plus sûr, une voie qui ne risque pas de l’écarter du droit chemin menant au bonheur: la prophétie.
La preuve de la prophétie

Nos discussions concernant l’unicité divine ont démontré que la création des choses relève de Dieu et de Son omnipotence; de même, leur évolution et leur formation dépendent de la Toute-Puissance divine. Pour être encore plus clair, on peut dire que chaque créature de cet univers, s’efforce dès sa naissance de se parfaire elle tente de remédier à ses défauts au cours de sa vie cette lutte pour l’existence suit une ligne tracée, étape par étape, par le Créateur, organisateur suprême de l’univers et de son évolution.

En reprenant ce point de vue, on peut déduire un résultat décisif: chacune des espèces, chaque phénomène de l’univers a un programme d’élaboration vitale propre, qu’il réalise par son activité spécifique. Autrement dit, tout groupe de phénomènes se voit attribuer une série de fonctions particulières et le Tout-Puissant se charge de les diriger, comme, nous le rappelle le Coran: “Notre Seigneur est Celui qui a donné â chaque chose Sa forme et qui l’a ensuite dirigée” (Coran, 20:50).

Tous les éléments, les parties de la Création relèvent de ce jugement et aucune exception n’échappe à cette règle: les étoiles, le ciel, la terre que nous foulons de nos pieds et les éléments qui s’y trouvent, tous les composés produisant les phénomènes élémentaires, les végétaux, les animaux. Ainsi, la situation de l’homme est semblable à celle des autres pour ce qui est de cette guidance générale. Toutefois, l’homme présente des différences par rapport aux autres créatures.
Différence de l’homme par rapport aux autres créatures

Le globe terrestre, créé depuis des millions d’années, a mis en action la totalité de ses forces potentielles pour fonctionner dans son milieu environnant et compte-tenu des facteurs défavorables. I1 révèle son existence à travers sa rotation et sa révolution, mouvements qui assurent sa vie; tant qu’un facteur plus puissant ne s’oppose pas à son fonctionnement, il continuera sa marche sans manquer à ses devoirs, à ses charges.

Prenons un autre exemple; l’amandier accomplit certaines fonctions depuis l’instant où il sort du noyau jusqu’à ce qu’il devienne un arbre; ces fonctions sont d’ordre nutritif, alimentaire ou autre (pour réaliser son procèssus de croissance) et elles poursuivent leur rôle tant qu’une force plus puissante ne leur fait pas obstacle. I1 en est de même pour tout autre phénomène.

Toutefois, l’espèce humaine effectue ses activités librement, décide ses actions de façon propre et réfléchie. Il lui arrive de refuser de faire une chose qui lui est à cent pour cent profitable, qui ne présente aucune difficulté, aucun obstacle; inversement le voilà qui s’engage consciemment dans une action qui lui est à cent pour cent néfaste. Parfois, il refuse de prendre une antidote, tantôt il se met à boire un poison pour mettre fin à ses jours. Naturellement, il est clair qu’une créature créée libre ne se verra pas accorder nécessairement la guidance divine; les prophètes annoncent, de la part du Seigneur Tout-Puissant, la voie à suivre et préviennent les gens du châtiment divin qui les attend s’ils s’en écartent; mais, les hommes sont libres de choisir entre le bien et le mal, le bonheur et le malheur. S’il est vrai qu’en général, la raison humaine distingue le bien du mal, l’avantageux du préjudiciable, il faut rappeler que, parfois, c’est cette même raison qui, sous la pression des désirs et des sens, cède et se fourvoie, entraînant l’homme dans l’égarement. I1 s’avère donc inéluctable pour la direction divine de trouver une voie supplémentaire à celle de la raison, une voie complètement immunisée contre les fautes et les erreurs; autrement dit, le Seigneur Tout-Puissant confirme d’une autre manière aux hommes les recommandations et les normes de la raison.

