PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre Les Prières (Du’â ‘) Coraniques par Hussein Watheqi, et traduit par Jabbar Abdideh, et révisé et édité par Abbas Ahmad al-Bostani.

LES PRIERES ENSEIGNÉES PAR LE PROPHÈTE MUHAMMAD (Ç)

  1. Allah le Très-Haut donne de divers enseignements à son Prophète, Muhammad (ç) dans la sourate “Zumar ” (Les Groupes). L’un d’entre eux est cette prière. Allah dit à son Prophète (ç) de prier ainsi :

Allâhumma Fâtira-s-samâwâti wa-l-’ardhi ‘âlima-l-ghaybi wach-chahâdati ’Anta tahkumu bayna ‘ibâdika fî mâ kânû fîhi yakhtalifûn-a

اللَّهُمَّ فَاطِرَ السَّمَاوَاتِ وَالأرْضِ عَالِمَ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ أَنْتَ تَحْكُمُ بَيْنَ عِبَادِكَ فِي مَا كَانُوا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ

Ô Dieu ! Créateur des cieux et de la terre, qui connaît ce qui est caché et ce qui est apparent ; Tu jugeras entre Tes serviteurs et Tu trancheras leurs différends. ” (39 : 46)

  1. Les ennemis du Prophète Muhammad (ç) étaient très obstinés et violents et cherchaient toujours des échappatoires pour s’enfuir devant la Vérité et tromper les gens du chemin droit ; mais chaque fois, ils recevaient une réponse convaincante et logique de la part du Prophète (ç). Plusieurs fois, celui-ci attendait une réponse convenable de la part d’Allah pour, d’une part, répondre aux ennemis et, d’autre part, affermir sa résolution. A la fin de la sourate “Les Prophètes “, tout en faisant réponse aux infidèles, Allah enseigna ceci à Son Prophète (ç) :

Allâhumma Fâtira-s-samâwâti wa-l-’ardhi ‘âlima-l-ghaybi wach-chahâdati ’Anta tahkumu bayna ‘ibâdika fî mâ kânû fîhi yakhtalifûn-a

رَبِّ احْكُمْ بِالْحَقِّ وَرَبُّنَا الرَّحْمَنُ الْمُسْتَعَانُ عَلَى مَا تَصِفُونَ

Mon Seigneur ! Juge selon la Vérité ! Notre Seigneur est Celui qui fait miséricorde. C’est Lui dont on implore le secours contre ce que vous inventez. ” (21 : 112)

  1. Allah dit encore à son Prophète (ç) de prier ainsi :

Rabb-ighfir warham wa Anta Khayru-r-Râhimîn-a

رَبِّ اغْفِرْ وَارْحَمْ وَأَنْتَ خَيْرُ الرَّاحِمِينَ

Mon Seigneur ! Pardonne et fais miséricorde ! Tu es le meilleur des miséricordieux !” (23 : 118)

Quoique Allah n’ait pas mentionné dans ce verset celui qui doit recevoir Sa miséricorde, mais nous comprenons à la lumière d’autres versets et preuves que c’est pour lui-même et tous les musulmans que l’Envoyé d’Allah, Muhammad (ç), demande pardon et miséricorde. Puisque Muhammad (ç) est un exemple pour tous les croyants, nous devrons avons recours, nous aussi, à cette prière de demande et disons : “Mon Seigneur ! Pardonne et fais miséricorde ! Tu es le meilleur des miséricordieux !”

  1. Allah le Tout-Puissant dit au Prophète Muhammad (ç) : Ne te hâte pas dans la récitation, avant que sa révélation soit achevée pour toi. Dis :

Rabbi zidnî ‘ilman

رَبِّ زِدْنِي عِلْمًا

Mon Seigneur ! Augmente ma science ! ” (20 : 114)

Sachant que notre Prophète (ç) est le plus sage de toute la création, et pourtant Allah lui ordonne de faire cette prière, nous devrions a fortiori, nous qui n’avons même pas un atome de la connaissance prophétique, en faire nôtre pour demander à Allah d’augmenter notre science.

Le Prophète (ç) a dit : Maudit soit le lever du soleil si un jour passe sans que je ne voie ma science augmentée.[24]

  1. Nous sommes musulmans et suivons le Coran : le Livre qui commence par : par le nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux, et ensuite par : La louange est à Dieu, le Seigneur de [tous] les mondes.

