PARTAGER
fr.shafaqna - L'athân et l'Iqâmah ce qui est recommandé de réciter avant d'accomplir les Prières Obligatoires

SHAFAQNA – Le Grand Ayatollah Seyyed Ali Sistani explique sur “L’athân et l’Iqâmah” dans les Livres Juridiques ; Lois islamiques.

Il est recommandé, aussi bien à l’homme qu’à la femme, de réciter l’athân (ou azan: l’Appel à la Prière) et l’iqâmah avant d’accomplir les Prières Obligatoires Quotidiennes, mais il n’a pas été recommandé de les réciter pour les autres Prières obligatoires, ni pour les Prières recommandées. Cependant, pour les Prières obligatoires autres que les Prières Quotidiennes, la Prière des Signes par exemple, qui sont faites en assemblée, il est recommandé de dire trois fois : “Aç-Çalât”, juste avant de s’engager dans la Prière.

Lire aussi : Le premier Adhan et le lieu ou a été fait pour la premier fois

Arabe Traduction Translittération
4 fois6 الله أكبر Allah est le plus grand allāhu ākbar
2 fois اشهد ان لا اله الا الله J’atteste qu’il n’y a de vraie divinité hormis Allah Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâh
2 fois اشهد ان محمد رسول الله J’atteste que Muhammed est le messager de Dieu āš’hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh
2 fois9 اشهد ان عليا ولي الله J’atteste que ‘Alî est le régent (Walî) de Allah (après J’atteste que Muhammed est le Messager de Dieu) āš’hadu ānna ʿalīyā walī’u-l-lāh
2 fois حي على الصلاة Venez à la prière ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt
2 fois حي على الفلاح Venez à la félicité, ḥayyā ʿalā-l-falāḥ
2 fois حي على خير العمل Venez faire la meilleure action (après Accourez à la félicité) ḥayyā ʿalā khayri-l-ʿamal
2 fois الله أكبر Allah est le plus grand. allāhu ākbar
1 fois8 لا اله الا الله Il n’y a de vraie divinité hormis Allah lā ilaha illā-l-lāh

Lire aussi : La signification et l’effet de la prière

Quant à l’iqâmah, elle comporte dix-sept énon-cés, dont les différences avec l’athân sont les suivantes: Il y a deux fois Allâhu Akbar (au lieu de quatre) au début de l’iqâmah, et une fois “Lâ ilâha illallâh” (au lieu de deux) à la fin; Après “Hayya ‘alâ Khayr-il-‘Amal”, il faut réciter l’énoncé : “Qad Qâmat-iç-Çalât” (La Prière est établie), deux fois.

L’énoncé: “Ach-hadu anna Amîr ul-Mominîna ‘Aliyyan Waliyollâh” (J’atteste que le Commandeur des Croyants, l’Imâm ‘Âlî (p) est le Lieutenant d’Allah) ne fait partie ni de l’athân, ni de l’iqâmah. Cependant, il vaut mieux le prononcer après l’énoncé “Ach-hadu anna Mohammadan Rasûl-ullâh” pour la Satisfaction d’Allah.

Il ne doit pas y avoir un intervalle anormal entre les énoncés de l’athân ou de l’iqâmah, et si un intervalle anormalement long entre deux énoncés intervenait, l’athân ou l’iqâmah devrait être récité à nouveau. Cela veut dire qu’on ne doit pas interrompre l’athân (ou l’iqâmah)pour le reprendre et le terminer plus tard. S’il y a interruption, il faut recommencer depuis le début.

Lire aussi : L’importance de la prière par Hodjatoleslam Mohsen Qara’ati

Il est recommandé que, lorsqu’on entend l’athân, on en répète avec le muezzin, mais à basse voix, la partie qu’on entend.

Il est recommandé, lorsqu’on récite l’athân, de se tenir debout, face à la Qiblah, d’avoir accompli préalablement les ablutions ou le bain rituel, de placer les deux mains sur les oreilles, et de réciter à haute voix. En outre, on doit marquer une petite pause entre chaque énoncé et s’abstenir d’adresser la parole à quelqu’un pendant la récitation de l’athân.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here