PARTAGER

SHAFAQNA – PRESSTV : Une équipe de médecins a ausculté, sous des mesures de sécurité draconiennes, le leader des chiites de Bahreïn dont la santé s’est de plus en plus dégradée.

Après la dégradation de la santé du cheikh Issa Qassem, le leader des chiites de Bahreïn, le régime de Manama a permis aux médecins d’ausculter le cheikh, sous des mesures de sécurité draconiennes du ministère de l’Intérieur, a annoncé la chaîne Al-Mayadeen.

Les médecins ont affirmé que l’état de santé du cheikh Issa Qassem s’est, dangereusement, aggravé et qu’il avait perdu presque la moitié de son poids, a indiqué la chaîne.

La famille d’Issa Qassem dit qu’aucune aide n’a été apportée de la part du gouvernement et elle demande qu’une équipe de médecins internationaux ausculte le cheikh.

Les médecins de l’État, qui ont ausculté le cheikh, ont affirmé qu’il fallait le transférer à l’hôpital et qu’un traitement à domicile n’était pas possible, ont annoncé des sources locales.

Rassemblement devant l’ambassade de Bahreïn à Londres, le 23 mai 2017. ©Twitter

« Il incombe, certes, au roi la responsabilité de la santé du cheikh Issa Qassem », insiste un membre de l’Assemblée des oulémas de Bahreïn qui a appelé les organisations internationales des droits de l’homme à agir immédiatement.

« Après plusieurs mois d’assignation à résidence décidée par le régime, la santé du cheikh Issa Qassem s’est, de plus en plus, dégradée. Le cheikh a besoin de soin d’urgence. La responsabilité de sa santé revient, entièrement, au gouvernement et au roi en premier lieu », a fait remarquer le cheikh Mohammad Hassan Khojasteh.

 

Et il a précisé : « Le peuple et les groupes de l’opposition exigent une issue définitive à l’affaire du cheikh Issa Qassem. Le problème essentiel c’est l’assignation à résidence du cheikh qui a aggravé son état de santé. Il faut mettre un terme à cette prison à résidence. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here