Irak : enlevée il y a trois ans par Daech, une fillette retrouve les siens

23
SHARE

SHAFAQNA – Des cris de joie emplissent une maison en préfabriqué d’un camp de déplacés dans le nord de l’Irak : une fillette enlevée il y a trois ans par Daech vient de retrouver ses parents. «C’est un miracle de voir ma fille», s’émerveille Aida, la mère de Christina «J’étais choquée en la voyant car elle a tellement changé», ajoute-t-elle.

A ses côtés, la fillette de six ans, vêtue d’une robe multicolore et les cheveux noués en tresse, s’amuse à farfouiller dans des sacs d’habits, à côté de ses proches. Il y a trois ans, la famille Ezzo Obada, de confession chrétienne, avait dû fuir sa ville de Qaraqosh, située dans le nord de l’Irak entre Erbil et Mossoul, face à l’avancée fulgurante des djihadistes de Daech.

Christina entourée de ses parents. - AFP/SAFIN HAMED
Christina entourée de ses parents.

L’histoire de Christina était vite devenue le symbole du calvaire des chrétiens de la plaine de Ninive dans le monde entier, rappelle «La Vie».  Nombre d’ONG, des négociateurs et intermédiaires irakiens avaient en vain tenté de retrouver sa trace. Ses parents avaient lancé des appels, ci-dessous une vidéo datée de 2015.VIDEO. L’appel des parents de Christina en 2015

De l’espoir avec la reconquête de Mossoul

La famille de Christina se trouvait dans un bus rempli de déplacés comme eux quand les djihadistes ont arraché la fillette qui avait trois ans à l’époque. Sa mère est resté sans nouvelle d’elle durant cinq mois, puis elle a fini par apprendre que sa fille vivait dans une famille de douze personnes dans le quartier Tenek, dans la partie ouest de Mossoul, deuxième ville d’Irak devenue le bastion de Daech.

L’espoir de revoir sa fillette s’est fait plus vif avec le lancement en octobre dernier de la bataille pour reprendre Mossoul. Fin janvier, les forces irakiennes ont reconquis la partie orientale de la ville et elles luttent depuis février pour chasser les djihadistes de l’ouest.

Des chrétiens encore sous le joug de Daech

La famille avec qui vivait Christina a réussi à fuir Mossoul récemment et jeudi soir, le frère de Christina, Elias, a reçu un coup de téléphone lui demandant de venir récupérer sa soeur. La famille qui avait «adopté» la fillette lui a raconté avoir trouvé Christina il y a plus de deux ans, toute seule et en pleurs devant une mosquée.

« Mais elle ne parle pas, elle fait seulement des gestes, explique Ibrahim Lallo le directeur adjoint du camp de déplacés à «La Vie». Nous n’en savons donc pas plus sur ses années de captivité. »

Plus de 120.000 chrétiens d’Irak ont dû quitter leur foyer quand les combattants de Daech se sont emparés de vastes portions de territoire dans le nord de l’Irak en 2014. «Quelques poignées de chrétiens de Qaraqosh sont encore aux mains de l’organisation État islamique, dont Rita, une jeune femme d’une trentaine d’années», selon le magazine.

Source : leparisien.fr

LEAVE A REPLY