Cette voie n’est autre que celle de la prophétie: Dieu révèle Ses commandements et Ses préceptes bienheureux à l’une de Ses créatures et le charge de transmettre ce message aux hommes et de les persuader – soit par la menace, soit de bon gré – de suivre ces ordres divins. La parole du Seigneur est ainsi rapportée par le Coran: “Nous t’avons inspiré comme nous avions inspiré Noé et les prophètes venus après lui. (…) Nous avons inspiré les prophètes: ils annoncent la bonne nouvelle; et ils avertissent les hommes, afin qu’après la venue des prophètes, les hommes n’aient aucun argument à opposer à Dieu”. (Coran, 4:163 et 165).
Les attributs du Prophète

De ce qui précède, il ressort que le Seigneur Tout-Puissant, après avoir instruit certaines de ses créatures des lois et principes garantissant le bonheur de l’homme, envoie aux hommes ses messagers. L’homme chargé de transmettre les messages divins est appelé prophète ou envoyé de Dieu; l’ensemble des messages divins transmis aux hommes constitue la religion.

Le prophète se doit:

1. de ne commettre aucune faute, aucun oubli dans la réalisation de sa mission; en effet, il lui faut transmettre aux gens la révélation; et sans la moindre erreur sinon la direction divine ne pourra pas atteindre son but, la règle de conduite publique n’aura plus son universalité, son efficacité.

2- de ne commettre aucune erreur, aucune péché dans sa parole et son action car, le moindre péché de sa part invalide toute sa propagande; en effet, les gens rejettent celui dont les actes ne correspondent pas à ses paroles et les considèrent comme un menteur, un charlatan: “S’il disait la vérité, il agirait comme il pense”.

On peut dire, en résumant, que le prophète se doit de rester pur, sans tâche s’il désire que son message se propage correctement; le Coran, parole divine, déclare: “Dieu connaît parfaitement le mystère; mais il ne montre à personne le secret de son mystère, sauf à celui qu’il agrée comme prophète. I1 le fait accompagner de gardiens placés devant et derrière lui, afin de savoir si les prophètes transmettent les messages de leur Seigneur” (Coran, 72:26-28).

3- De posséder les vertus morales telles que la pudeur, le courage, la justice et autres; en effet, toutes ces qualités sont estimées et celui qui observe vraiment la loi religieuse ne peut tomber dans le vice et l’immoralité.

 

Les prophètes parmi les hommes

L’histoire confirme que divers prophètes sont venus parmi les hommes pour leur prêcher la révolte contre l’ordre irréligieux établi. Toutefois, leur vie demeure méconnue et mal éclaircie; seule la vie de sa Sainteté Mohammad est sans ambiguïté et le Coran, son livre céleste, comprend tous les buts suprêmes de la religion. Il explique l’objet de l’invitation des prophètes passés ainsi que leurs objectifs. Le Coran précise que nombre de prophètes ont été envoyés par le Seigneur Tout-Puissant pour prôner l’unicité divine et la vraie religion: “Nous n’avons envoyé aucun prophète avant toi sans lui révéler: II n’y a de Dieu que moi; adorez moi!” (Coran, 21:25).

 

Les prophètes détenteurs d’écriture, et les autres prophètes

Les prophètes possédant un livre céleste et un enseignement indépendant sont au nombre de cinq: Noé, Abraham, Moise, Jésus, Mohammad. Ces cinq prophètes qui possèdent un livre et une loi religieuse sont appelés les prophètes détenteurs d’écritures. Cependant, les envoyés de Dieu dépassaient ce chiffre car chaque communauté avait son envoyé et le Coran évoque le nom de plus d’une vingtaine d’émissaires divins délégués sur terre. Le Seigneur déclare: “Il y a les prophètes dont j’ai parlé et ceux dont je n’ai pas parlé”, ou encore: “chaque communauté a son prophète”, ou bien: “chaque peuple a son guide”.

En effet, les prophètes venus après chacun des cinq prophètes détenteurs d’écritures, ont invité les hommes à suivre la voie des envoyés précédents; ainsi, l’appel prophétique s’est poursuivi jusqu’à ce que le Seigneur décide de clore la mission prophétique. I1 envoie Mohammad Ibn Abdullâh, sceau des prophètes, avec ses dernières prescriptions religieuses, ses règles les plus révélée à Mohammad restera jusqu’au jour du jugement dernier et sa loi demeurera toujours vivante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here