PARTAGER

SHAFAQNA – l’imam Ali (as) est le meilleur disciple de l’école coranique et du prophète. Il est l’auteur de Nahjul balagha dans lequel il présente dans plusieurs discours et en fonction des circonstances , il expose la valeur de ce texte sacré, appelle les gens à respecter son droit et à méditer dessus. Même aux derniers instants de sa vie, il recommandait aussi bien à ses propres enfants qu’aux enfants qu’il avait éduqué de mettre en application le coran : « par Dieu, par Dieu méditez dans le coran et gare à vous si les autres vous devancent dans sa mise en application ».[1] Toutes ces insistances sont des preuves de la grandeur du coran dans la pensée de l’imam Ali (as). On peut énumérer ces propos dans les axes suivants :

1 – Conseiller qui veut le bien : «  sachez que le coran est un conseiller qui ne trahit pas parce qu’il veut du bien »[2]

2 – Meilleur guide : « le coran est un éclaireur qui n’égare point »[3]

3 – Locuteur véridique : «un locuteur à la une qui ne ment pas »[4]

4 – Le plus sûr et le plus fiable des protecteurs : «je vous recommande d’appliquer le coran car il est le lien solide de Dieu, la lumière évidente et le guérisseur utile qui apaise la soif, le gardien qui conserve celui qui s’attache à lui, le sauveur de celui qui s’agrippe à lui. Il ne dévie pas pour avoir besoin d’être redressé, et il ne penche pas vers le faux pour besoin de revenir sur le droit chemin »[5]

5 – Thérapie : «cherchez dans le coran la guérison pour vos malades, implorez son assistance pour résoudre vos problèmes, car le coran renferme le meilleur remède pour les maux tels que la mécréance, l’hypocrisie et l’égarement »[6]

6 – Source des sciences : »toutes les sciences trouvent leur source dans le coran ».[7] Il dit dans le coran dans un autre passage sur l’étendue infinie de la science dans le coran : »Dieu a fait du coran quelque chose avec laquelle les savants étanchent leur soif, une pluie de printemps pour les cœurs des érudits et une voie élargie pour les pieux »[8]

7 – Meilleure des richesses : «sachez que nul parmi vous ne connaitra la moindre pauvreté après avoir adopté le coran et ne sera jamais satisfait avant d’avoir adopté »[9]

8 – Motif de joie et de vie pour les cœurs : «sachez que le coran est le printemps des cœurs »[10]

9 – Le plus grand intercesseur : «  sachez que le coran est un grand intercesseur agréé, un locuteur reconnu, quiconque dont le coran intercédera pour lui le jour du jugement, l’intercession du coran pour lui sera acceptée »[11]

10 – Un livre éternel : «le coran est une lumière qui ne s’éteint pas une lampe dont les rayons ne faiblissent point, une mer aux profondeurs inexplorées, une voie qui n’égare pas celui qui l’emprunte, une flamme qui ne s’éteint pas, il est le séparateur entre le vrai et le faux et sa splendeur ne fléchit point »[12]

11 – Un livre complet : «le livre de Dieu est parmi vous, il explique le licite et l’illicite, l’obligatoire et le surérogatoire, l’abrogé et l’abrogeant, le permis et l’interdit, le général et le particulier, les leçons et les paraboles, le conditionné et le simple, le pertinent et le précis, il exprime les phrases pas claires et complexes »[13]

L’imam Ali (as) parle plus largement du coran dans le discours 198. Les mots employés dans ce discours pour décrire le coran sont si précis et expressifs qu’ils laissent ressortir les caractéristiques du coran et la pensée de l’imam Ali (as) à ce sujet.[14]

On vous a brièvement présenté les caractéristiques du coran et sa place dans les propos de l’imam Ali (as) le 2ème commentateur de la parole de Dieu. Nous trouverons le droit chemin si nous restons attachés au coran et à son interprétateur.

Pour en savoir plus, lire les discours 110, 183, 169, 157, 158, 133, 176et 198 de Nahjul balagha.


Référence:

 

[1] – Nahjul balagha, discours 47
[2] – Nahjul balagha, discours 176
[3] – Nahjul balagha, discours 176
[4] – Nahjul balagha, discours 176
[5] – Nahjul balagha, discours 156
[6] – Nahjul balagha, discours 176
[7] – Nahjul balagha, discours 176
[8] – Nahjul balagha, discours 198
[9] – Nahjul balagha, discours 176
[10] – Nahjul balagha, discours 176
[11] – Nahjul balagha, discours 176
[12] – Nahjul balagha, discours198
[13] – Nahjul balagha, discours 1
[14] – pensées, pensée 313

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here