PARTAGER
fr.shafaqna - Les actes islamophobes passés à la loupe
Après la rédaction d’un rapport, l’observatoire lancera des actions de prévention et de sensibilisation.

SHAFAQNA – L’essentiel par Mathieu Vacon : Un Observatoire de l’islamophobie au Luxembourg a été officiellement lancé en cette nouvelle année, ont indiqué ses créateurs hier dans un communiqué.

Il vise à collecter des informations sur des faits d’islamophobie, qui «englobe tous les actes de discrimination ou de violence à l’encontre des institutions ou des individus en raison de leur véritable ou prétendue appartenance à l’islam».

Une équipe de trois à quatre personnes, étudiants en sciences sociales, en droit et en histoire, est dédiée à cette tâche, à l’Institut de recherches, d’éducation et de dialogue interculturel (IREDI), domicilié à Dudelange. Sa vocation est d’étudier et d’informer sur l’islam et la communauté musulmane au Grand-Duché.

«Ni prosélyte ni islamique»

«Notre volonté sera de recouper les informations et les analyser pour vérifier s’il s’agit bien d’islamophobie ou non – la victimisation existe – et de sortir un rapport sur ces actes pour comparer la situation au Luxembourg par rapport aux autres pays européens. Nous voulons une approche objective et sociologique», relève le responsable de l’observatoire, au nom du comité de l’IREDI.

L’observatoire n’est pas relié à des instances gouvernementales, mais a déjà notamment noué des relations avec le Centre d’égalité et de traitement (CET) qui traite des questions de discrimination. «Ni prosélyte ni islamique», l’organisation souhaite que lui soient communiqués les faits présumés d’islamophobie pour l’aider à remplir sa tâche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here