Les pays islamiques doivent avoir les meilleures productions médiatiques

24
SHARE

SHAFAQNA – Le président du Conseil de l’Association des radios et des télévisions islamiques a déclaré que dans les pays islamiques, les responsables médiatiques devaient produire les meilleurs contenus pour leurs interlocuteurs.

Astan news a annoncé qu’Abdullah Kassir, lors de la cérémonie d’ouverture du septième marché du film islamique et de l’exposition des technologies des médias, tenue dans la salle de conférences et des expositions de l’Astan Qods-e Razavi, avait déclaré :
« La guerre médiatique déclenchée aujourd’hui, par les ennemis contre des pays islamiques, n’est pas moins efficace que la guerre militaire et l’axe de la Résistance, partout dans le monde, doit être impliqué dans cette guerre».
Affirmant que les médias occupaient une place essentielle et vitale dans la lutte des combattants de l’axe de la Résistance contre les groupes takfiris et les conspirations des États-Unis, d’Israël et de l’Arabie saoudite, il a déclaré:
« L’axe de la Résistance est à l’avant-garde en Irak avec la libération de Mossoul et en Syrie, avec la rupture du blocus imposé par les États-Unis».
Le Président du Conseil suprême de l’Association des radios et des télévisions islamiques faisant référence aux réalisations et aux victoires du front de la Résistance au Yémen, au Liban et en Palestine, a déclaré :
« La République islamique d’Iran à toujours été à l’avant-garde dans la résistance, a réussi à neutraliser des centaines de complots des ennemis et a repoussé l’attaque des terroristes contre le sanctuaire de l’imam Khomeiny et le Parlement iranien. Ses missiles contre les positions des takfiris en Syrie, ont donné un message clair aux sponsors du terrorisme. La victoire de l’axe de la Résistance a provoqué la colère des Américains, d’Israël et de l’Arabie Saoudite. L’Ayatollah Khamenei et Hassan Nasrallah sont à la tête de l’axe de Résistance et estimés par les combattants. Les producteurs sont invités à offrir leurs productions sur le marché du film islamique pour résister efficacement à la guerre idéologique et à l’invasion culturelle».
Le septième marché du film islamique avait été inauguré le 1 juillet 2017, avec pour thème central «Machhad 2017, capitale culturelle du monde islamique», en présence de représentants de 35 pays du monde musulman et de différents médias du monde islamique, auprès du mausolée de l’Imam Reza (a.s).

LEAVE A REPLY