PARTAGER

SHAFAQNA – France Info | par Laurent Filippi : Wadi al-Salam (vallée de la paix), le plus grand cimetière du monde, est situé en Irak, à Nadjaf, haut lieu de l’islam chiite dans le pays. Depuis le début de la guerre contre Daech, sa superficie ne cesse de s’étendre pour pouvoir accueillir les morts toujours plus nombreux.

7 photos datées d’août 2016 d’Alaa al-Marjani illustrent ce propos.

un lieu vieux de 14 siècles où cinq millions de tombes s’étendent sur 10 kilomètres carrés.
1 / 7 Des millions de chiites sont enterrés à Wadi al-Salam,

un lieu vieux de 14 siècles où cinq millions de tombes s’étendent sur 10 kilomètres carrés.

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

cousin et gendre du Prophète Mahomet, premier Imam du chiisme et quatrième calife de l'islam. Cette nécropole est le quatrième des cinq principaux lieux saints de l'islam. 
2 / 7 Il a été construit autour du mausolée de l’imam Ali Ibn Abi Talib,

cousin et gendre du Prophète Mahomet, premier Imam du chiisme et quatrième calife de l’islam. Cette nécropole est le quatrième des cinq principaux lieux saints de l’islam.

© MOHAMMED AMEE/REUTERS

saints, rois, princes ou sultans se trouvent ici, comme celui de Mohamed al-Mahdi, dernier imam, où les pèlerins viennent prier.
3 / 7 Les sanctuaires de plusieurs prophètes,

saints, rois, princes ou sultans se trouvent ici.

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

est passée du simple au double en un peu plus de dix ans. Et depuis les combats contre Daech (organisation fondamentalisme sunnite), les enterrements ne cessent de croître: 150 à 200 par jour au lieu des 80 à 120 habituellement. L’un des fossoyeurs des lieux dit enterrer plus de 10 cadavres supplémentaires par jour.
4 / 7 La superficie du cimetière

est passée du simple au double en un peu plus de dix ans. Et depuis les combats contre Daech (organisation fondamentalisme sunnite), les enterrements ne cessent de croître: 150 à 200 par jour au lieu des 80 à 120 habituellement. L’un des fossoyeurs des lieux dit enterrer plus de 10 cadavres supplémentaires par jour.

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

Avant de se rendre au combat, les soldats viennent se recueillir au mausolée d’Ali. Avoir une sépulture dans ce lieu serait une récompense à leur sacrifice.
5 / 7 Tous les chiites du monde aimeraient être mis en terre ici.

Avant de se rendre au combat, les soldats viennent se recueillir au mausolée d’Imam Ali. Avoir une sépulture dans ce lieu serait une récompense à leur sacrifice.

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

depuis le début des affrontements. 3.800 euros les 25 mètres carrés. Les tombes de briques cuites et de plâtre, décorées de calligraphie coranique sont parfois surmontées de petits mausolées, signe de richesse.
6 / 7 Mais la place manque et le prix de la terre a doublé

depuis le début des affrontements. 3.800 euros les 25 mètres carrés. Les tombes de briques cuites et de plâtre, décorées de calligraphie coranique sont parfois surmontées de petits mausolées, signe de richesse.

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

«les millions de corps qui reposent à Wadi al-Salaam attestent de la ferveur avec laquelle les chiites adhèrent à leur foi, et de leur désir d’être enterrés près de leurs ancêtres religieux.»
7 / 7 Comme l’explique Middle East Eye,

«les millions de corps qui reposent à Wadi al-Salaam attestent de la ferveur avec laquelle les chiites adhèrent à leur foi, et de leur désir d’être enterrés près de leurs ancêtres religieux.»

© ALAA AL-MARJANI/REUTERS

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here