Le Prophète de l’Islam (ç) a dit encore : Tout travail ne commençant pas par «au nom de Dieu » et « la louange à Dieu », n’aura pas un bel aboutissement.

Dans la sourate ” Asrâ’ ” (Le Voyage Nocturne), Allah enseigne une prière au Prophète Muhammad (ç) pour qu’il la prononce chaque fois qu’il décidait de commencer une chose :

Rabbi-d-khilnî mudkhala çidqin wa akhrijnî mukhraja çidqin waj‘al-lî mi-l-Ladunka sultânan-naçîran

رَبِّ أَدْخِلْنِي مُدْخَلَ صِدْقٍ وَأَخْرِجْنِي مُخْرَجَ صِدْقٍ وَاجْعَلْ لِي مِنْ لَدُنْكَ سُلْطَانًا نَصِيرًا

Mon Seigneur ! Fais-moi entrer d’une entrée conforme à la justice, fais-moi sortir d’une sortie conforme à la justice. Accorde-moi, de Ta part, une autorité qui me protège.” (17 : 80)

Cette prière coranique est à réciter avant de commencer toute chose pour que celle-ci ait un aboutissement bon et réussi. On lit dans l’histoire de l’Islam que le Prophète (ç) récita cette prière lors de la conquête de la Mecque.

L’Imam Ali (‘a) dit : Récite cette prière quand tu es dans une situation terrible.[25]

  1. Le Prophète Muhammad (ç) dit : Ni moi ni aucun des anciens Prophètes n’avons rapporté un message si sublime et riche que celui du Tawhîd (monothéisme).

Comme le message de Tawhîd était de poids, il faisait l’objet essentiel des enseignements des Prophètes ; notre Prophète (ç) aussi parlait beaucoup au peuple pour lui faire connaître ce message. Il rappelait aux gens les Signes et leur recommandait de l’écouter avec réflexion. Dans la sourate ” Shurâ ” (La Délibération) : Allah enseigne cette prière à son Prophète (ç) :

Thâlikum-ullâhu Rabbî ‘Alayhî tawakka-l-tu wa ’Ilayhi ’unîb-u

ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبِّي عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ

Tel est Dieu, mon Seigneur ! Je me confie à Lui ! Je reviens repentant vers Lui.“(42 :10)

  1. La louange à Allah est l’un des enseignements divins dans le Coran ; un autre enseignement en est le beau rappel des Prophètes et Proches-Amis d’Allah : les guides de l’humanité vers la piété, la pureté, la justice et le monothéisme ; ceux qui ont été les élites de Dieu et Ses flambeaux pour guider les autres vers Allah et le Jour de la Résurrection. Allah demande à Muhammad (ç) de dire :

Al-Hamdu lillâhi wa salâmun ‘alâ ‘ibâdihi-l-lathîn-açtafâ

الْحَمْدُ لِلَّهِ وَسَلامٌ عَلَى عِبَادِهِ الَّذِينَ اصْطَفَى

Louange à Dieu ! Paix sur Ses serviteurs qu’Il a choisis.” (27: 59)

  1. L’adoration de Dieu et l’œuvre de service divin ont été les plus importants messages des Prophètes célestes. La base de la mission de notre Prophète, Muhammad (ç), était aussi l’adoration de Dieu Unique. Il essaya de donner aux peuples une image juste et correcte de l’Unité de Dieu dans Son Etre et dans Ses Attributs, et de leur faire connaître celle-ci tout en les écartant de toute sorte de superstition. Il y a dans le Saint Coran plus de versets sur le Tawhîd (Unité de Dieu/Monothéisme) que sur tous autres thèmes abordés. Chaque fois que le peuple ignorant trouvait quelques prétextes pour justifier ses mauvaises conduites, le Prophète (ç) lui donnait, avec patience, des réponses convenables et convaincantes. Une fois sur la commande d’Allah, il récita à l’attention des gens ce verset coranique comme réponse à leur question :

Al-Hamdu lillâhi-l-lathî lam yattakhith waladan wa lam yaku-l-lahu charîkun fi-l-mulki wa lam yaku-l-lahu walîyum-minath-thulli wa kabbirhu takbîran

