PARTAGER
Illustration. Un communiqué sur le djihadisme en page 11, à côté du droit de réponse des musulmans de la ville : le maire FN évoque une coïncidence… LP/M.G.

SHAFAQNA – Le Parisien | par Mehdi Gherdane : Faut-il y voir un petit tacle du maire cà son adversaire préféré ? Dans le dernier magazine municipal de Mantes-la-Ville, les lecteurs pourront s’arrêter en page 10 sur un droit de réponse publié par l’association des musulmans de Mantes sud, en conflit avec le maire Cyril Nauth (FN) depuis des années.

En tant que directeur de la publication de ce magazine, le maire est obligé de l’accepter, en dépit des relations exécrables qu’il entretient avec son président : depuis quatre ans, ces deux-là ne communiquent que par la voie judiciaire…

Sauf que, page 11, juste à côté, il est inséré, sur une pleine page, un message officiel de prévention du ministère de l’Intérieur sur… le djihadisme ! « Radicalisation violente, enrôlement djihadiste, familles, amis, agissez sans attendre » peut-on lire, accompagné d’un numéro de téléphone.

Cyril Nauth : « Une coïncidence ? On peut dire ça comme ça, oui »

Sachant que le directeur du magazine municipal décide aussi du contenu des pages et de leur implantation, la coïncidence a interpellé des membres de la communauté musulmane de cette ville. « C’est taquin, confie, fataliste, Aziz El Jaouhari, président de l’AMMS. C’est taquin mais cela reste quand même de la basse politique », ajoute le responsable. Si cette double page n’a semble-t-il pas interpellé l’opposition municipale, Aziz El Jaouhari dit avoir été appelé par des habitants choqués à la lecture du magazine. « J’ai reçu plusieurs coups de fil à ce sujet et j’ai surtout reçu des témoignages outrés de non musulmans », assure-t-il.

Sollicité pour répondre aux interrogations liées à cette « coïncidence », le maire Cyril Nauth se défend… à sa façon : « Aziz El Jaouhari lutte aussi contre la radicalisation, non ? Donc il ne devrait pas y avoir de problème, cela ne devrait pas le gêner ! Si c’est une coïncidence ? On peut dire ça comme ça, oui. On peut le dire. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here