L’autorité religieuse suprême souligne la nécessité de respecter les règles éthiques parmi les composantes de la société

39
PARTAGER

SHAFAQNA – Alkafeel : L’autorité religieuse suprême souligne la nécessité de respecter les règles éthiques parmi les composantes de la société et de s’éloigner des idées qui génèrent des divergences entre elles et met en garde contre l’intolérance politique et l’exclusion des autres.

Points importants du discours
L’autorité religieuse suprême a souligné la nécessité d’adhérer aux règles morales appelées par l’Islam parmi les composantes de la société en cohabitant parmi les croyants, loin des idées qui génèrent la divergence entre eux. Si les croyants ne respectaient pas ces règles morales et ne conservaient pas l’exercice des droits l’un de l’autre, la société serait conduite à beaucoup de mal.
Il a également mis en garde dans un des chapitres de ce sermon contre le fanatisme politique et l’exclusion des autres.
Comme le fanatique croit que ses idées politiques sont les meilleures, car le fanatique croit que son approche politique est capable de réaliser les intérêts du pays tandis que d’autres ne seront pas capables de le faire sans lui. Et puis la nation et le peuple sont affligés par un tel fanatisme qui comporte de nombreux risques.
Ce sont les points importants énoncés dans le deuxième sermon de la prière du vendredi qui se tient dans le sanctuaire de l’Imam al-Hussein (paix soit sur lui) le 24 Rabii Thani 1439 AH correspondant au 12 janvier 2018, dirigé par Son Eminence Cheikh Abd al-Mahdi al-Karbalai. Dans lequel il a déclaré :
Chers frères et sœurs, nous sommes encore dans le système des règles morales et sociales appelées par l’Islam dans la coexistence entre les croyants. Nous avons déjà déclaré dans des discours précédents que l’Islam est désireux d’établir des relations et des liens positifs et solides pour atteindre de nombreux intérêts de la société. La cohésion éthique et sociale aura une forte sécurité sociale et morale, capable de faire face à des défis, des problèmes et des difficultés, internes ou externes.
L’Islam a également mis en garde contre de graves dangers sociaux, moraux et psychologiques dans le cas où les croyants ne les respectent pas et n’ont pas respecté l’exercice des droits – les droits des frères les uns aux autres – la société peut se glisser dans de nombreux abysses si les citoyens ne s’y sont pas engagés. Nous avons mentionné certaines de ces règles éthiques et l’importance de la cohabitation sociale, et maintenant nous allons mentionner quels sont les dangers qui menacent l’intégrité du système social et mènent à la perturbation de la société, la dispersion et l’acquisition de l’hostilité, la haine, l’intersection, l’abandon et la divergence entre les membres de la société, conduisant à l’affaiblissement et l’incapacité à relever les défis et les problèmes.
Dans ce sermon, nous mentionnons certains des dangers et des défis à la sécurité de ce système social, en particulier au niveau des peuples et des nationalités, non seulement en Irak mais à l’intérieur et à l’extérieur de l’Irak et au niveau social, économique, politique et culturel… Et la chose la plus dangereuse qui est l’un des défis et des dangers que nous mentionnons dans le premier point :
1 – Le dominant arrogant et dominant sur les autres :
Cette personne ou société ou les adeptes de la doctrine ou de la religion ou de la pensée se considèrent qu’ils sont meilleurs que les autres et qu’ils sont au-dessus d’eux et que les autres sont en dessous d’eux. Cette négligence mène à l’arrogance et à la vantardise et à l’empiétement sur les autres, ce qui conduit à les tuer et à les maltraiter, ce qui est le résultat d’un groupe de fanatisme, principalement :
A- L’intolérance religieuse ou sectaire
Vous connaissez mes frères, il y a une différence dans les croyances religieuses et doctrinales et certains des adeptes de ces religions ou doctrines croient qu’il est le meilleur et le plus puissant et il ne pense pas qu’il y ait un problème à cela, mais s’il croyait que le meilleur et le meilleur et ce n’est pas le cas et ce premier risque … L’autre chose est de savoir comment il traite les adeptes d’autres religions et doctrines à la lumière de son arrogance et de son omniprésence, c’est le danger car c’est alors qu’il sentira que les autres ne sont pas les meilleurs et qu’il doit les dominer. Réformer la société et les autres communautés car il croit qu’il est le meilleur et le plus capable de dominer comme les autres sont des adeptes de l’erreur et du mensonge et constituent un danger pour lui et pour le reste de ses compagnons et à la lumière de peut utiliser la méthode de la violence avec d’autres et essaie de les liquider ou de les abuser, de tuer ou d’autres méthodes qui menacent la paix sociale.
Comment abordons-nous ce problème ?
Le Saint Coran et les Hadiths montrent qu’il y a une différence dans les différentes religions et sectes. Cette différence est un fait qui ne peut être changé jusqu’au Jour du Jugement. Mais cette phrase ne devrait pas être mal comprise par certains.
Cela signifie-t-il que les adeptes de la bonne religion et de la bonne doctrine n’appellent pas leur droit et la religion de la vérité et la doctrine de la vérité et n’appellent pas les gens et leur montrent le droit à cette religion et doctrine ? Bien sûr que non.
