Montagnes d’Uhud et mosquée Houda : Un passage obligé pour les pèlerins

15
SHARE

SHAFAQNA – Deux endroits sont aussi prisés dans la ville de Médine, par les milliers de pèlerins qui effectuent petit ou grand pèlerinage : Uhud et la mosquée Khouba. Uhud, à l’époque, à l’entrée de la ville et mitoyen, aujourd’hui, de modernes bâtisses, est devenu célèbre à cause du revers enregistré par les Musulmans à la célèbre bataille qu’il a abrité et qui porte son nom dans les manuels d’histoire.

Le non-respect des consignes prophétiques, par certains qui ont voulu s’emparer de la caravane païenne surchargée de biens, a causé la déroute des Musulmans qui subiront d’énormes pertes à Uhud. Surtout en vies humaines. L’ordre du prophète était qu’une partie des musulmans reste sur les flancs d’une montagne pendant qu’un autre groupe combattait les mécréants.
Cette bataille s’est déroulée en l’an 3 de l’Hégire, une année après le succès éclatant de la bataille de Badr. Un succès se dessinait pour les Musulmans qui avaient défait les troupes infidèles. Les Musulmans se ruèrent sur la marchandise et les biens des vaincus. Ils seront rejoints bientôt par l’autre partie qui, devant venir en cas de domination à la rescousse des premiers, céda à la tentation du butin. Délaissant armes et munitions, les troupes musulmanes connaitront d’énormes pertes devant les infidèles qui, ayant constaté leur négligence, rappliqueront pour leur infliger un sérieux revers.  Le bilan est lourd : près de 70 morts dont l’oncle du prophète, Hamza.
Le courroux divin s’ensuivra et le Coran rappelle la faute des fidèles à l’égard de la stratégie mise en place par le prophète (Psl). Mais aussi de l’aide apportée à la bataille de Badr.
Les montagnes continuent de ceinturer les lieux et 66 victimes musulmanes tuées, pour n’avoir pas respecté le plan de guerre, reposent dans des carrés d’un cimetière de circonstance.
L’oncle du prophète et un autre compagnon sont enterrés à droite du vaste carré. L’endroit est devenu touristique, du fait du détour des pèlerins. Petits commerces d’étoffes de tissus, de chapelets, de dattes… de populations autochtones donnent aux lieux une ambiance presque festive. Là encore, les mêmes recommandations pour les visiteurs : prier pour le repos des morts et non pour soi-même.
La mosquée Khouba, toujours dans la ville de Médine, est présentée comme la première du monde musulman. Les savants musulmans rapportent le que prophète y pria à son arrivée à Médine. Il y allait très souvent, les samedis, pour effectuer deux unités de prière. C’est ainsi que l’endroit est rempli de fidèles venus d’horizons divers les matinées du samedi. L’acceptation des deux rakkas célébrés dans ce sanctuaire équivaudrait à l’acceptation du pèlerinage ou de la oumra pour le fidèle.

LEAVE A REPLY