PARTAGER
fr.shafaqna - Les actes obligatoires de la prière

SHAFAQNA – Le Grand Ayatollah Seyyed Ali Sistani explique sur “Les actes obligatoires de la prière” dans les Livres Juridiques ; Lois islamiques.

Lire aussi : La signification et l’effet de la prière

Article 408: Il y a onze actes obligatoires dans la Prière:

  1. La niyyah (l’Intention);
  2. Le qiyâm (Station debout);
  3. Takbîrat-ul-ihrâm (dire “Allâhu Akbar pour commencer la Prière);
  4. Le rukû’ (Inclination);
  5. Les sajdatayn (Les deux Prosternations);
  6. Le qarâah (La récitation de la Sourate al-Hamd et d’une autre sourate);
  7. Le thikr (La Récitation prescrite pendant l’Inclination et la Prosternation);
  8. Le tachahhud (L’Attestation);
  9. as-Salâm (La Salutation);
  10. Le tartîb (l’Ordre de Succession);
  11. La mowâlât (La continuité).

Article 409: Certains des actes obligatoires de la Prière en sont des fondements ou des éléments fondamentaux (rukn, plur. arkân); par conséquent, si quelqu’un manque de les accomplir, par mégarde ou intentionnellement, sa Prière sera invalide.

Lire aussi : L’importance de la prière par Hodjatoleslam Mohsen Qara’ati

Article 410: Certains autres actes obligatoires de la Prière n’en sont pas des éléments fondamentaux; donc, si on omet, par erreur, de les accomplir, la Prière restera valide.
Il y a cinq éléments fondamentaux dans la Prière. Ce sont:

  1. L’Intention (niyyah);
  2. Takbîrat-ul-Ihrâm;
  3. Le qiyâm ou position debout avant l’Inclination;
  4. L’Inclination (rukû’);
  5. Deux Prosternations (sujûd) par unité (ou rak’ah).

Article 411: Si, en accomplissant ces actes, on dépasse intentionnellement le nombre de fois qu’il est prescrit de les exécuter, la Prière devient automatiquement nulle. Toutefois, au cas où le dépassement du nombre est dû à une erreur, la Prière ne devient pas invalide, sauf s’il y a une inclination ou deux prosternations de trop dans une seule et même unité (rak’ah).

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here