PARTAGER

SHAFAQNA – AlKafeel : Il y a quatre fondements, qui forment le noyau des disciples chiites et leur véracité, ainsi que la véracité de la succession d’Ahl Al Bayt (la paix soit sur eux). Si un seul de ces fondamentaux est absent, c’est déjà une déficience significative dans la véracité des disciples chiites. C’est comme les parties de la prière. Si vous voulez faire la prière complètement, comme Allah le veut, vous devez être un parmi toutes ses parties.

L’absence d’une ou deux parties est une déficience dans la véracité et le noyau de la prière. En ce qui concerne les disciples chiites, nous avons mentionné que certains sont déjà satisfaits de quelques points. Oui, c’est une partie importante, mais ce ne sont pas tous les adeptes dans leur cœur et leur véracité fondamentale que les imams (que la paix soit sur eux) ont clairement fait savoir. Il y a quatre choses : la bonne Aqida, les services de culte, les rituels et les bons jours et la moralité louable.

Ceci et plus était le contenu du deuxième sermon de la prière du vendredi qui a eu lieu le 19 Rajab en 1439 et le 6 avril 2018, respectivement, dans la cour sacrée husseinite sous la direction de Son Eminence le Cheikh Abdel Mahdi Al-Karbalaï. Dans ce sermon, il était dit :

Écoutez frères et sœurs, la discussion porte toujours sur les fondements des bons disciples chiites et des vrais disciples d’Ahl Al Bayt (que la paix soit sur eux). Nous avions déjà parlé de quelques points dans le dernier sermon. Nous passons maintenant à la deuxième partie, car ce sujet est important. Si nous regardons les traditions de l’infaillible, en particulier celles de l’Imam Al-Baqir et de l’Imam As-Sadiq (que la paix soit sur lui), nous voyons une grande attention de leur part en ce qui concerne l’illumination de leurs disciples. L’un ou l’autre peut se demander pourquoi l’Ahl Al Bayt (la paix soit sur eux) était si dévoué à cela?!

Les imams (que la paix soit sur eux) ont réalisé, à travers ce qu’ils ont pu voir chez certains de leurs disciples, que la conscience n’est pas assez précise ou même incomprise en ce qui concerne la véracité et le noyau des disciples chiites. Quelle est la pratique? Nous devons nous consacrer à cette question afin de comprendre quel est le but des Ahl Al Bayt (que la paix soit sur eux). Les imams ont réalisé que s’ils laissent vivre cette pratique, ce sera un danger.

Dans ce contexte, il y avait un désir d’éclairer leurs disciples. Il a été répondu à la question de ce que les imams attendent réellement de leurs disciples et suiveurs.

Quelle est la vérité et quel est le noyau des disciples qui représente le contenant scientifique et pratique du Saint Coran et le mode de vie prophétique? Afin de protéger leurs disciples contre les malentendus, l’ignorance, le manque de compréhension, la confusion et les mauvaises pratiques, qui constituent une grande menace pour le Shiisme et ses disciples, les Ahl Al Bayt (paix soit sur eux) ne sont pas restés silencieux sur la réalité et l’essence des disciples chiites.

Maintenant, dans notre temps et dans les circonstances actuelles dans lesquelles nous vivons, et dans le manque de conscience et de compréhension des vrais de certains disciples et peut-être beaucoup plus: que veulent Ahl Al Bayt (que la paix soit sur eux)? Nous allons le préciser maintenant avec les points suivants que nous mentionnerons.

Il est de notre devoir de mentionner ces traditions afin de préserver cette identité. Comme mentionné précédemment, il y a trois choses. Nous allons maintenant clarifier ces bases à travers des récits.

Le premier point est que le travail correspond à la croyance et la science :

Certains croient que les disciples dans leur vérité et perfection ne sont que des croyances dans les imams d’Ahl Al Bayt (la paix soit sur eux) et dans leurs positions avec Allah. On s’en satisfait donc, car il n’y a probablement pas un si grand besoin d’avoir une pratique à côté de la croyance, d’avoir de bonnes mœurs, d’étudier la religion et d’autres choses de piété et de crainte de Dieu.

