PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit est une partie du livre “La résurrection” de Seyyed Mojtaba Moussavi Lari, sélectionné par SHAFAQNA.

Sans doute, l’ordre universel est appelé à connaître un jour des évènements étonnants. Ce monde qui a été le théâtre des efforts inlassables de l’homme depuis son apparition, et dans lequel l’homme a remporté des victoires successives sur la nature, non seulement sur la terre, mais également pour l’exploitation plus grande des ressources, étendant son domaine d’intervention aux profondeurs maritimes et à l’espace cosmique, ce monde connaîtra finalement un destin tragique, effroyable et catastrophique.

Les constellations stellaires seront alors dispersées; les étoiles seront éteintes et perdront leur éclat; les montagnes seront déracinées et déplacées; et ce sera alors comme si une étincelle avait mis le feu à des amas de coton rassemblés durant plusieurs siècles, les mers seront fortement agitées, les tombes seront mises sens dessus dessous.

La terre, ce faisant, aura obéi à l’ordre de son Seigneur. Elle rend et remet les dépôts confiés à elle durant une longue période de temps, et s’allégera de sa charge. L’univers apparaîtra alors sous la forme d’un amas de poussière, comme si tous les êtres avaient été moulus et pulvérisés avec un immense pilon. Cette dispersion, cet éparpillement, cette confusion des éléments, où aucun phénomène ne s’indifférencie, est un destin prescrit et. calculé.

Le Coran rappelle aux hommes que l’ordre de l’existence est un ordre qui n’est pas fait pour durer indéfiniment, qui est appelé à disparaître. Telle est la parole divine:

“N’ont – ils pas réfléchi en eux – mêmes? Dieu n’a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu’avec vérité et pour un terme dénommé. Beaucoup de gens cependant mécroient, certes oui, en la rencontre de leur Seigneur.”56

Le Coran annonce aussi que ces évènements de la fin des temps sont inévitables, certains et imparables. Ce jour là, tous les corps seront dépouillés de toute vie, et rien d’autre que l’Essence sacro – sainte ne subsistera.

Le Coran dit à ce propos, décrivant le spectacle effroyable et inévitable qui attend cet univers:

“Ho, les gens! Craignez votre Seigneur. Oui, c’est une chose énorme que le tremblement de l’heure! Le jour où vous le verrez, toute femme qui allaite oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femelle engrossée avortera sa grossesse. Et tu verras ivres les gens, alors qu’ils ne seront pas ivres. Mais le châtiment de Dieu sera dur.”57
“Quand la terre sera secouée d’une secousse, et qu’on fera marcher de marche les montagnes, de sorte qu’elles deviendront poussièreéparpillée,…”58

“Il interroge: ‘A quand, le jour de la résurrection?,. Lors donc que le regard s’éblouira, et la lune s’éclipsera, et le soleil et la lune seront réunis, l’homme, ce jour – là dira: ‘Où fuir?,. “59

“Quand, donc, les étoiles seront effacées, et que le ciel sera troué, et qu’on fera voler les montagnes en poussière,…”60
“Quand le ciel se brisera et que les astres se disperseront et que les mers seront deversées et que les tombeaux seront bouleversés,…”61

L’astromome français, Camille Flammarion, écrit dans La fin du monde:

“L’apparition de la vie dans sa splendeur fut le résultat de la dépendance du système solaire à l’égard de la force d’attraction universelle et de la force centrifuge. Parce que la force d’attraction universelle relie entre elles toutes les parties de cet univers, depuis les atomes jusqu’aux étoiles, alors que la force centrifuge organise et ordonne leurs mouvements, et dispense un ordre général à toutes les régions de l’univers.

Mais cet ordre se disloquera, qu’on le veuille ou non, et toutes les constellations disparaîtront, et les étoiles se disperseront comme les grains d’un collier dont le fil s’est rompu.”62

Nous ignorons la modalité de ce profond bouleversement subit de la fin des temps dont font état les versets, coraniques et les traditions prophétiques. ci comment le soleil, les étoiles et l’ordre cosmique s’éte éteindront d’un seul coup.

L’astronome anglais Ryle dit:

“Le monde est apparu il y a 10 ou 15 millions d’années après une formidable explosion. La moitié de l’énergie dégagée par cette explosion a servi à propulser les astres vers l’espace cosmique. La galaxie conserve l’autre moitié en préparation pour l’explosion finale.”63

Dieu dit dans le Saint Livre:

“Le Jour où nous plierons le ciel comme on plie les lettres au rouleau.”64
“Et que les mers seront surchauffées.”65
“Le Jour où le ciel sera comme le métal en fusion.”66

Ces versets contredisent les théories des anciens qui enseignaient que l’univers verra sa fin à cause d’une baisse de la température solaire qui entraînera uIne glaciation sur la terre. Ces versets parlent au contraire du haut degré de température de la chaleur émise par le soleil au jour du Jugement dernier, et qui est telle que toute vie sera rendue impossible.

Les spécialistes en cosmologie prédisent – dans le cadre limité de leurs connaissances – en ces termes l’avènement de ce Jour, selon le célébre Georges Gamov:

“Le rayonnement solaire s’accroît avec le temps. Quand l’hydrogène se trouvant sur le soleil sera sur le point de s’épuiser, la puissance du rayonnement s’accroîtra d’environ cent fois. Ainsi, il s’avère que l’étude de la production de l’énergie solaire nous a conduit à des conclusions complétement différentes de celles de la théorie classique officielle.