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي لَمْ يَتَّخِذْ وَلَدًا وَلَمْ يَكُنْ لَهُ شَرِيكٌ فِي الْمُلْكِ وَلَمْ يَكُنْ لَهُ وَلِيٌّ مِنَ الذُّلِّ وَكَبِّرْهُ تَكْبِيرًا

Louange à Dieu ! Il ne S’est pas donné de fils ; Il n’a pas d’associé en la royauté. Il n’a pas besoin de protecteur pour Le défendre contre l’humiliation. Proclame hautement Sa grandeur !” (17: 111)

L’Envoyé d’Allah, Muhammad (ç), a dit : Récitez le Verset de Dignité. On lui demanda ce que c’était le Verset de Dignité. Il dit : Louange à Dieu ! Il ne S’est pas donné de fils …(le verset précité).

  1. Les gens pervers gênaient beaucoup le Prophète Muhammad (ç). Chaque fois la pression morale et négative sur le Prophète (ç) s’intensifiait par les ennemis, Allah lui apportait soulagement et consolation.

Une fois, lors de la conclusion de la Paix de Hudaybîyah, en rédigeant le traité de paix, les Qurayshît l’empêchèrent de commencer le traité par la formule : “Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux”, mais par : Bismika Allâhumma (“Par Ton nom, mon Dieu”; comme on écrivait à l’Ere d’Ignorance) ; et une autre fois en écrivant la formule : “L’Envoyé d’Allah”, après le nom de Muhammad ; ils supprimèrent ainsi ce titre prophétique. Du fait que leur animosité lui sapait le moral, Allah lui demandait, pour le soulager, de dire :

Huwa Rabbî lâ ilâha illâ Huwa ‘Alayhi tawakkaltu wa ilayhi matâb-i

هُوَ رَبِّي لا إِلَهَ إِلا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ مَتَابِ

C’est Lui, mon Seigneur ! Il n’y a de Dieu que Lui ! Je me confie en Lui ; vers Lui est mon retour.” (13 : 30)

  1. L’un des enseignements importants de Dieu au Prophète Muhammad (ç) est de dire :

inna çalâtî wa nusukî wa mahyâya wa mamâtî lillâhi Rabb-il-‘âlamîn-a

إِنَّ صَلاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Oui, ma Prière, mes pratiques religieuses, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu ; le Seigneur des mondes.” (6 : 162)

  1. Les Munâfiqûn (hypocrites) incommodaient beaucoup le Prophète Muhammad (ç) ; leurs langues professaient la foi en Islam mais pas leurs cœurs. Ils cherchaient tout le temps à rompre leur engagement et à ergoter. Allah mettait Son Prophète (ç) au courant de leurs ruses. Nous voyons, par conséquent, plusieurs versets coraniques à propos de ces pratiques et plans des hypocrites. Bien qu’ils vissent que le Prophète (ç) était bien au courant de leurs médisances, au lieu d’amender leurs mauvaises actions, ils essayaient de changer leurs tactiques, et ils se mirent à parler par allusions, insinuations et sous-entendus. Allah informait, cette fois aussi, Son Prophète (ç) et lui enseignait la prière suivante chaque fois qu’ils se détournaient de lui :

Hasbîyallâhu lâ ilâha ’illâ Huwa ‘Alayhi tawakkaltu wa Huwa Rabbu-l-‘Archi-l-‘adhîm-i

حَسْبِيَ اللَّهُ لا إِلَهَ إِلا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَهُوَ رَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ

Dieu me Suffit ! Il n’y a de Dieu que Lui ! Je me confie entièrement à Lui ! Il est le Maître du Trône immense !” (9 : 129)

Le Prophète (ç) a dit : Quiconque récite cette prière sept fois le matin et sept fois le soir, ses plus grands vœux seront exaucés.[26]

‘Abdallah ibn Abbas a dit : C’était la prière du Prophète Abraham lorsqu’on voulait le précipiter dans la fournaise ; c’était aussi la prière du Prophète Muhammad (ç) lorsque ses ennemis l’avaient encerclé. [27]

  1. Nous constatons, dans le Coran, la présence de versets dans lesquels Allah a enseigné certaines prières à Son Prophète (ç). Bien que ces prières fussent destinées essentiellement à Muhammad (ç), elles servent en réalité à tous les être humains, car le Prophète constituait un bel exemple à suivre pour tous les hommes.