Certaines personnes pensent qu’il suffit d’être heureux et triste à l’occasion des Ahl Al Bayt (paix soit sur lui), de les visiter fréquemment et d’organiser des funérailles pour eux. Ils pensent que cela suffit à exprimer la force des disciples et des adeptes. Nous soulignons que ces choses sont importantes et nécessaires pour mettre l’accent sur le noyau des disciples chiites, mais ce n’est pas toute la vérité, et nous montrerons cela à travers les traditions des Imams (que la paix soit sur eux). Il est nécessaire de combiner la connaissance, la croyance et l’action et les bons rituels et le reste des choses que les imams (que la paix soit sur eux) ont mis en évidence. Nous pouvons dépeindre ces piliers et nous concentrer sur les piliers et les fondations de la faculté de droit d’Ahl Al Bayt (que la paix soit sur eux) et ce sont:

1. La bonne foi [Aqida], à l’abri des erreurs et des malentendus.

2. Les services de culte imposés qui sont compatibles avec les jugements qui ont été pris de leurs propres sources et le modèle de l’imitation qui est autorisé à être imité.

3. Les rituels hérités.

4. La bonne action et la moralité louable.

Il y a quatre fondements, si nous formons entre eux, le noyau des disciples chiites et leur véracité, ainsi que la véracité de la succession d’Ahl Al Bayt (la paix soit sur eux). Si un seul de ces fondamentaux est absent, c’est déjà une déficience significative dans la véracité des disciples chiites. C’est comme les parties de la prière. Si vous voulez faire la prière complètement, comme Allah le veut, vous devez être un parmi toutes ses parties. L’absence d’une ou deux parties est une déficience dans la véracité et le noyau de la prière. En ce qui concerne les disciples chiites, nous avons mentionné que certains sont déjà satisfaits de quelques points. Oui, c’est une partie importante, mais ce ne sont pas tous les adeptes dans leur cœur et la véracité fondamentale que les imams (que la paix soit sur eux) ont clairement fait savoir. Il y a quatre choses : la bonne Aqida, les services de culte, les rituels et la moralité louable.

Il y a quatre piliers dont nous avons besoin pour former le noyau et la véracité des disciples. L’imam As-Sadiq (que la paix soit sur lui) dit : “De nos disciples n’est pas qui parle avec sa langue et nous contredit dans nos actes et nos mots. Nos disciples, cependant, sont ceux qui sont d’accord avec nos langues et leurs cœurs, suivent nos pas et font nos actes, ce sont nos disciples. ” Cela signifie que l’homme utilise sa langue pour affirmer qu’il est un disciple d’Ahlulbait (la paix soit sur eux), parfois avec le cœur, mais dans ses actes, son mode de vie et ses services, ce n’est pas le cas et il ne s’assoit pas c’est-à-dire, ce qui nous est descendu de l’Imam (que la paix soit sur eux). L’Imam (paix soit sur lui) dit clairement : Nos disciples sont ceux dont les langues et les cœurs sont les mêmes, qui nous rendent égaux à nos actions et suivent nos actes et nos pas, ils s’accrochent à leurs instructions et se tiennent loin des négations.

Dans une autre tradition de l’imam al-Askari (paix soit sur lui), il est dit qu’un questionneur a demandé quelle était la différence entre un amoureux et un [fidèle] chiite. L’Imam (la paix soit sur lui) répond que la différence est que nos disciples sont ceux qui suivent les nôtres et nous obéissent dans tous les ordres et interdictions.

Nous suivons l’imam dans ses actions et son mode de vie, mais nous le suivons dans certaines choses et dans d’autres choses nous ne le suivons pas. Nous obéissons à certains ordres, et pour d’autres nous allons d’autres façons. Dans certaines interdictions, nous nous en tenons à cela et à d’autres, nous nous engageons.

Imam Ali (paix soit sur lui) dit : Ils nous obéissent dans tous nos ordres et interdictions, ce sont nos disciples. Mais quiconque nous contredit dans beaucoup de choses qu’Allah a imposé ne compte pas comme l’un de nos disciples. Cette division dans l’obéissance aux Imams (la paix soit sur eux), dans certains de leurs commandes et instructions, au sujet de ces personnes, l’Imam dit que ceux-ci ne sont pas des disciples mais seulement des amants. Nous devons prêter attention à toutes les questions qu’ils méritent. Nous devons apprendre la religion, la comprendre correctement, je dois connaître Allah et les jugements religieux et j’ai besoin de savoir ce que l’on attend de moi dans l’Islam. À cet égard, l’Imam Al-Baqir (la paix soit sur lui) dit : “Si un jeune homme des hommes de Shia [les dévots] est venu à moi qui n’a pas étudié la religion, je le blesserais (lui enseigner)”. L’étude de la religion signifie une compréhension profonde et correcte. Une connaissance superficielle n’est pas une étude approfondie de la religion. Les sources de la religion et les jugements religieux doivent être pris et compris par leurs propres sources, et non par les sources trompeuses qui affirment injustement un statut scientifique qu’ils ne méritent pas. Vous devez consacrer à ces choses et cela fait partie du noyau des disciples. Étudie la religion, connais Allah et obéis-lui.

