PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « La France reste cette année encore le quatrième exportateur d’armes au monde et compte parmi ses principaux clients l’Egypte et l’Arabie saoudite », dénonçait, en février dernier, l’ONG Amnesty International à l’occasion de son rapport annuel consacré à « La situation des droits humains dans le monde. » Un document qui pourra désormais être réactualisé : l’Hexagone n’est plus le quatrième exportateur d’armes, puisque la France monte sur le podium.

Le marché semble florissant et la guerre rapporte à de nombreux Etats. Les exportations d’armement ont en effet enregistré une augmentation importante depuis 2013, indique le Stockholm International Peace Research Institute (Sipri), qui publie ce lundi une étude complète sur le sujet.

Lire aussi: Comment la France participe à la guerre contre le Yémen

Les Etats-Unis sont les plus gros exportateurs d’armes : « Les livraisons américaines ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin des années 1990 », indique même le Dr Aude Fleurant, directrice du programme armement et dépenses militaires du Sipri. Parmi les meilleurs clients des Américains, on retrouve l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Mais la France n’est pas en reste. L’Hexagone voit ses exportations d’armement progresser, entre 2012 et 2017, de 27 %. Ce qui place la France sur le podium des plus gros exportateurs d’armes, derrière les Etats-Unis et la Russie. Et du côté des acheteurs, outre l’Inde, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et les Emirats sont bien entendu les plus prolifiques. Des clients privilégiés de la France.

De quoi inquiéter les ONG. Dans son rapport, Amnesty International estimait que la France « semble manquer à son devoir de contrôle sur les armes qu’elle vend à des pays tiers, bien qu’elle soit partie au TCA », le Traité sur le commerce des armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here