L’humilité de Sheikh Bahjat

47
SHARE

SHAFAQNA – Un jour, un savant de Téhéran qui ne connaissait Sheikh Bahjat que de nom se rendit chez lui pour lui demander quelque chose.

Arrivé devant la maison, il frappa à la porte et un vieil homme d’allure simple lui ouvrit la porte. Il ne vint pas à l’esprit de ce savant de Téhéran qu’il pouvait s’agir du grand savant, « Ayatu-llâh » Bahjat  en personne. Une haute autorité de référence pour la législation islamique  aussi renommée que lui devait certainement avoir quelqu’un qui le servait et notamment un portier qui avait la charge d’ouvrir la porte et d’introduire les visiteurs. Il pensa donc qu’il avait affaire à son serviteur qui ouvrait la porte aux gens ou à son secrétaire qui accueillait les grands savants de référence.

Alors il dit à cette personne : « C’est que j’ai une affaire personnelle avec Sheikh Bahjat. » Le vieil homme lui dit : « Je vous en prie, dites ce que vous voulez. »

Le grand savant lui répéta : «J’ai affaire avec lui personnellement »

Le vieil homme répondit une seconde fois : « Je vous en prie, dites-moi ce que vous  voulez. »

Le savant de Téhéran reconnut : « Il ne m’était pas venu à l’esprit que Sheikh Bahjat allait ouvrir lui-même  la porte. J’ai pensé que cette personne ne voulait pas me laisser voir Sheikh Bahjat. C’est pourquoi, je repartis sans lui dire ce que je voulais. »

Il décida de se rendre à la mosquée où Sheikh Bahjat menait la prière de groupe et de le rencontrer là-bas. C’est alors qu’il le vit et sut que la personne qui lui avait ouvert la porte était Sheikh Bahjat lui-même.

in Fî madrasati ayâtu-llâhi al-‘uzhmâ al-‘ârif ash-sheikh Bahjat, vol.1 p30

www.lumieres-spirituelles.net    

LEAVE A REPLY