Les musulmans marcheront contre le terrorisme le 10 juillet à Bruxelles

39
PARTAGER

SHAFAQNA – La marche des musulmans passera par Bruxelles le 10 juillet prochain, selon une information livrée par le quotidien La Libre Belgique et confirmée jeudi par l’écrivain juif français Marek Halter, organisateur de l’événement avec l’imam Hassen Chalghoumi, président de la Conférence des Imams de France. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et le président de l’Exécutif des musulmans de Belgique Salah Echallaoui ont d’ores et déjà confirmé leur présence. Des invitations ont été lancées au Premier ministre Charles Michel et au bourgmestre de la Ville de Bruxelles. Plusieurs milliers de personnes, selon les organisateurs, sont attendues place de la Bourse à 11h00, parmi lesquelles des représentants des différents cultes religieux.

La marche passera par les villes européennes touchées par les attaques terroristes. Une cinquantaine d’imams venus de toute l’Europe partiront en bus de Paris le 8 juillet pour rejoindre Berlin, où un hommage aux 12 victimes de l’attentat au marché de Noël (19 décembre 2016) sera rendu le 9 juillet sur la Breitscheidplatz en présence du gouvernement fédéral et de la chancelière Angela Merkel.

Le rendez-vous à Bruxelles est fixé à 11h00 le 10 juillet place de la Bourse, mais le programme n’est pas encore arrêté. Les organisateurs envisagent de se rendre également à Molenbeek-Saint-Jean.

La marche des musulmans ira ensuite à Londres sur le London Bridge, où la troisième attaque de 2017 sur le sol britannique a fait 8 morts samedi dernier. Une prière sera ensuite organisée le 11 juillet sur la tombe du prêtre Jacques Hamel, tué le 26 juillet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray en France.

Le 12 juillet, les imams se rendront à l’Hyper Casher de la Porte de Vincennes et au Bataclan. Le 13 juillet, la marche des musulmans s’arrêtera encore à Montauban et à l’école juive Ozar Hatorah, où Mohamed Merah avait tué en 2012 trois écoliers et un enseignant au nom du djihad. Les imams termineront leur périple à Nice le 14 juillet, jour anniversaire de la tuerie de 2016 qui sera commémorée en présence du président français Emmanuel Macron.

“C’est la fin de deux siècles d’idéologies et nous entrons dans le siècle des religions”, estime Marek Halter, auteur du plaidoyer “Réconciliez-vous!”. “Si c’est vrai, il faut les réconcilier très vite si nous ne voulons pas assister à une guerre des religions. Des assassins qui tuent au nom de l’islam sont des prémisses. J’étais à l’origine des accords d’Oslo. J’ai organisé la première rencontre entre Shimon Peres et Yasser Arafat. (…) Je me bats pour la paix au Proche-Orient et pour la réconciliation des religions depuis des décennies.” Cette marche est une condamnation symbolique forte des attentats par les imams.

Pour Marek Halter, les différents imams, comme Hassen Chalghoumi, qui se sont levés individuellement contre les attentats ont pris un risque. “Daech n’a pas intérêt à être condamné par ceux qu’il prétend représenter. Ils disent nous faire la guerre au nom d’un milliard de musulmans. Il faut que ce milliard de musulmans dise non.”

Source : 7sur7.be

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here