« Les bons récits d’un bon écrivain », : un écrivain au service du Coran

55
PARTAGER

SHAFAQNA – La journée nationale de la littérature pour la jeunesse, célébrée en Iran le 9 juillet 2017, était consacrée à Mahdi AzarYazdi, auteur des « Récits coraniques ».

Mahdi AzarYazdi qui n’a pas fait d’études, était l’auteur de 20 livres de récits pour les enfants et les jeunes, dont « les récits coraniques », et a ouvert avec ses livres, le domaine de la littérature enfantine.
Le Guide suprême en 2006, lors d’une rencontre avec les écrivains, l’a spécialement remercié pour ses efforts et a déclaré qu’il avait profité de ses livres dans l’éducation de ses enfants, avant la révolution, à une époque où aucun livre acceptable n’existait pour les petits.
Mahdi AzarYazdi était né dans la région de Yazd en 1920, et est décédé à l’âge de 88 ans, à Téhéran.
Dès son enfance, il a travaillé sur le champ familial puis sur les chantiers, et enfin dans l’usine de chaussettes de Yazd qui l’a désigné pour la gestion de sa librairie à Yazd.
Ce travail fut l’occasion pour Mahdi AzarYazdi de côtoyer les milieux littéraires et de trouver un nouveau travail à la bibliothèque « Hadj Mohammad Ali Alami » de Téhéran, située dans la rue Nasser Khosro.
C’est en 1956 qu’il entreprit la rédaction des récits coraniques à partir des récits d’Anwar Sahili et d’anciens contes.
Mahdi AzarYazdi a reçu pour un de ses livres, le Prix de l’Unesco en Iran, le Prix du meilleur livre de l’année et le titre de serviteurs du Coran.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here