PARTAGER

SHAFAQNA – Le défunt, le Grand Ayatullah Khoei dans son livre d’exégèse intitulé «Al-Bayan Fi Tafsir al-Quran», rapporte une conversation qu’il a eu avec un savant juif, lui prouvant la perpétuité du Coran.

J’ai eu une conversation avec l’un des érudits juifs où il était question que “la religion juive n’a plus de raison d’exister et que ses arguments et ses miracles sont dépassés” et je lui ai dit : « Est-ce que la religion apportée par Moïse concerne seulement les Juifs, ou est-elle pour tous les peuples et nations? Si elle est exclusivement réservée à la nation juive, alors les autres nations auront besoin d’un autre prophète. Qui serait ce Prophète ? Qui peut être le Prophète à votre avis à part le Prophète de l’Islam ?

Et si la religion de Moïse était universelle et commune pour tous les hommes, alors on aura besoin d’un argument immuable et d’un témoignage indélébile, au moment où en voit bien que de tels arguments et témoignages ne sont pas en notre disposition. Parce que les miracles de Moïse correspondaient à son époque et qu’après lui on ne trouve aucune trace de ces miracles auxquels on peut s’attacher pour y croire et avoir la certitude. Et de par cela prouver la continuité de la religion juive pour toujours et prouver qu’elle est légitime

Si vous dites : « Bien qu’il n’y ait pas effectivement de miracles, mais la fréquence des récits et l’abondance des citations sont nettement claires et suffisantes », nous répondrons :

Premièrement, un miracle en tant qu’évènement ne peut être prouvé par l’accumulation de fréquence que si le nombre de transmetteurs de cet évènement atteigne un seuil qui certifierai son authenticité au près des gens, et vous ne pourriez en aucun cas avoir cette accumulation de fréquence pour prouver tous les miracles de Moïse dans tous les temps et dans toutes les nations et générations.

Deuxièmement, si la transmission des miracles été suffisante pour prouver la vérité, ceci n’est pas propre uniquement aux miracles de Moïse. Comme vous, les Chrétiens citent les miracles de Jésus, les Musulmans aussi citent les miracles de leurs Prophètes, quelles différences y aurait-il entre vos récits et ceux des autres ? Et pourquoi doit-on accepter vos paroles et pas celles des autres ?

Si ces récits sur les miracles prophétiques suffisent pour croire à ce Prophète ; alors pourquoi vous ne croyez pas en la prophétie des autres Prophètes dont les miracles ont été rapportés ?

Il répondit : « Les miracles de Moïse que les Juifs citent, les Chrétiens et les Musulmans font de même et reconnaissent leur véracité, tandis que les miracles des autres Prophètes ne sont pas acceptés par tous, Autrement dit, ils ont besoin d’autres arguments pour affirmer leur existence. »

Je lui ai répondu : « Bien sûr, il est tout à fait vrai que les Chrétiens et les Musulmans croient aux miracles de Moïse, non pas par le biais des récits hébraïques véridiques ; mais, car leurs Prophètes les ont annoncé. Les Chrétiens et les Musulmans ont connu les miracles de Moïse par leurs Prophètes, et s’ils n’avaient pas accepté leurs prophéties ; il n y aurait aucun autre moyen pour croire aux miracles de Moïse, de là à dire qu’ils croient à sa prophétie. »

Cette problématique ne concerne pas uniquement la religion Judaïque, mais s’adresse à toutes les religions antérieures, seule la religion Islamique qui a son miracle éternel, et qui perdurera dans le temps, et est immuable entre toutes les nations et toutes les générations, et parlera aux gens jusqu’au jour du jugement et les guidera vers le salut.

Nous, par le fait que Le Coran est le miracle éternel et fictif, nous connaissons l’Islam et nous y croyons, une fois que nous avons connu l’Islam et nous l’avons accepté, par conséquent nous croyons en tous les Prophètes passés qui ont été cité dans le Coran et que le Prophète de l’Islam les a reconnu comme tel.

En bref, le Coran est le seul miracle éternel et perpétuel qui atteste de l’authenticité de toutes les écritures célestes précédentes et témoigne de la vérité et de la pureté de tous les prophètes qui ont précédé et les honore.

 

Traduction par SHAFAQNA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here