La personnalité du Prophète (psl) m’a beaucoup influencée

12
SHARE

SHAFAQNA – Benjamin qui est étudiant américain en langue et littérature persane à l’université Firdûsî de Machhad, a déclaré qu’il avait fait connaissance avec le Coran grâce à un ami quand il était étudiant.

« Je suis né en Californie dans une famille catholique mais comme beaucoup d’autres jeunes Américains, je ne m’intéressais pas beaucoup à la religion. A l’université, nous avions un cours sur les différentes religions qui m’a poussé à faire des recherches. Le christianisme est très proche de l’islam mais « la trinité » qui est apparue avec le temps, pose problème. Le judaïsme est devenu une religion raciste qui veut dominer le monde. Seul l’islam m’a semblé acceptable à tous les niveaux. J’avais des amis musulmans à l’université, et j’ai lu de nombreux livres sur la personnalité du Prophète (psl) qui m’ont beaucoup influencé. Après deux ans d’études, j’ai vu qu’il fallait agir et je me suis converti à l’islam. J’ai fait des recherches sur internet pour trouver un centre islamique et je me suis rendu compte que j’étais tombé sur une mosquée chiite. J’ai fait ma première prière dans ce centre et j’y suis revenu pour la lecture du do’a de Komeil où j’ai entendu un discours sur les qualités morales de l’Imam Ali (as) qui m’a poussé vers le chiisme. Mon comportement avait changé et étonnait ma famille, une de mes sœurs m’a demandé si j’étais devenu musulman et j’ai dit oui. Après cela, j’ai du calmer les inquiétudes de ma mère qui craignait que je me laisse entrainer par des groupes terroristes mais en fin de compte, ma mère était contente que comme les autres jeunes, je ne passe pas mon temps dans les cafés ou les salles de jeu. Après cela, j’ai fait des recherches sur les différences entre le chiisme et le sunnisme, et je me suis attaché aux Ahl-ul-Bayt (as). Mon plus grand espoir est d’aller à Karbala. Je suis très heureux d’étudier à Machhad près du mausolée de l’Imam Reza (as) et conscient de la nécessité de la présence de l’Imam du Temps (as) à notre époque. J’ai commencé à apprendre le persan aux États-Unis puis à l’université Firdûsî où j’ai fait connaissance de ma femme qui est originaire du Tadjikistan. Je souhaite poursuivre mes études, pouvoir voyager si ma situation financière le permet et trouver un bon travail, et j’espère que Dieu nous mettra au nombre des vrais croyants», a-t-il dit.
Récit de la conversion d’un étudiant américain à l’islam
Récit de la conversion d’un étudiant américain à l’islam

LEAVE A REPLY