L’Imam as-Sâdeq (as) face à sa maison en feu

34
SHARE

SHAFAQNA – Quand Abû Ja’far al-Mansour succéda à son frère Abû Abbas, sa principale préoccupation fut de consolider et d’étendre l’hégémonie de la dynastie abbasside sur toute la nation islamique. Il espérait rendre ainsi irréversible l’usurpation du califat divin sous le couvert qu’ils étaient de la famille du noble Prophète(s) par l’intermédiaire de son oncle Abbas, au profit d’un pouvoir terrestre totalitaire aux couleurs islamiques.

Le principal obstacle à ses funestes desseins était l’Imam as-Sâdeq(p) dont l’autorité et la renommée s’étaient répandues dans toute la nation islamique à la faveur de l’instabilité de la fin du règne de la dynastie omeyyade. Il(p) avait pu diffuser le riche patrimoine islamique transmis par le Prophète Mohammed(s) dans toute la nation islamique et rappeler la nécessité de la direction de la Nation islamique par un Imam de la famille du Prophète(s) désigné par Dieu, après la disparition du dernier des Prophètes(s).

Tout cela n’était pas pour plaire au roi al-Mansour qui essayait par tous les moyens d’intimider l’Imam(p) jusqu’à chercher à le tuer.

Un jour, « le [roi] al-Mansour ordonna au gouverneur de Médine : « Mets le feu à la maison de Ja‘far fils de Mohammed. »

Le gouverneur de Médine s’exécuta et fit mettre le feu à la maison de l’Imam as-Sâdeq(p).

Tandis que sa maison brûlait, l’Imam(p) manifestait éloignement et détachement.

Ce qui affligea encore plus al-Mansour.

Même ! L’Imam Abû ‘Abdallah as-Sâdeq(p)  traversait les flammes attisées et marchait dans le feu en disant : « Je suis le fils des [meilleures] souches de la terre..  Je suis le fils de Mohammed le Choisi (al-Mustafâ)  (ou) Je suis le fils d’Ibrahim l’Ami intime (al-Khalîl) »

Ce qui ne faisait qu’augmenter la colère de ses ennemis.

Usûl al-Kâfî, vol.1 Abwâb at-Tarîkh, p545 H2, cité in L’Imam as-Sadeq(p) p. 90 (via lumieres-spirituelles)

 

LEAVE A REPLY