Istanbul : la Mosquée Bleue connaît la plus grande restauration de son histoire

19
SHARE

SHAFAQNA – Des travaux de restauration commenceront cette semaine à la mosquée de Sultanahmet, aussi appelée “Mosquée Bleue” en raison des 20.000 carreaux de faïence bleue d’Iznik qui composent son intérieur. Symbole historique et religieux d’Istanbul, elle est visitée par des millions de touristes chaque année.

 Edifice somptueux situé au cœur de Sultanahmet, le quartier historique d’Istanbul, la Mosquée Bleue s’apprête à accueillir la plus grande restauration de son histoire. Les travaux commenceront cette semaine. Les autorités ont précisé que la mosquée, visitée par des millions de touristes chaque année, resterait ouverte le temps de la restauration –environ trois ans–, et que les prières ne seraient pas perturbées.
Dans le cadre du projet, les revêtements en pierre et en marbre à l’intérieur et à l’extérieur de la mosquée de Sultanahmet, ou Mosquée Bleue, seront renforcés. A l’extérieur, sa cour sera également rénovée. Quasiment aussi grande que la mosquée elle-même, la cour est composée d’une fontaine centrale et est entourée de nombreuses arcades voûtées. Ses minarets aussi seront restaurés.
La mosquée de Sultanahmet fut jusqu’au siècle dernier le lieu de départ des pèlerins musulmans vers la mosquée sainte de La Mecque. Pour cette raison, la Mosquée Bleue fut la seconde mosquée au monde, après celle de la Mecque, à posséder six minarets. En 2015, l’un d’entre eux a été détruit pour être reconstruit, car il s’était déplacé de cinq centimètres.
20.000 carreaux de faïence bleue d’Iznik
“Que Dieu nous accorde le privilège de voir la finalisation de ce projet que nous commençons 400 ans après sa construction”, a déclaré le vice-premier ministre Veysi Kaynak, le 6 juillet, lors de la cérémonie de signature du contrat de restauration, avec la société Starwood Orman Ürünleri AŞ. “Les musulmans qui viennent à Istanbul visitent cette mosquée au moins une fois pour prier, et les touristes étrangers la visitent pour voir le summum de notre civilisation”, a-t-il poursuivi, cité par Hürriyet Daily News, précisant que cette rénovation ne devrait pas avoir d’impact négatif sur sa fréquentation.
Considérée comme le dernier grand exemple de l’architecture ottomane classique, la “Mosquée bleue” doit cette appellation aux 20.000 carreaux de faïence bleue d’Iznik qui ornent son intérieur. Elle fut construite entre 1609 et 1616, sous le règne du sultan Ahmet I, par l’architecte Sedefkâr Mehmet Ağa. La Mosquée Bleue fut édifiée pour rivaliser avec la basilique Sainte-Sophie, située à l’autre extrémité de la place Sultanahmet et devenue mosquée en 1453, après la conquête de Constantinople par les Ottomans.

LEAVE A REPLY