L’une de ces prières enseignées par Allah à Son Prophète (ç) est la suivante :

Allâhuma Mâlika-l-Mulki tu’til-Mulka man tachâ’u wa tanzi‘ul-Mulki mimman tachâ’u wa tu‘izzu man tachâ’u wa tuthillu man tachâ’u bi-yadika-l-khayru innaka ‘alâ kulli chay’in Qadîrun * tûliju-l-layla fin-nahâri wa tûlijun-nahâri fi-l-layli wa tukhriju-l-hayya mina-l-mayyiti wa tukhriju-l-mayyata mina-l-hayyi wa tarzuqu man tachâ’u bi-ghayri hisâbin

اللَّهُمَّ مَالِكَ الْمُلْكِ تُؤْتِي الْمُلْكَ مَنْ تَشَاءُ وَتَنْزِعُ الْمُلْكَ مِمَّنْ تَشَاءُ وَتُعِزُّ مَنْ تَشَاءُ وَتُذِلُّ مَنْ تَشَاءُ بِيَدِكَ الْخَيْرُ إِنَّكَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ *تُولِجُ اللَّيْلَ فِي النَّهَارِ وَتُولِجُ النَّهَارَ فِي اللَّيْلِ وَتُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَتُخْرِجُ الْمَيِّتَ مِنَ الْحَيِّ وَتَرْزُقُ مَنْ تَشَاءُ بِغَيْرِ حِسَابٍ

Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes la royauté à qui Tu veux et Tu enlèves la royauté à qui Tu veux. Tu honores qui Tu veux et Tu abaisses qui Tu veux. Le bonheur est dans Ta main, Tu es, en vérité, puissant sur toute chose. Tu fais pénétrer la nuit dans le jour et Tu fais pénétrer le jour dans la nuit. Tu fais sortir le vivant du mort et Tu fais sortir le mort du vivant. Tu donnes le nécessaire à qui Tu veux, sans compter.” (3 : 26-27)

DEUX HADITHS :

  1. Le Prophète de l’Islam (ç) a dit : Ism A’zam[28] c’est dans cette prière : “Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes … sans compter.”[29]
  2. Ma’âth ibn Jabal dit : Il était un vendredi où je ne pus accomplir la Prière de Vendredi en compagnie du Prophète (ç). Quand il me vit, il me demanda : Ô Ma’âdh ! Qu’est-ce qui t’a empêché d’accomplir la Prière de Vendredi ? Je dis : Ô Envoyé d’Allah ! Je dois quelques pièces d’or à Yûhannâ Yahûdî depuis longtemps. Il était venu à ma porte pour que je lui paye sa dette ; je n’avais rien à lui payer et c’est pourquoi je ne sortis pas ! Le Prophète (ç) dit : Ma’âth, veux-tu qu’Allah règle ta dette pour toi ? Je dis : Oui. L’Envoyé de Dieu (ç) dit : Récite le verset de “Ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes … sans compter.” jusqu’à la fin et dis ensuite :

Yâ Rahmânad-dunyâ wa-l-âkhirati wa Rahîmihumâ tu‘tî minhumâ mâ tachâ’u wa tamna‘u mâ tachâ’u , iqdhi ‘annî daynî

يا رَحمانَ الدُّنيا والآخِرَﺓِ وَ رَحيمهما تُعطي مِنهُما ما تشاءُ و تَمنَعُ ما تشاءُ ، اِقضِ عَني دَيني

Ô le Tout-Miséricordieux de ce monde et de l’autre et leur Très-Miséricordieux ! Tu en accordes ce que Tu veux, et Tu en interdits ce que Tu veux ; désendette-moi.