Dans une autre tradition de l’Imam Rida (la paix soit sur lui), il est dit : “Qu’Allah ait pitié de celui qui nous anime”. Abu Salt demande à l’imam comment nous l’animons (affaire). L’Imam (la paix soit sur lui) répond : « Apprenez nos enseignements et enseignez-les aux hommes, car s’ils savaient le bien de nos paroles, ils nous suivraient. » C’est le renouveau de la question dans les manifestations les plus nobles que le La personne se consacre aux enseignements de la religion et transmet cela aux gens, parce que s’ils connaissent le bien des paroles des imams, alors ils suivent cette école de droit. Dans une autre tradition, Nawf Al-Baqqali rapporte qu’il a dit aux princes des fidèles (que la paix soit sur lui) de décrire ses disciples. L’imam a pleuré. Chacun de nous devrait se demander pourquoi l’imam a pleuré ? Je vous laisse cette affaire, pensez-y. L’imam a répondu : “Mes disciples, par Allah, sont ceux qui connaissent Dieu et sa religion”, c’est-à-dire la moralité et la connaissance, et nous avons donc les choses fondamentales pour l’identité des disciples.

La deuxième base est l’interaction entre la préfiguration des disciples chiites et la crainte de Dieu et la piété. Il existe de nombreuses traditions dans lesquelles les Imams (que la paix soit sur eux) jure par Allah pour souligner ce contenu. Ils disent qu’il y a un grand danger à diviser le message de l’adhésion et de la crainte de Dieu et de la piété, et qu’il y a un lien entre ces choses. Une préface sans piété et piété est inutile. Dans beaucoup d’histoires l’imam jure. L’imam est infaillible, pourquoi devrait-il jurer ? Il veut souligner l’importance de cette connexion, de cette interaction. “Par Allah, nous n’avons ni un acquittement d’Allah, ni une relation entre Lui et nous, et nous ne sommes pas une preuve / une excuse à Lui. Nous approchons d’Allah seulement par l’obéissance. Qui d’entre vous est obéissant à Allah sera bénéfique à notre Wilaya, et qui d’entre vous contredira Allah, notre Wilaya ne bénéficiera pas et il jugera, alors ne vous inquiétez pas. Il jugera, ne vous rien “L’imam l’a répété. Cela signifie que vous, O nos disciples, ne devriez pas penser que seuls les disciples d’Ahlulbait (que la paix soit sur lui) suffisent à vous sauver et à vous rapprocher d’Allah, car nous n’avons aucun acquittement. La Wilaya et l’amour pour les Ahlulbait ne sont utiles que si la crainte de Dieu et la piété sont présentes. Par conséquent, l’imam met en garde contre l’arrogance, qui conduit à une rupture entre le message du précurseur et la piété et la crainte de Dieu.

La troisième base importante dont nous avons besoin en ce moment est la coexistence pacifique, surtout dans l’ombre des circonstances actuelles dans lesquelles nous vivons. Certains croient que le véritable disciple est d’exposer les enseignements et les croyances de l’école de droit d’Ahlulbait (la paix soit sur eux) et de parler mal des autres et de les boycotter. Ils le font, prétendant protéger l’identité des disciples chiites et créer des partisans. En vérité, cependant, nous reconnaissons que si nous lisons correctement leurs biographies (la paix soit sur eux) et leurs instructions à leurs disciples, ils sont invités à clarifier la vraie conviction avec la preuve, en tenant compte de la coexistence pacifique. Ainsi, il est dit dans une tradition de l’imam As-Sadiq (paix soit sur lui) qu’il a dit à certains de ses disciples: “Craignez Allah, dites la vérité, soyez digne de confiance, soyez de bons compagnons pour ceux qui vous prennent comme compagnon, saluez avec le salut de paix, donnez de la nourriture, priez dans leurs mosquées dans une image générale, visitez leur partie malade et acceptez leurs funérailles, parce que mon père m’a dit que nos disciples d’Ahlulbait étaient les meilleurs d’entre eux. S’ils étaient des savants, ils étaient d’eux. S’ils étaient des appelants de prière, alors ils étaient d’eux. S’ils étaient guides, ils venaient d’eux. S’ils étaient dignes de confiance, ils venaient d’eux. Alors sois comme ça, laisse les gens nous aimer à travers toi et ne les laisse pas nous détester à travers toi. ”

Nous prions et demandons à Allah de nous apporter ce succès pour marcher sur le chemin d’Ahlulbait. Il est l’auditeur, l’auditeur des prières, et la louange est à Allah, le Seigneur des mondes, et qu’Allah le bénisse sur Muhammad et sa progéniture pure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here