PARTAGER

SHAFAQNA- RT: La révélation sur internet de la Une et d’une double page du prochain numéro du Figaro Magazine, désignant nommément «les agents d’influence de l’islam» en France, a d’ores et déjà suscité de vives réactions sur Twitter.

Un certain nombre de personnalités politiques et d’internautes se sont indignés de la Une (provocatrice ?) du prochain Figaro Magazine, qui sort en kiosque le 6 octobre, et qui opère selon eux un amalgame douteux entre islamisme et islam. Baptisé «L’islamosphère, enquête sur les agents d’influence de l’islam», le numéro semble établir une liste d’intellectuels, de journalistes et personnalités médiatiques qui feraient la promotion de l’islam en France ou auraient des liens avec des organisations et personnalités communautaires.

Parmi elles se trouvent pêle-mêle, selon les extraits diffusés sur Twitter, des personnalités politiques telles que Benoît Hamon, Danièle Obono ou Philippe Poutou, l’économiste Emmanuel Todd, le géopolitologue Pascal Boniface (qui fut par ailleurs un cadre du Parti socialiste), le journaliste créateur de Mediapart Edwy Plenel, le philosophe Edgar Morin ou encore l’islamologue Tariq Ramadan.

Sitôt connue, la Une du magazine n’a pas manqué de faire réagir, notamment pour son usage du mot «islam», faisant référence donc à toutes les composantes du culte musulman, sans aucune nuance.

Le blog communautaire musulman francophone Al-kanz a ainsi fait un parallèle polémique sur Twitter entre Le Figaro Magazine et le journal collaborationniste Je suis partout, qui avait pour habitude de pointer du doigt des personnalités publiques durant l’occupation nazie en France.

Le directeur de l’association française de défense des droits des musulmans Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Marwan Muhammad, a quant à lui aussi réagi à l’usage du néologisme «islamosphère», provenant selon-lui des mêmes personnes qui critiquent l’usage du terme «islamophobie».

 

Les Unes de Marianne et Valeurs Actuelles également sujettes à controverse 

Cette Une polémique du Figaro Magazine à l’ambiance graphique anxiogène n’est pas la seule à avoir fait réagir sur la toile ces derniers jours. Les Unes des hebdomadaires Marianne et Valeurs Actuelles, dont les lignes éditoriales sont pourtant décrites comme divergentes (le premier étant progressiste et de gauche, le second conservateur et de droite), ont toutes deux la menace djihadiste comme thématique, misant là encore sur des accroches choc.

L’hebdomadaire Marianne, qui doit paraître le 6 octobre, tance l’aveuglement face au danger islamiste via une caricature, tandis que le numéro de Valeurs actuelles du 5 octobre évoque «La conquête islamique», un terme renvoyant là encore à l’islam de façon générale, et non précisément à l’islamisme ou au djihadisme. Autant de couvertures d’hebdomadaires qui, selon le co-animateur du site de critique des médias Acrimed, Julien Salingue‏, résume ni plus ni moins les «obsessions françaises» de la presse hexagonale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here