  1. Allah le Très-Haut enseigna au Prophète Muhammad (ç) la façon de parler aux incroyants et celui-ci s’exécuta ; mais une fois cette façon de parler resta inutile, et les incroyants s’obstinaient encore dans leur ignorance et égarement, Allah apprit alors la prière suivante à Son Prophète (ç) :

Rabbi immâ turîyannî mâ yû‘adûn-a * Rabbi falâ taj‘alnî fi-l-qawmidhdhâlimîn-a

رَبِّ إِمَّا تُرِيَنِّي مَا يُوعَدُونَ *رَبِّ فَلا تَجْعَلْنِي فِي الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ

Mon Seigneur ! Si jamais Tu me montres ce qui leur est promis ; mon Seigneur, ne me place pas parmi le peuple des injustes.” (23 :93-94)

 

ISTIÂTHAH  (اِسْتِعاذة)

Isti‘âthah consiste à prendre refuge auprès du Tout-Puissant Allah contre le mal des malfaiteurs.

Allah le Très-Haut demanda à Son Prophète (ç) à plusieurs reprises dans le Coran de prendre refuge auprès de Lui contre les tentations des démons.

Dans les deux sourates ” Fuççilat ” (Les Versets Clairement Exposés) et ” A’râf “, Allah dit à Son Prophète (ç) : Si le démon t’incite au mal, cherche la protection de Dieu : Il est Celui qui entend et qui sait tout. Ou dans la sourate ” Mu’minûn ” (Les Croyants), Il lui demande de dire :

Rabbi ’a‘ûdhu Bika min humazâtich-chayâtîn-i * wa ’a‘ûdhu Bika Rabbi ’an yahdharûn-i

رَبِّ أَعُوذُ بِكَ مِنْ هَمَزَاتِ الشَّيَاطِينِ *وَأَعُوذُ بِكَ رَبِّ أَنْ يَحْضُرُونِ

Mon Seigneur ! Je cherche Ta protection contre les séductions des démons. Mon Seigneur ! Je cherche Ta protection contre leur présence auprès de moi. ” (23 :97-98)

Les deux dernières sourates du Coran sont appelées les ” Ma’ûthatayn ” ([les deux sourates pour] la prise du refuge [auprès de Dieu]). Allah y commande au Prophète Muhammad (ç) de dire :

Bism-illâh-ir-Rahmân-ir-Rahîm

Qul a‘ûthu bi-Rabbi-l-falaq-i * min charri mâ khalaq-a * wa min charri ghâsiqin ithâ waqab-a * wa min charri-n-n-naffâthâti fi-l-‘uqad-i * wa min charri hâsidin ithâ hasad-a

 

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ *مِنْ شَرِّ مَا خَلَقَ *وَمِنْ شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ *وَمِنْ شَرِّ النَّفَّاثَاتِ فِي الْعُقَدِ *وَمِنْ شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ

Dis : Je cherche la protection du Seigneur de l’aube contre le mal qu’Il a créé ; contre le mal de l’obscurité lorsqu’elle s’étend ; contre le mal de ceux qui soufflent sur les nœuds ; contre le mal de l’envieux, lorsqu’il porte l’envie. ” (113 : 1-5)

Bism-illâh-ir-Rahmân-ir-Rahîm

Qul ’a‘ûdhu bi-Rabbi-n-nâs-i* Maliki-n-nâs-i* ’Ilâhi-n-nâs-i* min charri-l-waswâsi-l-khannâs-i* ’allathî yuwaswisu fî çudûri-n-nâs-i

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ *مَلِكِ النَّاسِ *إِلَهِ النَّاسِ *مِنْ شَرِّ الْوَسْوَاسِ الْخَنَّاسِ *الَّذِي يُوَسْوِسُ فِي صُدُورِ النَّاسِ

“Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux”

Dis : Je cherche la protection du Seigneur des hommes, Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du tentateur qui se dérobe furtivement ; contre celui qui souffle le mal dans les cœurs des hommes, qu’il soit au nombre des Djinns ou des hommes !” (114 : 1-6)

 

[24]. Tafsîr Câfî, vol. 3, page 322.

[25] Tafsîr Çâfî, vol. 3, page 212.

[26]. Li Kulli Du’â fi-l Qorân Qiççatun wa Ijâbah, page 69.

[27]. Ibid.

[28]. Nom suprême [de Dieu] : c’est ce Nom et ce Signe qui possède toutes les perfections de la Réalité suprême. [NDT]

[29]. Nur ul Thaqalayn, vol. 3, page 324 ; Al-Dorrul Manthûr, vol. 2, page 25.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here