Ils doivent montrer le droit de leur religion avec des preuves d’une manière respectueuse qui entre dans leurs cœurs. Au lieu d’utiliser le mépris des autres et leur doctrine, qui menace la paix sociale et génère de la haine et de l’hostilité.
L’Islam appelle les détenteurs de droits à réclamer leur sagesse et leurs bons conseils et le respect des autres, ce qui signifie qu’il y a une invitation à respecter le pluralisme religieux et le sectarisme, ce qui ne contredit pas le fait que les propriétaires revendiquent tous les moyens ce droit de la manière apportée par ce saint Coran. Et ils ont la liberté disciplinée, ce qui signifie que les détenteurs du droit ont le droit d’appeler à cette religion et la bonne doctrine, mais dans les contrôles qui préservent la paix sociale de la société afin que la situation ne se transforme pas en haine, hostilité, dissonance et lutte entre les membres de la société. Les adeptes du mensonge ont attaqué les droits des propriétaires alors ils devraient défendre.
B – L’intolérance intellectuelle
Le fanatique n’a peut-être pas une idéologie ou une pensée religieuse ou doctrinale, mais croit plutôt aux idées d’une situation culturelle, intellectuelle ou sociale. De tels fanatiques de leurs idées générales vivent dans un état de fermeture intellectuelle et gèlent leurs opinions et croyances, rejettent le changement et le développement, refusent de discuter leurs opinions, et utilisent peut-être les méthodes de violence pour traduire cette position d’intolérance. L’autre est faux et mal orienté, et un tel fanatisme répand les germes de la division, de l’hostilité et de la haine et transforme les forces constructives intellectuelles et scientifiques qui devraient être utilisées dans le développement du mouvement de la société vers le conflit interne.
Par exemple, il peut y avoir un médecin, ingénieur, professeur, enseignant, employé ou homme porteur d’une telle science qui croit qu’il est le meilleur et n’accepte pas la critique et n’accepte pas l’opinion des autres sur ses connaissances ou son expérience ou autre et devient alors arrogant et vantard et n’accepte aucune critique ou déclaration qui déséquilibre sa pensée.
Les théories scientifiques, sociales et économiques et les sciences existantes découlent de la coopération scientifique entre tous. Vous trouvez des idées qui rencontrent un groupe d’idées d’un groupe de scientifiques et se rencontrent dans une théorie. Cette coopération scientifique entre tous et le résultat de toutes les idées atteint la théorie utile de la société à la suite de nombreuses opinions. Ensemble, ils peuvent se critiquer mutuellement leurs idées et leurs opinions et travailler ensemble pour les corriger et ensuite nourrir l’idée pour devenir la meilleure théorie.
Et si je sens que je suis meilleur que les autres, cela fera que les autres me haïssent et ne veulent pas travailler avec une telle mentalité d’aversion et d’hostilité et ensuite il y aura une pause scientifique entre le groupe, qui nous fait manquer l’occasion d’obtenir de ce groupe scientifique émergeant un groupe de scientifiques et d’experts.
C- L’intolérance nationale ou tribale :
Il ne fait aucun doute que tout être humain est connecté à une terre, une nationalité ou une tribu, ce qui le rend fier, si cette fierté respecte ses frontières, c’est un signe positif, mais si cela devient une croyance en la préférence et la supériorité se transformera en ce point de vue de sa patrie ou de son peuple ou de son clan et se sentant inférieur à lui.
Ce genre de fanatisme fait que les gens veulent dominer sur les autres et étendre leur contrôle sur eux, résulte par un conflit social ou national accompagné de haine et d’hostilité, qui mène au combat et à la guerre…
Je veux de mes frères les chefs des tribus de prêter attention à ce point et ne pas sentir qu’ils sont meilleurs que les autres, puisque je dois m’asseoir avec les autres et de comprendre leurs opinions et je ne sens pas que je suis le meilleur et le plus fort et essayer d’imposer mes coutumes et traditions et essayer de dominer les autres, car cela ne mène qu’aux conflits, à la rivalité et à l’hostilité.
D. Intolérance politique :
Et ce fanatique croit que ses idées politiques sont les meilleures et que son approche politique est meilleure pour atteindre les intérêts du pays et que d’autres ne peuvent le faire sans lui car il est le meilleur et mieux que les autres dans la gestion des affaires politiques et il essaie de récolter les plus grands gains politiques ou essaie de saisir les droits des autres et les prive de leurs droits et rejette la critique ou quand ils exposent les faussetés de ses idées et ses erreurs dans la gestion des affaires publiques et la surgit le combat moral et politique pour les écarter de son chemin quand il sent le danger des autres sur lui.
Vous le voyez arrogant et supérieur et n’accepte pas de la critique des autres et en exposant le déséquilibre dans sa pensée et sa méthodologie. Ensuite, la nation et le peuple souffriront d’une telle intolérance politique, ce qui comporte de nombreux risques.
Nous demandons à Allah Tout-Puissant de nous protéger de cela et de nous accorder le succès dont ce qu’Il aime et Lui plaît, Il est en effet Auditif et Réceptif. Et, la dernière de nos prières est ; Louange à Allah, Seigneur des Mondes, et Prières et la paix d’Allah soient sur Mohammad et sa lignée pure et vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here