Le miracle mathématique dans le Coran

26
SHARE

Shafaqna – Tout comme le Coran lui-même, le miracle mathématique du Coran va du fait le plus simple au fait le plus compliqué. Les faits simples sont ceux qui peuvent être constatés et vérifiés sans l’utilisation d’aucun instrument.
Les faits compliqués nécessitent l’aide d’une calculatrice ou d’un ordinateur. Les faits suivant ne nécessitent pas vraiment l’utilisation d’aucun instrument pour être vérifiés. (Ils font tous référence au texte du Coran écrit en arabe).
Les faits simples:

1. Le premier verset (1:) connu sous le nom de “Basmalah (= Au Nom de Dieu le Clément le Miséricordieux) ” est composé de 19 lettres.

(Ce verset a été révélé après le verset (74:30) qui dit ” au-dessus se trouve 19″. Ce n’est pas une coïncidence)

2. Le Coran est composé de 114 sourates, ce qui correspond à 19×6.

3. Le nombre total de versets dans le Coran est 6346 = 19×334.

(6234 versets numérotés et 112 versets non-numérotés (Basmalahs) 6234 + 112 = 6346).
Notez que 6+3+4+6 = 19.

4. Le Basmalah apparaît 114 fois, malgré son absence visible dans la sourate 9 (il apparaît deux fois dans la sourate 27) et 114 = 19×6.

5. Du Basmalah manquant de la sourate 9 jusqu’au Basmalah supplémentaire de la sourate 27, il y a exactement 19 sourates.

6. La somme des numéros des sourates de 9 à 27 (9 + 10 + 11 + 12… + 26 + 27) est de 342 = 19×18.

7. Cette somme (342) est aussi égale au nombre de mots entre les deux Basmalah de la sourate 27, et 342 = 19×18.

8. La célèbre première révélation (96:1-5) se compose de 19 mots.

9. Cette première révélation de 19 mots se compose de 76 lettres, ou 76 = 19×4.

10. La sourate 96, première dans l’ordre chronologique, se compose de 19 versets.

11. La première sourate révélée se trouve au sommet des 19 dernières sourates.

12. La sourate 96 se compose de 304 lettres arabes et 304 = 19×16.

13. La dernière sourate révélée (sourate 110) se compose de 19 mots.

14. Le premier verset de la dernière sourate révélée (110:1) se compose de 19 lettres.

15. 14 différentes lettres arabes, forment 14 différents ensembles “d’initiales Coraniques” (telles que A.L.M. dans sourate 2:1), et se trouvent au début de 29 sourates. La somme de ces nombres est de 57 (14 + 14 + 29) et 57 = 19×3.

16. La somme des 29 numéros de sourates où l’on trouve les initiales Coraniques est 2 + 3 + 7 + …+ 50 + 68 = 822, et 822 + 14 (14 différents ensembles d’initiales) = 836 = 19×44.

17. Entre la première sourate contenant un ensemble d’initiales (sourate 2) et la dernière sourates contenant un ensemble d’initiales (sourate 68), il y a 38 sourates qui n’ont pas d’initiales, et 38 = 19×2.

18. Entre la première sourate et la dernière sourate contenant un ensemble d’initiales, il y a 19 ensembles de sourates alternant celles qui ont des initiales et celles qui n’en ont pas.

19. Le Coran mentionne 30 différents nombres : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 19, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 99, 100, 200, 300, 1000, 2000, 3000, 5000, 50’000 et 100’000. La somme de ces nombres est 162146 = 19×8534.

Ceci est un résumé condensé des faits simples

La composition mathématique littéraire

Le Coran est caractérisé par un phénomène unique que vous ne trouverez dans aucun autre livre; 29 sourates commencent par un ou plusieurs ensembles “d’initiales Coraniques” (il y a 14 différents ensembles en tout) composés d’une à cinq lettres par ensemble. 14 lettres, la moitié de l’alphabet arabe, participent à ces initiales. La signification de ces initiales demeura un secret divin gardé durant 14 siècles.

Le Coran dit dans le verset 10:20 et dans les versets 25:4-6 que son miracle, c’est-à-dire la preuve que Dieu est son auteur, devait demeurer secret durant une période de temps prédéterminée :

“ Et ils disent : “Que ne lui fût descendu un signe (un miracle) de son Seigneur ! ” Dis : “La réalité suprasensible n’appartient qu’à Dieu. Attendez. Je suis avec vous de ceux qui attendent ” ” (Sourate 10, verset 20)

“ Ceux qui ont mécru dirent : “ Ce n’est qu’un mensonge qu’il (le Prophète) a forgé et d’autres (hommes) l’y ont aidé ”. (Ceux qui ont mécru) commirent ainsi une injustice et (proférèrent) un mensonge. Et ils dirent : “ Ce sont des fables d’anciens qu’il y a transcrites et qu’on lui dicte matin et soir.”Dis(-leur) : “Celui qui connaît les secrets des cieux et de la terre (c’est Lui qui) l’a révélé (le Coran). Il pardonne, Il est Miséricordieux (et vous accorde des biens).” (Sourate 25, verests 4-6).

Les initiales Coraniques constituent une bonne partie du miracle mathématique qui se base sur le nombre 19.

LEAVE A REPLY