Plutôt que de dire qu’en raison des actions et des réactions survenant sur le soleil, il faut s’attendre à une période de glaciation, il vaut mieux dire qu’en raison de l’intensité thermique solaire sans cesse croissante, la vie est condamnée à disparaître de la terre.
Par conséquent, la température à la surface de la terre s’élèvera à un degré supérieur à celui de l’ébullition de l’eau, et même si les montagnes et l’écorce terrestre ne fondaient pas, il est certain que les eaux des mers et des océans seront en ébullition. Comme tous les êtres vivants supérieurs ne peuvent subsister dans l’eau bouillante, ils seront condamnés à l’extinction. Il est très probable que la disparition des espèces vivantes interviendra avant que la température n’atteigne à des degrés insupportables.”67

Le même auteur dit par ailleurs:

“On prévoit qu’au cours d’une période de quelques centaines de millions d’années avant la formation de la guangue enveloppante, le diamètre du soleil sera plus grand que l’orbite de Vénus, et sa luminosité sera 10 à 30 fois plus grande, et les océans entreront alors en ébullition.”68

Le Coran décrit les circonstances dans lesquelles interviendra la resurrection en ces termes:

“Et on soufflera dans la trompe, et voilà que pousseront un cri tous ceux qui seront sur la terre, sauf ceux que Dieu voudra. On y soufflera encore, et voilà qu’ils seront debout, à regarder.”69

* * *

On soufflera donc deux fois. La première mettra un terme aux occupations terrestres des hommes affairés à leurs querelles pour la vie. La mort enveloppera de son suaire tous les êtres vivants de la terre et du ciel y compris les anges. Le deuxième souffle dans la Trompe sera un appel à la résurrection des morts; et c’est par lui que commence le jugement. Les hommes se lèveront de leur tombeau, et seront interrogés, et saisis par une peur terrible.

“Malheur de nous! Qui nous a fait lever de notre dortoir?”70

Puis ils ouvriront grand les yeux et diront:

“C’est ce que le Très Miséricordieux avait promis; et les envoyés avaient dit vrai…”71

La Trompe et le souffle dans la Trompe évoquent ce même instrument dont on se sert dans les armées pour annoncer le début du combat. On souffle une fois pour l’état d’alerte et se préparer et être prêt. On souffle une seconde fois pour annoncer le début de l’assaut et des mouvements des troupes. Donc, la Trompe du Jugement dernier emettra deux cris, l’un pour annoncer- la mort totale, l’autre pour annoncer le commencement du renouvellement général de la vie.

Les versets qui parlent des bouleversements et des changements qui interviendront dans la nature, évoquent comment la peur et la terreur s’empareront de toute l’existence. La terre, le ciel, l’enfant et l’adulte, l’homme et l’animal, toute la création sera saisie d’épouvante. Chacun ne se souciera que de lui même. Tel sera la situation des hommes.
Que feront ce jour – là ceux qui auront mécru et vécu dans la corruption?

C’est ici que commence le sort lamentable de ceux qui auront dévié du droit chemin. Ce jour – là, ceux dont le coeur fut noir souhaiteraient retourner à la vie terrestre pour réparer leur passé honteux de rebellion contre Dieu, et de désobéissance aux enseignements des prophètes, et promettront qu’ils oeuvreront en conformité avec eux si l’occasion leur était donnée de se racheter.
Mais celle – ci est passée et ils n’ont pas pu la saisir. Et dans l’atmosphère marquée par la puissance éternelle de Dieu, toute vélléité et capacité de rebellion sera enlevée aux hommes. Tous se mettront en branle, derrière l’appel qui les convoque à la présence divine.

Dieu réveille la conscience des hommes, pour les mettre en garde contre le péril qu’ils courent de connaître ce triste destin, en ces termes:

“Ho, l’homme! qu’est – ce qui te trompe au sujet de ton Seigneur, le noble,”72

Puis, Il les met en garde dans ce verset:

“Répondez à votre Seigneur avant que vienne de Dieu un Jour dont il n’est point de détournement. Ce jour – là, pas de refuge pour vous, et pour vous rien à redire.”73

 

References :

56- Coran, Sourate 30, verset 8.
57- Coran, Sourate 22, versets 1 et 2.
58- Coran, Sourate 56, versets 4 à 6.
59- Coran, Sourate 3, verset 131. 60- Coran, Sourate 3, verset 133.
61- Coran, Sourate 53, versets 13, 14, 15.
62- Coran, Sourate 57, verset 21.
63- Ouvrage en persan sur la pensée philosophique d’Einstein.
64- Coran, Sourate 30, verset 11.
65- Coran, Sourate 75, versets 3 et 4.
66- Coran, Sourate 36, versets 78 et 79.
67- Coran, Sourate 2, verset 259.
68- Coran, Sourate 22, verset 7.
69- Coran, Sourate 7, verset 29.
70- Coran, Sourate 41, versets 19 à 21.
71- Nahjul Balâgha, traduit du texte arabe, édition critique de Sobhi Sâleh, p. 108, 83eme sermon.
72- Coran, Sourate 4, verset 56.
73- Bihâr-ol-Anwar, (de Allameh Majlissi), tome: 7, Page: 38.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here